Zigzag

Nous vivons dans un univers de fiction, au point que la fiction prend souvent le pas sur la réalité ou que les deux se confondent. Les personnalités politiques se comportent comme des acteurs et inversement. Les télévisions convertissent les faits réels en anecdotes. L'analyse laisse la place à la narration.
Philip Le Roy - La Dernière frontière
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 23 février

Contenu

Nouvelle - Noir

Zigzag

Social MAJ mercredi 22 septembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7,5 €

Jean-Bernard Pouy & Marc Villard
Paris : Rivages, septembre 2010
222 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-2131-5
Coll. "Noir", 791

Les duettistes reprennent leur joute

Depuis Ping-pong, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard ont pris l'habitude d'écrire des nouvelles en alternance dont le thème est choisi par l'un, qui prend bien souvent un malin plaisir à choisir un sujet qui lui plait mais qui est du genre à ne pas trop plaire à l'autre, celui qui doit s'y coller. Ainsi Jean-Bernard Pouy adore le cyclisme et abhorre le football. Et comme la vie est bien faite, Marc Villard, voyez-vous, c'est le contraire. Le tout alors est de pratiquer un jeu d'escrime, contourner la difficulté pour mieux porter l'estocade. N'est pas duettiste qui veut. La nouvelle, ça se travaille. Elle demande un certain équilibre, et n'est surtout pas qu'un texte court. Sous la plume de Jean-Bernard Pouy, le loufoque est bien souvent là. "Le Match de la dernière chance" est une nouvelle loufoque et cynique. Un gars qui menace de se suicider si le PSG ne gagne pas le match du soir, et à qui on va finalement dire qu'il a perdu, juste pour qu'il arrête de nous embêter avec des idées futiles. Avec "Western", Marc Villard, à l'heure où toutes les forces de police traquent le moindre gène roumain dans notre ADN pour mieux nous extrader, relate comment un gars récupère une voiture aux traites impayées et dans le coffre de laquelle se trouve le corps d'une Roumaine qui voulait rentrer au pays. Les thèmes graves succèdent aux thèmes absurdes. Ici et là sont disséminés des piques. Si Marc Villard donne du Jean-Bernard à un de ses personnages qu'il trucide, Jean-Bernard Pouy fait lire du Marc Villard, et d'un ton machiavélique le fait détester. Du grand art donc, issu d'une douce complicité, par des auteurs qui ne se prennent pas au sérieux, mais agissent sérieusement. Une belle initiative pas si jeune que ça prise par les éditions Rivages, et qui donne envie de se plonger dans d'autres nouvelles.

NdR - Le recueil comporte les nouvelles :
"Rue-toi Rémy" (1), "Le Match de la dernière chance" (2), "Western" (1), "Banania" (2), "Handicaps" (1), "Cornélien" (2), "Gabriel roule sa caisse" (1), "Sous la douche" (2), "Penser dans l'autobus" (1), "Dégrisement" (2), "Mammifère ambulant" (1), "Best-seller" (2), "L'Enclume attentif" (1), "Le Vieux et le Young" (2), "Approximations provinciales" (1), "La Lutte contre l'illetrisme" (2), "Culture TGV" (1), "Gabelou, y es-tu ?" (2), "La Cuisine de Dante" (1) et "L'Envol du Graph" (2).

(1) Marc Villard
(2) Jean-Bernard Pouy

Citation

Sans le danger, l'Art est nul. Si c'est permis, c'est nul aussi. Encore plus. Ça deviendra à chier. Il n'y a que le risque qui amène la beauté.

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 20 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page