Los Angeles Noir

Le projectile entra sous le menton et alla se loger dans le cerveau. Foudroyante, l'onde de choc pulvérisa les noyaux gris centraux. L'homme eut la chance d'avoir une mort indolore et presque immédiate. Son cadavre vacilla avant de dévaler la pente. Les branches le lacérèrent de toute part.
Laurent Scalese - Pour le bien de tous
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 01 décembre

Contenu

Nouvelle - Noir

Los Angeles Noir

Social MAJ mardi 30 novembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Collectif
Los Angeles Noir - 2007
Anthologie présentée par Denise Hamilton
Brian Ascalon Roley (nouvelle)
Jim Pascoe (nouvelle)
Janet Fitch (nouvelle)
Susan Straight (nouvelle)
Gary Phillips (nouvelle)
Hector Tobar (nouvelle)
Scott Phillips (nouvelle)
Denise Hamilton (nouvelle)
Michael Connelly (nouvelle)
Diana Wagman (nouvelle)
Neal Pollack (nouvelle)
Naomi Hirahira (nouvelle)
Emory Holmes II (nouvelle)
Christopher Rice (nouvelle)
Patt Morrisson (nouvelle)
Robert Ferrigno (nouvelle)
Lienna Silver (nouvelle)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Patricia Barbe-Girault, Adelina Zdebska
Paris : Asphalte, septembre 2010
336 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-918767-03-9
Coll. "Asphalte noir"

Actualités

  • 20/04 Édition: Parutions de la semaine - 20 avril
  • 17/04 Édition: Carto-crime chez "Folio policier"
  • 03/04 Librairie: Des Villes noires pour Longtemps
  • 21/06 Édition: Soirée romaine... à Paris
  • 26/09 Jeux: Dix exemplaires de Los Angeles noir à gagner
  • 24/09 Édition: Parutions de la semaine - 24 septembre
    Précipitez-vous, et même si nous ne sommes pas objectifs, vers votre librairie pour acheter l'anthologie Los Angeles noir, tout juste parue aux éditions Asphalte, maison d'édition de deux k-libristes patentées. Après, arrêtez-vous sur les deux publications poche de 10-18. Non pas dans la collection "Grands détectives", mais dans la toujours plus conséquente collection "Domaine policier" qui avec et Craig McDonald et Richard Price nous propose de saines heures de lecture. Du noir et du moins noir. Sinon, comme d'habitude, faites votre choix :

    Grand format
    Kebab story, de Jean-Paul Ceccaldi & Ida Der-Haroutunian (Mélis, "Polar")
    Vinci et l'ange brisé, de Didier Convard (Fayard)
    Los Angeles noir, sous la direction de Denise Hamilton (Asphalte, "Asphalte noir")
    Tu iras en enfer, de Stephen Leather (First, "Thriller")
    L'Ennemi intime, de Ava McCarthy (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Saturne, de Serge Quadruppani (Le Masque)
    Lieutenant Eve Dallas, de Nora Roberts (Succès du livre)
    Innocent, de Scott Turow (Jean-Claude Lattès)
    La Guerre du Pacifique n'aura pas lieu, de Henri Vernes (Ananké-Lefrancq, "Bob Morane / Henri Vernes)

    Poche
    Sale temps pour les épicières !, de Annie Colpin (Valhermeil)
    Le Vol de l'éléphant : disparu entre Lille et Tournai, de Christine Desrousseaux (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Fantômes de Breslau, de Marek Krajewski (Folio, "Policier")
    Mistral Gayant : menaces de mort sur les géants de Douai, de Philippe Masselot (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    La Tête de Pancho Villa, de Craig McDonald (10-18, "Domaine policier")
    Souvenez-vous de moi, de Richard Price (10-18, "Domaine policier")
    Sextoy : made in China, de Jan Thirion (Krakoen, "Forcément noir")
    Le Puits de la perversion : nuit d'horreur à Calais, de Michel Vigneron (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    KGB contre KGB, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")

    Gros caractères
    Les Ailes du sphinx, d'Andrea Camilleri (Feryane, "Policier")
    Noire solitude, de Ann Cleaves (Feryane, "Policier")
    Sans laisser d'adresse, de Harlan Coben (Feryane, "Policier")
    Les Disparus de Monte Angelo, de Thomas Kanger (Feryane, "Policier")
    Liens : Kebab Story |La Tête de Pancho Villa |Jean-Paul Ceccaldi |Ida Der-Haroutunian |Ann Cleeves |Didier Convard |Craig McDonald |Richard Price |Serge Quadruppani |Jan Thirion |Michel Vigneron |Stephen Leather

Denise Hamilton et le cinéma des anges

Sous la direction de la romancière Denise Hamilton, des auteurs de Los Angeles - beaucoup sont également journalistes au fameux Los Angeles Time, et l'on se doute qu'ils ont des choses à raconter -, ont écrit sur la ville comme il est de coutume dans la collection héritée de Akashic Books chez Asphalte, qui a déjà visité Paris et Londres. Première immersion sur le Nouveau continent, en compagnie d'auteurs éclectiques et à la renommée variable, mais qui réusissent à tenir leur pari : coller à la thématique, ajouter ce qui fait leur spécificité, et obtenir un ouvrage unitaire, qui se lit d'une traite ou pas - il est quand même conseillé de faire quelques pauses. Les nouvelles sont inégales, mais l'on se réjouit de la grande quantité de celles de qualité.
Los Angeles se doit d'inspirer et de montrer sa communauté multi-ethnique. Ce n'est sûrement pas un hasard si dès les quatre premières nouvelles, on se retrouve confronté à quatre mondes qui sont autant de points cardinaux : le Blanc de souche (Michael Connelly), l'Afro-Américain (Emory Holmes II), le Coréen d'adoption (Naomi Hirahara) et le mafieux chinois (Denise Hamilton). Et la déclinaison ne s'arrête pas là, même si le melting pot a du mal à se faire. Le recueil démarre sur les chapeaux de roue dans Mulholland Drive, avec un Michael Connelly classique mais efficace sauf à la conduite dans les virages. Il nous emmène dans les lieux mythiques de la cité des Anges, à la rencontre de stars oubliées au coin du Sunset Boulevard, fait ressurgir l'ombre planante de Columbo, mais aussi celles de gens ordinaires. Et s'il ne faut oublier Raymond Chandler et son détective autochtone Philip Marlowe (Denis Hamilton en parle dans son avant-propos), nos auteurs y rajoutent une touche doublement russe, qui en citant Tolstoï, qui en rendant hommage à Soljenitsyne... Et puis, le recueil se termine de façon cataclysmique avec "Apparences", de Diana Wagman. Et pourtant, avec une future hôtesse de l'air (ou personnel naviguant) et une valise, on s'attendait à voyager agréablement vers d'autres cieux et non pas à rester à quai sanglant... Nul doute qu'Asphalte y remédiera !

Ndr - L'anthologie comporte les nouvelles :
Partie I - Flics et voleurs : "Mulholland Dive", de Michael Connelly, "Numéro 19", de Naomi Hirahara, "Une époque dangereuse", de Emory Holmes II & "Minuit dans la Silicon Alley", de Denise Hamilton.
Partie II - Hollywoodlandia : "La Méthode", de Janet Flitch, "90210 Morocco Junction", de Patt Morrison, "Passée la trentaine", de Christopher Rice & "Lazare à Hollywood", de Héctor Tobar.
Partie III - À l'est de La Cienega : "Le Golden Gopher", de Susan Straight, "La Clochette", de Jim Pascoe, "City of Commerce", de Neal Pollack, "La Partie de pêche d'Ivan Denissovitch", de Lienna Silver & "Roger Crumbler", de Gary Philipps.
Partie IV - La Gold Coast : "Celle qui avait embrassé Columbo", de Scott Phillips, "Liens de sang", de Brian Ascalon Roley, "When the ship comes in", de Robert Ferrigno & "Apparences", de Diana Wagman.


On en parle : Alibis n°37 |Carnet de la Noir'Rôde n°46

Citation

Une vie comme celle-là était, ainsi que l'avait fait remarquer Tolstoï dans Anna Karénine, trop heureuse pour constituer vraiment une histoire.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 16 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page