Noël sanglant

'Le fait est qu'c'est sacrément rude, l'Arctique !', dit le capitaine en mâchonnant avec satisfaction un mégot marron jaune coincé dans la commissure de ses lèvres.
Monica Kristensen - Le Sixième homme
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Noël sanglant

Psychologique - Tueur en série - Vengeance MAJ lundi 15 novembre 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Kjetil Try
La De Små Barn Komme Til Meg - 2008
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : Gallimard, octobre 2010
398 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-07-012555-5
Coll. "Série noire"

Actualités

  • 19/10 Édition: Parutions de la semaine - 19 octobre
    C'est une semaine de parutions riche de nouveautés qui nous est proposée avec trois principaux faits : l'arrivée d'une nouvelle collection, "La Cosmopolite noire" et deux premiers auteurs à suivre - Raja Alem et Cara Hoffman -, Jerome Charyn redonne vie à Isaac Sidel, son commissaire new-yorkais, chez Denoël, et les éditions Rivages inaugurent la réédition de l'intégrale de Jim Thompson retraduite par Pierre Bondil et Jean-Paul Gratias. À force de se demander comment donc fait James Patterson pour écrire tant de romans par an, on en aurait presque oublié que Ken Bruen en écrit tout autant. Après un passage chez Rivages en compagnie de Reed Farrel Coleman pour un fort appréciable Tower, le voilà dans une double actualité chez Fayard et Gallimard ! Calmann-Lévy y va de ses réédition des romans de Michael Connelly. Celui-là nous est proposé avec une préface inédite de l'auteur. Sympathique mais ça l'aurait encore plus été dans une version poche. Après, il y en a vraiment pour tous les goûts. Mais, comme d'habitude... Faites votre choix !

    Grand format :
    Le Collier de la colombe, de Raja Alem (Stock, "La Cosmopolite noire")
    Furioso, de Carin Edstrôm Bartosch (Jean-Claude Lattès)
    Heureux veinard, de S. G. Browne (Gallimard, "Série noire")
    Le Démon, de Ken Bruen (Fayard, "Noir")
    Munitions, de Ken Bruen (Gallimard, "Série noire")
    Sous l'œil de Dieu, de Jerome Charyn (Mercure de France, "Bibliothèque étrangère")
    White room, de Cat Clarke (Robert Laffont)
    Les Égoûts de Los Angeles, de Michael Connelly (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Sur un plateau : une fantaisie journalistique et criminelle, de Hubert Duhautois (Geste, "Le Geste noir)
    L'Affaire Meredith Andersson : jusqu'où peut-on aller par amour ? d'Antoine Filissiadis (Guy Trédaniel)
    Le Septième chant, d'Alexandre Garabedian (Pierre Philippe)
    So much pretty, de Cara Hoffman (Stock, "La Cosmopolite noire")
    L'Arche, de Jaal (Pjs)
    L'Énigme du pendu, de Christian Jacq (J)
    Le Dandy mourant, de Mari Jungstedt (Le Rocher, "Thriller")
    Fête fatale, de William Katz (Presses de la Cité, "Suspense psychologique")
    Rédemption, de Dominique Maisons (Les Nouveaux auteurs)
    Studio 6, de Liza Marklund (Hachette, "Black moon thriller")
    Petits meurtres entre mathématiciens ou Comment deux amis débattent de maths et d'amour dans le Paris de la Belle Époque, de Teukros Michaelides (Le Pommier, "Plumes de science)
    1.000 étangs meurtriers, de Nathalie Michel (Citron bleu, "Série noire")
    Le Cercle des tueurs, de Annie Ramos (Citron bleu, "Série noire")

    Poche :
    Parasite, de Christian Blanchard (Le Palémon)
    Limousin connection : retour aux Liades, de Jean-Pierre Bonnet (Geste, "Le Geste noir)
    Niort et la main morte, de Alain Bouchon (Geste, "Le Geste noir)
    Oscar Wolde et les meurtres du Vatican, de Gyles Brandreth (10-18, "Grands détectives")
    Délivrez-nous du mal, de Frédéric Dard (Pocket Le Ciel se trouve sur Terre, de Åke Edwardson (10-18, "Domaine policier")
    L'Ankou a tout faux : le chevalier, le diable et la mort, de Yannick Gloaguen (Yoran Embanner, "Roman policier")
    Les Mots qui tuent, de Martha Grimes (Pocket, "Thriller")
    L'Autre côté de l'ombre, de Graham Hurley (Folio, "Policier")
    Deuil, de Peter James (Milady, "Thriller")
    Le Projer Shiro, de David S. Khara (10-18, "Domaine policier")
    Les Damnés du Ceallach, de David Le Yaouang (Yoran Embanner, "Roman policier")
    Psycho tram à Brest, de Laurent Ségalen (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Cette terre porte malheur, de Bruno Segalotti (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Chez Krull, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    L'Inspecteur Cadavre, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    L'Assassin qui est en moi, de Jim Thompson (Rivages, "Noir")
    L'Échappée, de Jim Thompson (Rivages, "Noir")
    Un cercueil pour Sidonie, de Guénolé Troudet (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Noël sanglant, de Kjetil Try (Folio, "Policier")
    Erreur de parcours, de Jean Vareilland (Geste, "Le Geste noir)
    L'Espion du Vatican, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Liens : L'Autre côté de l'ombre |Le Projet Shiro |Christian Blanchard |Gyles Brandreth |Ken Bruen |Jerome Charyn |Michael Connelly |Frédéric Dard |Åke Edwardson |Martha Grimes |Graham Hurley |Peter James |Mari Jungstedt |David S. Khara |Dominique Maisons |Liza Marklund |Bruno Ségalotti |Georges Simenon |Jim Thompson |Kjetil Try |Annie Ramos

Noël aux alambics pour santons norvégiens

Tout débute à Oslo, la veille de Noël 2006, et la date a son importance. Par la suite, deux personnalités vont disparaitre, et la police criminelle ne va retrouver d'elles que des organes dûment retirés, mis dans un sac à congélation. Les premiers seront dans le congélateur d'une maison à louer, les seconds accrochés à un arbre. Et puis un âne disparait, mais ça on n'en parle pas, ça n'intéresse personne. Il n'y aura que l'inspecteur Lykke pour faire un rapprochement alambiqué qui va l'amener à partir à la recherche d'empailleurs empapaouteurs, et d'une tierce future victime.
La "Série noire" surfe elle aussi sur la vague neigeuse du polar nordique. Jo Nesbø ne lui suffisait pas, alors elle a fait appel à Stefán Máni et maintenant à Kjetil Try. Pourquoi pas ? Ce faisant, elle s'éloigne du noir, s'oriente plus vers le thriller auquel on a du mal à croire. L'enquête, très lente à se décanter malgré une accumulation de courts chapitres, finit par tenir le lecteur en haleine mais à quel prix ? On passera sur le froid, la neige, la brume qui ankylosent les doigts page après page - d'ailleurs, ces pages, parlons-en : la maquette est une honte qui devrait rajouter du rouge à tout ce blanc au front de l'éditeur. On a un grand format et le texte tient dans un poche. Les marges permettent à la fois de lister ses courses et de réécrire "À la recherche du temps perdu", essentiel au début où l'on s'ennuie ferme. On tiendra rigueur à l'auteur et à l'auteur seul, en revanche, de nous infliger à deux-trois reprises : "elle l'imagina alors assis sur son canapé beige de chez IKEA". Le canapé beige de chez IKEA (encore un soupçon d'invasion suédoise en terre norvégienne, mais que fait Hägar Dünor ?) aurait plutôt tendance à inhiber toute envie ou pulsion purement et gravement sexuelle. Noël sanglant, roman alternatif (en cela que l'on a une lenteur toute norvégienne caractérisée par ces flics qui sautent dans leur Volvo pour aller au devant de leur destin), surprenant mais souvent à mauvais escient, reste une curiosité... à lire quand il sera dans son vrai format, et pas à vingt et un euros.

Citation

À ton avis, que font les assassins après avoir éliminé quelqu'un ?

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 15 novembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page