Nirvana transfert

Le 6 avril 1972, autant dire il y a une vie. Sauf que cette vie, c'est la sienne.
Philippe Carrese - Le Jardin des délices
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 03 juin

Contenu

Roman - Policier

Nirvana transfert

Psychologique - Vengeance - Mafia MAJ dimanche 19 décembre 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 12 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Marie Vindy
Bihorel : Krakoen, septembre 2010
316 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-916330-72-3
Coll. "Forcément noir"

Actualités

  • 11/10 Blog: Sélection automnale de Claude le Nocher
  • 02/10 Auteur: Marie Vindy à Dijon (21)
  • 17/09 Édition: Parutions de la semaine - 17 septembre
    Je ne sais pas si L'Oursin est porté sur la bouteille, comme l'affirme Jean Pérez aux Presses du Midi, mais les parutions peu nombreuses de la semaine laissent quand même le choix à un large panel d'auteurs de qualité, de Declan Hugues à Elsa Marpeau en passant par Philippe Claudel et Allan Guthrie. En poche, à noter l'échange entre Jean-Bernard Pouy et Marc Villard dans un Zigzag chez Rivages, et qui nous montre la grande complicité entre deux auteurs habitués à se lancer des crasses littéraires. Frédéric Dard quant à lui revient en force chez Points, et comme les semaines se suivent et bien souvent se ressemblent, LGF réédite un roman de Georges Simenon ! Le reste est à découvrir là :

    Grands formats
    L'Enquête, de Philippe Claudel (Stock)
    Coup de sang, de Declan Hugues (Gallimard, "Série noire")
    La Couleur de la loi, de Mark Gimenez (Ixelles)
    Baiser d'adieu, d'Allan Guthrie (Le Masque)
    Les Yeux des morts, d'Elsa Marpeau (Gallimard, "Série noire")
    Une mémoire bien trop vive, de Michel Pech (Thot, "Polar")
    L'Oursin est porté sur la bouteille, de Jean Pérez (Les Presses du Midi)
    À cordes et à cris, de Guy Tristan (Pavillon noir)
    Les Larmes des innocentes, de Joachim Sebastiano Valdez (Déméter)

    Poches
    Les Feuilles mortes, de Thomas H. Cook (Folio, "Policier")
    Omnibus : les enquêtes de l'inspecteur Cadin, de Didier Daeninckx (Folio, "Policier")
    Monsieur Joos suivi de Vie à louer et de Plaque tournante, de Frédéric Dard (Points)
    La Peuchère, de Frédéric Dard (Points)
    The Town, de Chuck Hogan (Points, "Thriller")
    Du sang et du miel, de Graham Hurley (Folio, "Policier")
    La Malédiction du diamant de l'espoir, de Pascal Naud (La Plume d'hippopotame)
    Sanglant anniversaire, de Don Pendleton (Vauvenargues, "L'Exécuteur")
    Zigzag, de Jean-Bernard Pouy & Marc Villard (Rivages, "Noir")
    Un nouveau dans la ville, de Georges Simenon (LGF)
    Nirvana transfert, de Marie Vindy (Krakoen, "Forcément noir")

    Grands caractères
    La Grande friture, de Frédéric Dard (éditions de la Loupe)
    La Promesse de Noël, de Anne Perry (éditions de la Loupe)
    Liens : Coup de sang |Les Yeux des morts |Thomas H. Cook |Didier Daeninckx |Frédéric Dard |Declan Hugues |Elsa Marpeau |Anne Perry |Jean-Bernard Pouy |Marc Villard |Georges Simenon |Marie Vindy |Joachim Sebastiano Valdez

Suicide mode d'emploi

Warren mène une vie dure. De quoi déprimer et il déprime en effet, écoutant en boucle Kurt Cobain. Et comme si ça ne suffisait pas, angoisse de recevoir des lettres anonymes qui d'un coup projettent dans sa mémoire malade des flashs ahurissant : voilà qu'il croit se rappeler avoir été abusé sexuellement dans son enfance. Juste une terreur imprécise, des images insupportables et aucune réalité à coller sur ces jeux d'ombres qui le saccagent. Il n'en peut plus, porte l'affaire devant la police, qui l'oriente vers les inspecteurs de la brigade des mineurs. Carrière enquête, vieux flic solitaire, un chien à la maison, une amante possible et l'alcool pour tenir bon contre la nuit. L'affaire est mince mais elle le tourmente, sans qu'il sache trop pourquoi. Or voici que bientôt les courriers du Corbeau lui permettent de lever du gros gibier. Une certaine famille Loisel. Grosse fortune associée à un cartel, la mafia russe. Du très gros gibier même : un rouage français de la grosse machinerie internationale à faire du fric crapuleusement... Que vient faire Warren dans cet univers ? Et quelles sont les motivations du Corbeau ? S'en prendre à la famille Loisel ? Mais pourquoi Warren ? Et pourquoi le détruire, lui aussi ?
D'une écriture somme toute classique, le roman est bien ficelé. Et s'il accoste volontiers en des terres glauques – pédophilie, prostitution, traite des êtres humains -, c'est par détour pour révéler son autre enjeu : l'art du portrait de flic tout en nuance.

Citation

J'ajouterais que sa passion pour Kurt Cobain n'est pas anodine.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 10 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page