Carabistouilles fiction

La fille Capdevielle me précéda dans le salon. Juste à côté, une télé en sourdine diffusait les informations locales. C'est une habitude que j'ai souvent remarqué, dans les maisons frappées par un deuil, de laisser un appareil allumé en permanence. Cette présence dérisoire meublait une partie du silence.
Philippe Lescarret - Blanc sec et série noire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Insolite

Carabistouilles fiction

Politique - Anticipation - Social MAJ mercredi 11 mai 2011

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 14 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Léonard Taokao
Malzéville : Territoires témoins, septembre 2010
164 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2918634065
Coll. "Borderline"

Paris à feu et à sang...

Sept années d'exil... Loin de la France, un faux passeport made in Ukraine en poche et l'arrivée sur Paris, saisie d'emblée dans un genre futuriste apocalyptique, une ville brûlée, très new-yorkaise au fond et encore, celui des bas-fonds, métro crasseux et bandes exhibant leurs couteaux à tous les coins de rame. Un paysage de catastrophe, la gare du Nord brossée comme un Bagdad d'après-guerre. Dans ce Paris de désolation, le narrateur devra apprendre à survivre entre les bandes rivales qui se déchirent pour la possession de territoires infimes. Les skins partout, la Seine infranchissable... Il déboule dans un squat d'anars qui le mettent au parfum : la fin du monde économique, le pays livré aux émeutes, aux plasticages des voies ferrées, avec un discours très années 1970 sur les manipulations policières, l'élection de Sarko rappelant sans demi-mesure la Guerre d'Espagne. Des batailles épiques, en bref, ont ravagé la France, l'ont mise à feu et à sang. C'est là qu'il faut survivre. Mais à quel prix ? On a compris : dans l'outrance du propos, pas d'analyse politique pertinente mais un style volontiers protestataire, anar et gouaillant son Audiard.


On en parle : L'Indic n°11

Citation

La France est devenue une gigantesque prison de plein air.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 07 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page