Haine

On croit toujours que la justice fait son boulot du mieux qu'elle peut...
Marin Ledun - Un singe en Isère
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 novembre

Contenu

Roman - Policier

Haine

Tueur en série - Religieux - Assassinat MAJ mercredi 27 octobre 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 24 €

Anne Holt
Pengemannen - 2009
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : Le Serpent à plumes, octobre 2010
576 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-268-06998-2
Coll. "Serpent noir"

Actualités

  • 28/10 Édition: Parutions de la semaine - 28 octobre
    Il en va des semaines et des hasards. Inutile d'aller chercher bien loin dans cette liste le ou plutôt les romans de la semaine. Ils sont aux premières loges. Aux deux premières places plus exactement. Avec Bettý, d'Arnaldur Indridason, les éditions Métailié frappent un grand coup. Car le roman tranche avec l'œuvre tout en continuité de l'auteur islandais. Foin de policier avec un Erlendur bougon et distant, c'est un véritable hard boiled qui vous est proposé. Guillaume Lebeau dans sa chronique dit tout le bien qu'il en pense et encore a-t-il fallu le calmer. Tout juste si Charité bien ordonnée, d'Alexis Aubenque, ne parait pas fade. Le romancier triche un peu avec les codes, abuse peut-être d'une sauce scénaristique, il n'empêche qu'il est devenu l'un des meilleurs écrivains du genre français. Pour le reste, comme d'habitude, faites votre choix !

    Grand format :
    Bettý, de Arnaldur Indridason (Métailié, "Bibliothèque nordique. Noir")
    Charité bien ordonnée, de Alexis Aubenque (Calmann-Lévy)
    Une belle dans la tête, de Serge Barbary (Clémentine, "Soleil noir")
    Le Cercle des Lombards, de Mario Capraro (Édite)
    L'Heure écarlate, de Ann Cleeves (Belfond, "Noir")
    Les Enquêtes du commissaire La Rennie, de Jacques Delatour & Robert Tubach (L'Harmattan)
    Le Diable est un ange comme les autres, de Marie-Hélène Ferrari (Clémentine, "Soleil noir")
    Killer elite, de Ranulphe Fiennes (Le Serpent à plumes)
    Rouge sang, de Jean-François Fournel (Le Masque, "Grands formats")
    Theodore Boone : l'enlèvement, de John Grisham (Oh !)
    Une heure de silence, de Michael Koryta (Le Seuil, "Policiers")
    Mystères sur la toile : histoires extraordinaires de tableaux français, Gilles Laffon & Érica Laffin (Papillon rouge)
    Double trouble, de Stéphen Lamouille (Kometa)
    Carroge, de Gilbert Laporte (Pascal Galodé)
    Machination, de Michael Marshall (Michel Lafon)
    Meurtre cité des Vertes-Voyes, de Patricia Osganian (Pythagore)
    66° Nord, de Michael Ridpath (First, "Thriller")
    La Nurse anglaise, de San-Antonio (Fleuve noir, "San Antonio, grands formats")
    Corruption, de C. J. Sansom (Belfond, "Littérature étrangère")
    Le Fantôme du Hauraki Gulf, de Marc Stéphan (Au vent des îles, "Noir Pacifique")
    Contractors, de Marc Wilhem (Scrineo, "Thriller")

    Poche :
    Les Salauds vont en enfer, de Frédéric Dard (Fleuve noir)
    Le Venin du mort, de Bernard Fischbach (Le Verger, "Les Enquêtes rhénanes")
    Fantôme de mer, de Denis Flageul (Terre de brume, "Polars & grimoires")
    Navigation noire : Cancale, Saint-Malo, de Lionel Guillard (Astoure, "Breizh noir")
    Péchés céruléens, de Laurell K. Hamilton (Milady)
    Haine, de Anne Holt (Points, "Policiers")
    Ankou, lève-toi, de Frédérick Houdaer (Terre de brume, "Polars & grimoires")
    Furieux appétit, de Raphaël Majan (POL, "Une contre-enquête du commissaire Liberty")
    Terminus Brocéliande, de Renaud Marhic (Terre de brume, "Polars & grimoires")
    L'Importance d'être reconnaissant, de Alexander McCall Smith (10-18, "Grands détectives")
    Un nommé Peter Karras, de George P. Pelecanos (Points, "Policiers")
    Chimère noire : Saint-Cast-le-Guildo, de Pierre Rabardel (Astoure, "Breizh noir")
    Prophétie, de C. J. Sansom (Pocket, "Best")
    Liens : Terminus Brocéliande |Bettý |Charité bien ordonnée |Arnaldur Indridason |Ann Cleeves |Michael Koryta | San-Antonio |Frédéric Dard |Denis Flageul |Anne Holt |Frédérick Houdaer |Renaud Marhic |Alexander McCall Smith |George P. Pelecanos |John Grisham

  • 15/10 Édition: Parutions de la semaine - 15 octobre

Quand le crime est gratuit... il ne paye pas...

Yngvar Stubo, inspecteur norvégien, est envoyé à Bergen pour enquêter sur le meurtre d'une évêque, pourtant bien sous tous rapports, et qui aurait été intentionnellement assassinée. Pendant ce temps, Vik, sa femme, psychologue et criminologue, enquête sur toute une série de meurtres haineux. Des personnes tuées pour leurs "déviances sexuelles". Des gays, des lesbiennes, plus ou moins assumés. Stubo va devoir s'imprégner d'une ambiance familiale hostile, déterrer de vieux secrets de familles sans se soucier de tout ce qu'il remue et des conséquences. Car l'évêque cachait un lourd secret et menait une double-vie.
Anne Holt, ancienne Ministre de la Justice, a écrit un livre sur ce qu'elle appelle le crime haineux (et gratuit). Pourquoi tuer une personne que l'on ne connait pas ? En y ajoutant une justification religieuse qui excuse l'acte criminel. Avec une intrigue bien menée mais malheureusement trop diluée (Anne Holt est une adepte du pointillisme, et du détail dans le détail), elle nous conduit tranquillement sur ses nombreux chemins enneigés de traverse où il est facile de se perdre. Elle allume de temps en temps de maigres lanternes pour nous guider. Et c'est là que c'est dommage : car quand elle le veut, le récit comporte du rythme avec une langue riche et enlevée. Au rayon des appréciations, ces transitions très fondu enchainé entre chaque chapitre ou sous-chapitre, répétitions de mots ou d'expressions, qui donnent un aspect très visuel (mais quelques fois oubliés dans la traduction française). Un roman qui aurait gagné en profondeur en perdant des pages. Et l'on se prend à souffler quand on sait que l'auteure a coupé la moitié de son récit avant qu'il ne soit publié ! Les amateurs de la série, dont c'est le quatrième volet, trouveront sans peine leurs marques, et apprécieront ou pas le grand froid blanc qui se dégage de ces pages noircies.

Citation

S'il y a une chose que toi et moi savons mieux que personne, commença-t-il en l ui prenant la main, c'est que les gentils aussi peuvent être assassinés.

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 07 novembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page