Arrêt Wagram

Elle n'était plus dans un livre que l'on peut refermer. Elle ne poursuivait plus des êtres irréels. Le danger était présent. Pas pour elle, mais pour ceux qu'elle aimait. Blanche n'en état plus à se demander comment cacher à son oncle qu'elle avait marché sur ses plates-bandes, mais comment tirer ses amis du pétrin dans lequel ils s'étaient fourrés
Hervé Jubert - Blanche
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Roman - Policier

Arrêt Wagram

Médical - Enlèvement - Trafic MAJ mercredi 11 mai 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Samuel Delage
Paris : Nouveaux auteurs, octobre 2010
330 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-8195-0030-8
Coll. "Policier"

Actualités

  • 01/07 Édition: Parutions de la semaine - 1er juillet
    Petite semaine de parutions emblématique des vacances approchantes. Peu de choix, pas de coups de cœur. Les Nouveaux auteurs entrent dans le marché du poche. Deux de leurs auteurs, Samuel Delage et Jacques Saussey, ont les honneurs du thriller poche. Dominique Dayau propose un recueil de douze nouvelles pendant que Kate White propose non pas son marabout de détective mais une reporter Rouletabille sur les bords en mal de thalassothérapie. Folio nous ressort deux Simenon. Un roman noir et un Maigret. Deux livres au format court. Idéal pour un trajet en train pour peu que l'on vous laisse lire :

    Grand format :
    Un goût de sang dans la bouche, de Jacques Eisenbarth (La Manufacture de livres)
    P. J. blues : scènes de la vie d'un flic, de André Gabella (M. de Maule)
    Autant en emporte le vin, de François Vignes & Thierry Guilabert (Pascal Galodé, "Polar")

    Poche :
    Nuit fatale à Granville, de Garance d'Arcy (J.-P. Gisserot, "Police !")
    Toilettes de flic, de Dominique Dayau (Élytis)
    Arrêt Wagram, de Samuel Delage (Les Nouveaux auteurs, "Poche thriller")
    Crim'au Cap, de Bernard Deloupy (Gilletta)
    Un soir aux nuits de nacre..., de Jacques Hubert (Écritures, "Polar")
    De sinistre mémoire, de Jacques Saussey (Les Nouveaux auteurs, "Poche thriller")
    Bergelon, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    Félicie est là, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    Crimes et volupté, de Kate White (Marabout)
    Si la mort nous sépare, de Kate White (Marabout)
    Liens : Dom Dayau |Samuel Delage |Jacques Saussey |Georges Simenon

L'art et la manière

Yvan Sauvage et sa femme Lise avaient tout pour être heureux. Lui est un commissaire-priseur talentueux et reconnu. Elle, écrit des paroles de chansons. Il n'a fallu que quelques secondes pour que leur vie bascule. Aurélia, leur fille d'un an, est kidnappée alors qu'elle était sur un manège à la Foire du Trône. Un an plus tard, alors que le couple tente, tant bien que mal de se reconstruire, Yvan est agressé dans le métro. S'il veut retrouver sa fille vivante et que l'on ne touche pas à un cheveu de sa femme, il doit partir immédiatement pour New York et endosser une nouvelle identité. Et surtout : ne prévenir personne. Sous le pseudonyme de Neils Lowell, il va devoir mettre ses compétences à disposition et collaborer avec de mystérieux individus. Quand les trafics d'œuvres d'art financent des recherches médicales, les règles du jeu peuvent s'avérer dangereuses.
Arrêt Wagram est un roman sans temps morts. Dès la première page, on est plongé dans le feu de l'action. Samuel Delage réussit à nous faire entrer dans la peau d'Yvan Sauvage, un homme acculé, contraint d'agir contre sa volonté pour sauver sa famille. Il nous dévoile une partie méconnue du monde de l'art, celui des enchères. Malheureusement, malgré une intrigue bien menée, le roman manque parfois d'un peu de consistance. Il est assez court et quelques pages supplémentaires n'auraient pas été superflues, certains passages méritant d'être davantage approfondis. Quelques scènes y auraient gagnées en clarté. On notera cependant, le joli clin d'œil fait à Maxime Chattam, puisque Samuel Delage redonne vie, le temps de quelques pages, au personnage de Joshua Brolin, le héros de la "Trilogie du mal". Arrêt Wagram fait néanmoins partie de ces romans, qui, une fois en main, ne se lâche qu'une fois le dénouement connu.

Citation

L'inspecteur sortit une plaquette de pilules de sa veste et en avala une. 'Ménagez votre tension ou changez de métier', lui avait dit son médecin.

Rédacteur: Fabien Hérisson mercredi 06 octobre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page