k-libre - festival

Allez Doudou, reviens avec nous.
Gino Blandin - Fenêt sur cour
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

Le Polar dans tous ses états 2010

MAJ lundi 22 novembre 2010

Le festival

Lorsque de petites communes peu argentées se lancent dans l'organisation d'un événement culturel, l'écho de leur travail, tout acharné et passionné qu'il soit, a parfois trop peu de portée pour que l'on puisse aisément le répercuter comme il le mériterait... Heureusement, téléphone et boîtes à courriel sont là pour pallier les silences et combler les distances. Et au détour d'un banal échange de messages informatifs surgissent de temps à autre des textes si bien troussés, si chaleureux, qu'il est impossible de résister à l'envie de les transcrire tels qu'on les a reçus. C'est ce qui est arrivé tout récemment lorsque, avisée de la prochaine tenue d'une journée noire à La Destrousse dans les Bouches-du-Rhône, la rédaction de k-libre s'en est allée à la pêche aux infos. À un petit mot des plus simples s'enquérant de la "petite histoire" du Polar dans tous ses états, voilà ce que nous a répondu Christiane Pététin :

Pour tout vous dire, un jour de printemps je me trouvais à la médiathèque et j'ai lancé cette idée, comme une boutade : "Et si on faisait un salon du polar ?" Conseillère municipale, je m'ennuyait "ferme" : aucun espace d'initiative : deux solutions, la démission ou... un challenge. Les deux employées de la médiathèque (Lydie et Laetitia) ont dit "Pourquoi pas ?"
C'est ainsi qu'est né le salon [en 2005 - NdR]. La date a été choisie pour animer un peu ce mois tristounet qu'est novembre. Et je me suis mise au travail pour inviter des auteurs. Je suis allée dans les divers salons de la région et j'ai simplement demandé : je fus la première étonnée que l'on me dise oui.
Le premier salon a reçu vingt-cinq auteurs, il se passait dans la petite salle des fêtes du village (2700 habitants). Puis des amis m'ont rejointe (Michel Barouh qui a créé un site et un blog), Marie-Laurence...et maintenant nous organisons une fête autour du polar en essayant de trouver chaque année de nouvelles idées d'animation (et cela avec un budget municipal très maigre : 3000 €).
Mais la passion de la lecture nous a amenés à créer une association "Passeurs de mots" qui organisera des ateliers de lecture, d'écriture, en bref faire un maximum pour le livre... À suivre !


À suivre ? Bien sûr ! Comment ne pas emboîter le pas à de tels passionnés, qui nous montrent avec brio que l'on peut égayer la grisaille automnale avec un rehaut de noir ?...
I. Roche/k-libre

Cette édition

La sixième édition du salon destroussien a bien failli ne pas voir lieu... En février dernier nous avions répercuté dans nos dépêches le message plein d'amertume reçu par la rédaction dans lequel les organisateurs nous apprenaient qu'ils envisageaient de jeter l'éponge, déçus de constater que leurs efforts s'étaient soldés en 2009 par le désistement de nombreux auteurs et par une forte diminution du nombre de visiteurs. Lorsque l'on met dans un projet toutes ses forces vives et que l'on pallie le manque de finances par le cœur, il est compréhensible que l'on ressente aussi profondément les déconvenues. Quand, au début du mois d'octobre, est arrivé le programme du Polar dans tous ses états 2010, nous comprîmes que "l'amour de l'art" avait eu raison des découragements et que la sixième édition avait fini par prendre corps. "Nous avons décidé de faire évoluer la formule", nous expliquait-on.
En effet le salon a un visage sensiblement transformé. Mais non moins séduisant. Certes, on ne tient plus salon que l'après-midi et l'on rencontre une petite quinzaine d'auteurs. Quelle densité cependant ! Jugez plutôt de ce que propose aux amateurs de polar ce samedi 27 novembre...

PROGRAMME
- De 13 h 30 à 14 h 30 : "Le polar historique : Histoire, histoires". Table ronde animée par François Thomazeau, avec Jean Contrucci, Maurice Gouiran, Jérôme Harvey, Bruno Leydet et Michel Martin-Roland.
Un hommage sera rendu à Joachim Sebastiano Valdez.
- De 15 heures à 16 heures : "Les polars, faits de société". Table ronde animée par Serge Scotto, avec Bruno Aubry, Jean-Claude Beltramo, Mathieu Croizet, Michel Jacquet et André de Rocca.
- De 17 heures à 18 heures, "Le duel Dard-Simenon: Règlement de compte en littérature". Conférence de Thierry Cazon et Alexandre Clément, de l'association Les Polarophiles tranquilles.
Conférence suivie de la projection du film La Neige était sale, tiré du roman éponyme de Georges Simenon.
Pendant l'après-midi, les enfants pourront participer à un Cluedo géant.
Toutes les animations, projection comprise, sont gratuites.

Les auteurs présents :
Alexandre Clément, Serge Scotto, Bruno Aubry, Jean-Claude Beltramo, Mathieu Croizet, Michel Jacquet, André de Rocca, François Thomazeau, Jean Contrucci, Maurice Gouiran, Jérôme Harvey, Bruno Leydet, Michel Martin-Roland.
Seront aussi de la partie Les Polarophiles tranquilles et l'association 813. Ainsi qu'un jeune libraire indépendant dont la boutique va fêter ses quatre ans d'existence...

Parmi les invités : Jean-Claude Beltramo | Jean Contrucci | Mathieu Croizet | Maurice Gouiran | Michel Jacquet | Bruno Leydet | Michel Martin-Roland | Serge Scotto | François Thomazeau

Pied de page