La Maison où je suis mort autrefois

Les yeux étaient clos, gonflés, gros comme des prunes et à peu près de la même couleur, et le nez en bouillie partait en biais.
Sam Reaves - Homicide 69
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 23 juillet

Contenu

Roman - Noir

La Maison où je suis mort autrefois

Énigme MAJ lundi 11 octobre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Keigo Higashino
Mukashi bokuga shinda ie - 1994
Traduit du japonais par Yutaka Makino
Arles : Actes Sud, avril 2010
254 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-7427-8951-1
Coll. "Actes Noirs"

La maison mystérieuse

Une histoire simple, qui commence avec un coup de fil reçu d'une ancienne petite amie (séparation qui reste douloureuse) pas revue depuis longtemps. L'ex, c'est Sayaka Kurahashi, elle vient demander de l'aide, "un service personnel" : son père est décédé, elle a reçu un plan dessiné sommairement et une clé, et elle aimerait que quelqu'un l'accompagne pour voir de quoi il retourne. Son père était mystérieux, elle n'a que peu de souvenirs de sa jeunesse, elle n'ose y aller seule.
La Maison où je suis mort autrefois brille par son atmosphère et l'ambiance qui va se dégager lorsque les deux anciens amants vont arriver à la si particulière maison. Amants qui ne sont ni flics, ni détectives privés, qui ne savent même pas ce qu'ils cherchent, d'ailleurs, ce qui donne ce ton si particulier à ce roman, particulier lui aussi. Ce premier texte de Keigo Higashino est une belle découverte.

Récompenses :
Prix Polar international 2010

Citation

J'avais tout simplement peur de ce qui pourrait sortir de cette vieille maison.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 29 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page