Comme elle avait l'air mâture et sûre d'elle à ce moment précis. Il ne la reconnaissait pas. Il se sentait anéanti, dévasté. L'impression qu'il pouvait la perdre à tout moment prenait son sens. Il l'avait pressenti. Quelque part en lui, il l'avait toujours su. Un être comme Éli ne pouvait que traverser votre vie comme une comète traverse le ciel. Elle apparaît tout à coup, vous illumine de sa clarté et disparaît en vous laissant dans l'obscurité.
Sandrine Roy - Lynwood Miller - Pas de printemps pour Éli
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 22 août

Contenu

-

MAJ jeudi 01 janvier 1970

Note accordée au livre:  sur 5



Age du Public

Prix: €

,
p. ; x cm

Rédacteur: jeudi 01 janvier 1970
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page