Vanilla Ride

En réalité, la nature des liens qui unissaient les trois jeunes avait été altérée par le passage à l'âge nubile. Leur serment d'amitié éternelle menaçait de céder face au déferlement de leurs émotions, charriant leurs cœurs dans les méandres de sentiments plus abscons.
Virna Lorentz - Lune pourpre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 février

Contenu

Roman - Thriller

Vanilla Ride

Tueur à gages - Mafia MAJ lundi 25 octobre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Joe R. Lansdale
Vanilla Ride - 2009
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Bernard Blanc
Paris : Outside, octobre 2010
240 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7538-0647-4
Coll. "Thriller"

Actualités

  • 22/06 Édition: Parutions de la semaine - 22 juin
    L'été s'annonce et la plupart des maisons d'édition sont déjà tournées vers la première rentrée littéraire de septembre. Enfin, quand on parle de rentrée littéraire, il est bon de recentrer sur les maisons d'édition parisiennes. Leurs publications sont en effet absentes cette semaine. Place à celles de province avec des ouvrages divers et variés d'auteurs divers et variés pour des rendus de qualité divers et variés. Difficile dans ces conditions d'exhumer plus particulièrement un livre qu'un autre. C'est pourquoi, nous nous contenterons de mettre en avant Vanilla Ride, de Joe R. Lansdale, qui est une réédition en poche, et qui est également l'occasion de retrouver deux des personnages emblématiques de la série fétiche de l'auteur américain : Hap Collins et Leonard Pine. Si le roman n'est pas inoubliable, il se lit sans déplaisir. C'est peut-être d'ailleurs sans déplaisir que vous devriez porter un regard sur certaines des autres publications de la semaine. Il y a des auteurs comme Bob Garcia, Éléna Piacentini, Peter James, Pierre Magnan, Xiaolong Qiu qui pourraient vous intéresser.
    Mais, un peu comme d'habitude, faites votre choix !

    Grand format :
    La Revanche du gringet, de Jean-Marc Carité (Utovie)
    Rêver tue, de Rémi Coloutin (Kirographaires)
    Verjat et l'affaire JC, de Valéry G. Coquant (Saint Martin)
    Le Vrai journal de Jack l'éventreur, de Bob Garcia (Laurent Debarre)
    Qui a tué le vieux nez noir de La Man ? de Jacques Hubert (Écritures, "Polar")
    Un ami de trop, de Sylvie Huguet (Main multiple, "Signé polar")
    La Chimère aux ailes de feu : laboratoire de nouvelles à lire dans l'ordre pour reconstituer la chimère, de Li-Cam (Griffe d'encre, "Recueil")
    Traquée dans la nuit, de Jean-Félix Milan (Tsemerys)
    Carrières noires, d'Éléna Piacentini (Au-delà du raisonnable)

    Poche :
    Conte à rebours, de Danielle Charest (Sirius Paris)
    Changement de ton à Concarneau, de Michel Dosza (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Le Printemps des monstres : de St-Quaay-Portrieux à Plouha, de Michel Dosza (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    La Commissaire n'aime point les vers, de Georges Flipo (Folio, "Policier")
    676, de Yan Gérard (Points, "Thriller")
    La Maison au bord du golfe, de Gisèle Guillo (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Shooter, de Stephen Hunter (Folio, "Policier")
    Faith, de Peter James (Milady)
    Vanilla Ride, de Joe R. Lansdale (Folio, "Policier")
    Cible ultime dans les montagnes noires, de Serge Le Gall (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Élégie pour Laviolette, de Pierre Magnan (Folio, "Policier")
    Battlefield 3 : the Russian, de Andy McNab (Milady, "Poche licences")
    Shanghai rouge, de Xiaolong Qiu (Pointdeux, "Policier")
    La Femme à la mort, de Samuel Sutra (Sirius Paris, "Régiopolis")
    Belle-mère, beau meurtre : de Quiberon à Auray, de Guénolé Troudet (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Douleur angevine, de Valérian Venet (L'àpart)
    Liens : Valéry G. Coquant |Bob Garcia |Peter James |Joe R. Lansdale |Pierre Magnan |Éléna Piacentini

  • 29/10 Édition: Parutions de la semaine - 29 octobre

Le grand retour de Hap Collins et Leonard Pine

C'est d'abord l'histoire de Gadjet, une adolescente qui découche, qui se shoote et qui dérouille par les bonnes grâces de son petit ami de dealer dans une caravane envahie par les cafards, et qui pue la pisse et la merde. Là-dessus, son père fait appel à Hap Collins et à Leonard Pine pour la ramener au bercail. Des dérouillées, du sang, des têtes éclatées et de la drogue évaporée dans les toilettes plus tard, les deux compères ont accompli une mission qui va encore plus les entraîner dans un bain de sang meurtrier, à la poursuite du rejeton d'un repenti de la Dixie Mafia, qui s'est fait la malle avec une très belle Noire et un magot conséquent. Seulement, une horde d'assassins et autre tueuse à gage, incarnée par l'éblouissante Vanilla Ride, en ont décidé autrement. Mais Hap et Leonard, s'ils s'entêtent à faire du mauvais esprit et des jeux de mots foireux, s'ils traversent des phases pénibles, n'ont qu'une seule parole...
Joe R. Lansdale remet en scène son duo invertébré et invétéré Hap Collins et Leonard Pine. Les deux hommes sont de pures têtes brûlées comparables par certains aspects à la clique de Dortmunder (le cambrioleur au karma qui frôle le zéro absolu, imaginé par Donald E. Westlake). Dans une succession de très courts chapitres visuels, à travers une intrigue linéaire aux multiples rebondissement, Lansdale multiplie les bons mots et les gros mots. Les personnages passent leur temps à dégommer des têtes, à tâter de l'alligator mort, à boire du Dr Pepper et à se regarder en chiens de faïence. Et, en quelques lignes, se dégage une noirceur profonde. Lansdale nous prend à contre-pied. Et on se dit que c'est un sacré gaillard. Un bien divertissant roman pour habitués de la série ou pas dans une toute nouvelle maison d'édition (une raison de plus...).


On en parle : La Tête en noir n°147 |Carnet de la Noir'Rôde n°46 |La Vache qui lit n°132 |Alibi n°1

Citation

Tabasser les gens et leur sortir la merde du cul, ça me file la dalle. Pas toi ?

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 24 octobre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page