La Maison où je suis mort autrefois

Mme Yvonne Rousseau veuve Chevallier n'est pas coupable d'avoir tué son mari, encore que celui-ci soit décédé des coups qu'elle n'est pas coupable de lui avoir porté.
Patrick Caujolle - Meurtres au sommet de l'État français
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 05 décembre

Contenu

Roman - Noir

La Maison où je suis mort autrefois

Énigme MAJ lundi 11 octobre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Keigo Higashino
Mukashi bokuga shinda ie - 1994
Traduit du japonais par Yutaka Makino
Arles : Actes Sud, avril 2010
254 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-7427-8951-1
Coll. "Actes Noirs"

Actualités

  • 18/11 Édition: Parutions de la semaine - 18 novembre
  • 17/10 Prix littéraire: Lauriers à Cognac
    Les lauréats des différents prix littéraires décernés à l'ouverture du festival polar de Cognac ont été désignés vendredi 15 octobre en soirée - des récompenses qui concernent pas moins de six catégories :
    - Prix polar français ou francophone pour De fièvre et de sang, de Sire Cédric
    - Prix polar international pour La Maison où je suis mort autrefois, de Keigo Higashino
    - Prix polar jeunesse pour Les Enfants-rats, de Françoise Jay
    - Prix Cognac de la meilleure bande annonce livre (création 2010) pour 40 ans, 6 morts et quelques jours, de Victor Rizman
    - Prix Cognac du meilleur album "série" pour "Le Mystère Saint-Yves", premier tome de Fanch Karadec, une série signée Corbet & Heurteau
    - Prix Cognac du meilleur album "One shot" pour Dernière station avant l'autoroute, de Mako, Didier Daeninckx et Hugues Pagan (Casterman)

    Cette année les lauriers ne furent pas que livresques - de nouvelles récompenses ont été créées destinées au noir/polar cinématographique et télévisuel. Ainsi ont été décernés, le dimanche 17 octobre :
    - le Prix polar du meilleur film français de cinéma à Une affaire d'État, réalisé par Éric Valette (d'après le roman de Dominique Manotti Nos fantastiques années fric)
    - le Prix polar de la meilleure série internationale de télévision à l'épisode "Course contre la mort", appartenant à la treizième saison de la série Inspecteur Frost
    - le Prix polar de la meilleure série française de télévision au premier épisode de la troisième saison d'Engrenages - réalisé par Manuel Boursinhac, diffusé sur Canal + et produit par Son & Lumière
    - le Prix polar du meilleur film unitaire français de télévision à Obsession(s), réalisé par Frédéric Tellier et diffusé sur France 2 (production Little Big)

    Pour retrouver le détail des présélections dans chacune des catégories, il suffit de se reporter aux pages du site du Cercle noir, rubrique "festivals". On remarque au passage que le rédacteur a interverti, dans son palmarès, le lauréat du prix de la Meilleure série télévisée française et celui du Meilleur téléfilm unitaire français...
    Liens : De fièvre et de sang |Nos fantastiques années fric |40 ans, 6 morts et quelques jours |Dernière station avant l'autoroute |Dominique Manotti |Didier Daeninckx | Sire Cédric |Keigo Higashino |Victor Rizman |Festival polar de Cognac

La maison mystérieuse

Une histoire simple, qui commence avec un coup de fil reçu d'une ancienne petite amie (séparation qui reste douloureuse) pas revue depuis longtemps. L'ex, c'est Sayaka Kurahashi, elle vient demander de l'aide, "un service personnel" : son père est décédé, elle a reçu un plan dessiné sommairement et une clé, et elle aimerait que quelqu'un l'accompagne pour voir de quoi il retourne. Son père était mystérieux, elle n'a que peu de souvenirs de sa jeunesse, elle n'ose y aller seule.
La Maison où je suis mort autrefois brille par son atmosphère et l'ambiance qui va se dégager lorsque les deux anciens amants vont arriver à la si particulière maison. Amants qui ne sont ni flics, ni détectives privés, qui ne savent même pas ce qu'ils cherchent, d'ailleurs, ce qui donne ce ton si particulier à ce roman, particulier lui aussi. Ce premier texte de Keigo Higashino est une belle découverte.

Récompenses :
Prix Polar international 2010

Citation

J'avais tout simplement peur de ce qui pourrait sortir de cette vieille maison.

Rédacteur: Christophe Dupuis lundi 27 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page