k-libre - festival

L'Angleterre, c'est juste en face.
Aki Kaurismäki - Le Havre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Festival International du Film Policier de Beaune 2014

MAJ jeudi 20 novembre 2014
Affiche Festival International du Film Policier de Beaune 2014
Pays : France

Festival International du Film Policier de Beaune 2014



Adresse : Office de tourisme intercommunal "Beaune, Côte & Sud", 6 boulevard Perpreuil - Porte Mairie de Bourgogne, 21200 Beaune
E-mail :
Téléphone : 03.80.26.21.30
Site : http://www.beaunefestivalpolicier.com/

Le festival

Lorsqu'en décembre 2007 l'association pour le festival du film policier de Cognac a annoncé sa dissolution, quelques mois après l'organisation de la 25e édition d'une manifestation qui au fil du temps s'était taillé une belle réputation et était devenue un rendez-vous incontournable aussi bien pour les cinéphiles que pour les professionnels du Septième art œuvrant dans le noir/polar, la consternation, certes profonde, fut de courte durée. La ville de Beaune en Côte-d'Or annonçait en effet, le 26 juin 2008, qu'elle accueillerait désormais ce qui allait devenir, pour le coup, le Festival international du film policier de Beaune. Le nom change mais les principes demeurent les mêmes : une riche programmation de films projetés dans plusieurs salles, dont certains font partie d'une sélection pour l'obtention d'une récompense (grand prix du jury, prix "Sang neuf"...), des animations périphériques à l'offre des salles obscures (rencontres, master classes, etc.), et une empreinte littéraire qui se maintient, à travers l'attribution d'un prix sur manuscrit dont le lauréat verra son œuvre publiée par les éditions du Masque.

Cette édition

La 6e édition du Festival International du Film de Beaune rend, dès son inauguration, un vibrant hommage à Johnny Hallyday en sa présence le mercredi 2 avril. On ne présente plus le rocker charismatique, qui a plusieurs fois donné la preuve de son amour du cinéma, et qui a fait sienne la réflexion "noir, c'est noir". Mais le festival entend également célébrer Walter Hill et Paul Haggis, tous deux réalisateurs, scénaristes et producteurs hollywoodiens, le dernier ayant même écrit le scénario de Million Dollar Baby (2004). Ce triple hommage est la marque du festival, comme les sont également les nombreux prix cinéma et romans rendus par des jurys différents mais dont les membres sont de qualité et renommés. Les (trop maigres) débats nous apparaissent passionnants et triés sur le volet. De quoi permettre de voir longtemps fleurir le genre policier sur nos écrans... Quand au roman policier, il figure en bonne place dans ce festival qui inverse les rôles d'une jolie façon, avec pas moins de trois prix, dont un il est vrai possession du Masque.

Le Grand Prix & Le Prix du Jury, Le Prix Spécial Police, Le Prix de la Critique : 

Jury :
Président du jury : Cédric Klapisch.
Jurés : Jean-Hugues Anglade, François Berléand, Marie Gillain, Marc Lavoine, Pio Marmaï, Anne Parillaud & Fanny Valette.
La Compétition :
- '71, de Yann Demange (Royaume-Uni) ;
- Black Coal, de Diao Yinan (Chine & Hong Kong) ;
- Blue Ruin, de Jeremy Saulnier (États-Unis) ;
- In Order of Disappearance (Norvège) ;
- Le Dernier Diamant, d'Éric Barbier (France) ;
- Les Poings contre les murs, de David MacKenzie (Royaume-Uni) ;
- The Stone, de Cho Se-rae (Corée du Sud) ;
- Wolf, de Jim Taihuttu (Pays-Bas).

Jury Sang Neuf :
Président du jury : Jacques Maillot.
Jurés : Pascal Demolon, Pauline Lefèvre, Sophie Mounicot & Jean-François Rauger.
Compétition Sang Neuf :
- Big Bad Wolves, de Aharon Keshales & Navot Papushado (Israël) ;
- Marseille, de guerre lasse, d'Olivier Panchot (France) ;
- Open Windows, de Nacho Vigalondo (Espagne) ;
- R-100, de Hitoshi Natsumoto (Japon) ;
- Stereo, de Maximilian Erlenwein (Allemagne) ;
- Tuer un homme, d'Alejandro Fernández Almendras (Chili & France).

Hors compétition :
- 96 heures, de Frédéric Schoendoerffer (France) ;
- Devil's Knot, d'Atos Egoyan (États-Unis) ;
- Hell, d'Amat Escalante (Mexique) ;
- La Voie de l'ennemi, de Rachid Bouchareb (France) ;
- Salaud, on t'aime, de Claude Lelouch (France) ;
- The Raid 2, de Gareth Evans (Indonésie) ;
- The Two Faces of January, de Hossein Amini (Royaume-Uni) ;
- Ugly, d'Anurag Kashyap (Inde).

Prix Claude Chabrol :
- Foxfire, confession d'un gang de filles, de Laurent Canter (France).

Programme (en marge des projections) :

Jeudi 3 avril :
- 15 h 30 : "Tout savoir sur l'édition 2014". Rencontre avec la direction du Festival. Vivre des rencontres d'exception. Revisiter les classiques. Révéler les talents de demain. Voilà, chaque année et pour chaque nouvelle édition, les enjeux du Festival International du Film Policier de Beaune. La Direction du Festival rencontre le public pour lui présenter le cru de cette 6e édition et lui confier quelques-uns de ses secrets de fabrication. Pour partager ensemble une même passion. Celle du cinéma de genre. Celle du cinéma tout simplement.
Lieu : CAP Cinéma.

Vendredi 4 avril :
- 15 h 30 : "Mexico Polar". Nous pouvons appliquer à ce cinéma qui nous vient du Mexique la définition que donnait Luis Buñuel de son chef-d'œuvre Los Olvidados (1950) : "Ce cinéma montre la vie telle qu'elle est et il n'est pas optimiste." La violence montrée ne l'est jamais gratuitement. C'est une réalité que les cinéastes mexicains veulent montrer dans l'espoir de peut-être contribuer à une prise de conscience. Et les premières victimes de cette violence sont les enfants et les jeunes. Ce que Luis Buñuel disait déjà tout au début de Los Olvidados : "Le luxe des grandes capitales cache des foyers misérables privés d'hygiène où grandissent des enfants sans écoles, voués au crime."
Les réalisateurs Amat Escalante, Rodrigo Plá, Alejandro González Iñárritu, Gerardo Naranjo, Cary Fukunaga... Tous tiennent à témoigner et à dessiner le sombre portrait d'une jeunesse otage du crime, dans un Mexique où la violence s'est aggravée au cours des dernières années à cause de l'importance prise par les narcotrafiquants.
Modérateur : Emmanuel Larraz. Lieu : CAP Cinéma.

Samedi 5 avril :
- 17 heures : "Paul Haggis : leçon de cinéma et d'écriture".
Lieu : Palais des Congrès de Beaune.

Pied de page