k-libre - festival

Tout au fond de moi, je savais que tout cela ne pouvait que mal finir.
Michael Connelly - Le Cinquième témoin
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 janvier

Contenu

Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2014

MAJ lundi 28 avril 2014

Le festival

Il n'aura pas fallu longtemps aux membres de l'association Colères du présent pour songer que leurs actions en faveur de la littérature dite "populaire" et leurs initiatives visant à réveiller les consciences quant aux questions politico-sociales seraient avantageusement complétées - et leur portée, leur impact, accrus - par l'organisation d'un salon livresque. Créée en 2001, l'association mettait en place le premier Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras le 1er mai 2002.
Pour cette association militante, dont le travail est mû par l'intime conviction que les progrès sociaux reposent sur une diffusion la plus large possible de la culture sous ses formes les plus diverses, il ne faisait aucun doute qu'il fallait d'une part pallier l'absence d'événement salonnier de ce type à l'échelle de la région Nord-Pas-de-Calais et, d'autre part, raviver la valeur symbolique de cette date du 1er mai qui semble peu à peu perdre son sens politique. En d'autres termes, il s'agissait, par une initiative culturelle que l'on allait s'efforcer de reconduire à chaque 1er mai, de rappeler que la vigilance idéologique et la lutte sociale sont toujours d'actualité. Et nécessaires.
Parrainé par Didier Daeninckx, le salon de 2002 rassembla environ mille visiteurs. Depuis, la fréquentation ne cesse de croître. Le salon prend chaque année plus d'ampleur, avec de plus en plus d'auteurs invités et des animations toujours plus nombreuses et attractives. Mais l'objectif du salon reste d'amener festivement vers le livre et la culture ceux qu'ils n'atteignent pas facilement en même temps qu'est rallumée la flamme signifiante du 1er mai "Fête du travail".
N'aurait-on pas oublié le polar, dans tout ça ? Nullement. D'abord parce que, même abusivement, l'assimilation se fait très souvent entre polar et "littérature populaire". Ensuite parce que, ancrés dans ces zones où se transgressent les lois autant que les normes communément admises des comportements humains, les romans policiers sont en prise directe avec les failles - et les faillites - d'une société donnée. D'ailleurs, il n'est qu'à regarder qui, en dehors de Didier Daeninckx, s'est agrégé au projet de Colères du présent : Jean-Bernard Pouy, Jérôme Leroy, Frédéric H. Fajardie pour ne citer qu'eux. Et les "polardeux" sont très présents parmi les auteurs invités chaque année.
I. Roche/k-libre

Cette édition

Comme il est de coutume depuis maintenant treize 1er-Mai, Arras se conjugue au présent colérique pour une pleine journée millimétrée et calibrée pendant laquelle la pensée coule à flot, les débats fleurissent, les expositions foisonnent, les lectures s'ânonnent, les chanteurs s'époumonent et les animations se multiplient. Bien sûr, avec un salon dédié à la critique sociale, la littérature policière n'est pas très loin. Mais elle ne se retrouve surtout pas esseulée. Il y a des hommes et des femmes de théâtre, de dessin et de l'écrit (les cris ?) tant pour la jeunesse que pour les adultes car c'est dès le plus jeune âge que la raison doit se mettre en marche contre l'ordre établi. Au milieu de tous ces événements, la remise du Prix Jean Amila-Meckert ainsi qu'un débat le resituant. La programmation est large, le nombre d'auteurs invités pour une seule et unique journée (malgré quelques animations en amont) est dantesque. Mais il y a tant à dire... et à écouter !

Liste des auteurs invités :
Bande dessiné et dessin satyrique : Zeina Abirached, Derf Backderf, Marc-Antoine Boidin, Antonin Dubuisson, Brooke Gladstone, Allain Glykos, Joseph Lambert, Li-Chin Lin, Lisa Mandel, Mana Neyestani, Bastien Quignon, Andrey Spiry, Joff Winterhart & Éléonore Zuber.
Littérature jeunesse : Delphine Beauvois, Marion Brunet, Claire Cantais, Marce Daniau, Samira El Ayachi, Christel Espié, Carole Fives, Claire Franek, Guillaume Guéraud, Guy Jimenes, Jérôme Ruillier & Jo Witek.
Littérature : Maurice Attia, Nan Aurousseau, Aurélien Bernier, Gilles Candat, Alfons Cervera, Antoine Chainas, Frédéric Couderc, Gilles Del Pappas, Dominique Delahaye, Julien Delmaire, Vincent Duclert, Caryl Férey, Dominique Forma, Pierre Gauyat, Thomas Gayet, Laurent Genefort, Chrysostome Gourio, Emmanuel Grand, François Guérif, Emmanuelle Heidsieck, Philippe Jaenada, Mathilde Janin, Marin Ledun, Marc Leleux, Frédéric Logez, Sophie Loubière, Karim Madani, Jean-Baptiste Malet, Roger Martin, Jean-Charles Massera, Paul Masson, Xavier Mauméjean, Michaël Mention, Stéphane Michaka, Ian Monk, Ricardo Montserrat, Thierry Moral, Arthur Morgan, Christophe Naudin, Octave Nitkowski, Yves Pagès, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Philippe Pivion, Jean-Bernard Pouy, Michel Quint, Patrice Robin, Haydée Sabéran, Charles Silvestre, Dominique Simonnot, Valère Staraselski, Lucien Suel, Thomas Suel, Ghislaine Tormos, Yves Tubergue, Georges Tyras, Antonin Varenne, Patrick Varetz, Flore Vasseur, Guillaume von der Weid & Johann Zarca.
Théâtre : Ascanio Celestini, Philippe Malone, Christophe Pellet, Claire Rangade, Luc Tartar & Christophe Tostain.

Programme :

Lundi 28 avril :
- 19 heures : dégustation littéraire et gastronomie "Marseille de l'oreille à l'assiette".

Mardi 29 avril :
- 20 heures : projection-débat "Les jours heureux".

Mercredi 30 avril :
- 9 heures : conférence "De la peur à la violence".
- 10 heures : rencontre professionnelle "Un livre entre nous". Les éditeurs du Nord-Pas-de-Calais rencontrent un éditeur italien.
- 14 h 30 : projection-débat "Sous les bulles : où en est la bande dessinée aujourd'hui ?".
- 15 heures : rencontre avec Christel Espié.
- 18 heures : rencontre avec Ascanio Celestini.
- 18 h 30 : remise du prix Jean Amila-Meckert.
- 21 heures : BD-concert "Un homme est mort".

Jeudi 1er mai :
- Toute le journée : lecture "Les tréteaux d'Artois". Lecture "Les Arts libres". Exposition "À fleur de pot". Exposition "Christel Espié s'expose". Exposition "Les Roms à l'affiche". Exposition "Tout va bien", par Arte éditions. Braderie du livre par les bouquinistes. Concert "Tribobeats". Animation "Place aux jeux". Animation "Au pied de la lettre : l'autre espace jeunesse du salon". Animation "Fabrique de fanzines et sérigraphie".
- 10 heures : démonstration "Expériences numériques : quelle indépendance ?"
- 10 heures : appel à la littérature "Le cri du beffroi".
- 10 heures : lecture "Réveil littéraire".
- 10 h 30 : spectacle "N'oubliez pas de lui parler de moi".
- 11 heures : chorale "Al'terre circuit pousse la chansonnette".
- 11 heures : débat avec Jean-Baptiste Malet.
- 11 heures : lecture "Réveil littéraire".
- 11 heures : lecture sur le ring "Battle de slam".
- 11 h 30 : lecture "Nos oreilles ont des yeux".
- 11 h 30 : débat avec Dominique Simonnot. - 12 heures : débat "La BD sur le plateau d'Easy Rider".
- 12 heures : lecture sur le ring "La sérénade du poulpe à bulle : la suite !"
- 12 h 30 : concert "Le son du porte-voix".
- 13 heures : débat "La BD sur le plateau d'Easy Rider".
- 14 heures : jeunesse "Le cabaret de Prévert".
- 14 heures : lecture sur le ring de Mine noire.
- 14 heures : débat "L'auteur entre science et fiction".
- 14 heures : débat "Comment aborder les grandes questions avec les enfants ?"
- 14 heures : débat "La peur du noir".
- 14 h 30 : lecture sur le ring "Point de suture".
- 15 heures : jeunesse "Le cabaret de Prévert".
- 15 heures : débat "Quel avenir politique dans le Bassin minier ?"
- 15 heures : débat "Jaurès au-delà du mythe".
- 15 h 30 : débat "Service public, la grande braderie !"
- 15 h 30 : lecture "N'oubliez pas de lui parler de moi". - 15 h 45 : lecture sur le ring "Call me Dominik".
- 16 heures : animation "Goûter philosophique pour les enfants".
- 16 heures : débat "Écriture et engagement dans l'Espagne contemporaine" avec Aldons Cervera.
- 16 heures : débat "Les historiens de garde : quels enjeux autour de l'histoire aujourd'hui ?"
- 16 heures : jeunesse "Le cabaret de Prévert".
- 17 heures : débat "Éditer du noir".
- 17 heures : débat "Le maître des anarchistes".
- 17 heures : débat "De quoi ont peur les riches ?"
- 17 h 15 : lecture sur le ring "Carte blanche à Julien Delmaire".
- 17 h 45 : lecture sur le ring "Ascanio Celestini".
- 18 heures : débat "Amila-Meckert, le réel et la fiction".
- 18 heures : appel à la littérature "Le cri du beffroi".
- 19 h 30 : spectacle de clôture.

Parmi les invités : Antoine Chainas | Dominique Delahaye | Gilles Del Pappas | Christel Espié | Caryl Férey | Dominique Forma | Emmanuel Grand | Guillaume Guéraud | François Guérif | Marin Ledun | Sophie Loubière | Karim Madani | Roger Martin | Xavier Mauméjean | Stéphane Michaka | Jean-Bernard Pouy | Michel Quint | Antonin Varenne | Jo Witek

Pied de page