k-libre - festival

- Je n'ai qu'une mission à remplir, celle de faire connaître mes Thèses. C'est là ma seule prédestination.- L'important est que tu ne finisses pas sur un bûcher. Ils fleurissent en ce moment dans toute l'Europe.
Carlo A. Martigli - L'Ultime gardien
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 21 mai

Contenu

Festival du film judiciaire de Laval 2010

MAJ mardi 05 avril 2011
Affiche Festival du film judiciaire de Laval 2010
Pays : France

Festival du film judiciaire de Laval 2010



Adresse : Le Cinéville, 25 quai Gambetta, 53000 Laval
E-mail :
Téléphone :
Site :

Le festival

"Nul n'est censé ignorer la loi", dit l'adage. Mais force est de constater que les arcanes du droit sont largement étrangers à la plupart des gens. En Mayenne, plusieurs acteurs culturels et institutionnels ont uni leurs énergies pour développer un projet visant à familiariser le citoyen avec l'univers de la justice - un Festival du film judiciaire, dont le déroulement s'étend sur deux journées mêlant projections et rencontres-débats.
À vocation culturelle et pédagogique, ce Festival est coordonné par le Conseil départemental d'accès au droit qui, présidé par Jean-Patrice Douchy, regroupe les collectivités locales, les services de l'État, les auxiliaires de justice, etc. Les co-organisateurs sont le barreau de Laval, l'Association d'aide aux victimes d'infractions pénales (ADAVIP 53 - résidence Les Remparts entrée C, 14 rue des Curés 53000 Laval), Atmosphères 53 (association d'éducation populaire sise à Mayenne, 12 rue Guimond des Riveries), le Cinéville, la faculté de droit de l'Université du Mans et de Laval, et l'Office du tourisme de Laval (1 allée du Vieux Saint-Louis, 53000 Laval).
Quant au soutien financier, il est assuré par huit institutions, départementales, municipales et judiciaires.
I. Roche/k-libre

Cette édition

Non pas "La condition carcérale", mais "La Prison" : un thème que l'on suppose volontairement très large, voire polysémique, a été choisi pour la deuxième édition du festival du film judiciaire de Laval quand la première était, elle, circonscrite au champ bien plus restreint de la seule figure de "l'avocat". Il y aurait presque de la provocation à donner un tel thème, complexe s'il en est et de plus extrêmement délicat à aborder, à une manifestation qui, en deux jours – les 7 et 8 octobre – se borne à quatre projections-débats. Mais justement, cette vastitude même du sujet permet la nuance et chaque film, projeté en présence de plusieurs invités qui ensuite mèneront le débat, repose sur un aspect bien particulier de "la prison"...
Toutes les projections ont lieu au Cinéville de Laval (25 quai Gambetta). Et les noms des invités sont annoncés "sous réserve".

PROGAMME
Jeudi 7 octobre

- 13 h 50 : À côté. Documentaire réalisé par Stéphane Mercurio, France, 2007.
Animé par maître Bouliou, le débat, portant sur "Prison et famille", réunit la réalisatrice Stéphane Mercurio, Mme Boisnard, présidente de la maison d'accueil des familles de détenus, Karine Le Reun, directrice de la Maison d'arrêt de Laval, Martine Lebrun, juge de l'application des peines au tribunal de grande instance de Laval et présidente de l'association nationale des juges d'application des peines (ANJAP)
- 20 h 30 : Leonora, film réalisé par Pablo Trapero, Argentine, 2008.
Le débat, centré sur "la femme en prison", est animé par maître Doreau et réunit un représentant de l'Observatoire International des Prisons (OIP), Xavier Dupont, secrétaire général, représentant du Contrôleur général des lieux de privation de liberté, et le Dr Anne Henry, médecin psychiatre au SMPR, centre pénitentiaire de Rennes.
Vendredi 8 octobre
- 13 h 50 : Qu'un seul tienne et les autres suivront, film réalisé par Léa Fehner, France, 2009. En compagnie de la réalisatrice Léa Fehner et de Martine Lebrun, juge de l'application des peines au TGI de Laval et présidente de l'ANJAP, Willy Durand anime un débat sur le thème "Prison et société".
- 20 h 30 : Les Mains libres, film réalisé par Brigitte Sy, France, 2010. Avec maître Bouliou pour animateur, la réalisatrice Brigitte Sy, Pierre Botton de l'association les Prisons du Cœur et maître Étienne Noël, avocat au Barreau de Rouen, évoquent "la vie en prison".

Pied de page