Derniers verres

Comme tous les mensonges redoublent pour dissimuler les mensonges déjà racontés, les mensonges qui dévoilent les mensonges se divisent et se subdivisent, aboutissant à des fragments et d'autres fragments, et à des fragments de fragments qui empêchent de reconstituer la vue d'ensemble, la vérité d'ensemble. Il n'y a pas de symétrie entre se lever et tomber, entre partir et revenir.
Nick Barlay - La Femme d’un homme qui
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Policier

Derniers verres

Corruption MAJ mercredi 17 novembre 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 0 €

Andrew McGahan
Last Drinks - 2000
Traduit de l'anglais (Australie) par Pierre Furlan
Arles : Babel, juin 2008
536 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7427-7569-9
Coll. "Noir", 18

Corruption australienne

George vit tranquillement à Highwood, dans le Queensland, à l'écart de Brisbane. Il est journaliste dans le canard local, qui d'ailleurs n'emploie que lui. Une nuit, il est réveillé par un coup de fil : un homme a été torturé et tué à la lisière du village, dans un compteur électrique. George se rend sur les lieux et son passé remonte à la surface. Le mort c'est Charlie, son meilleur ami dix ans plus tôt. Charlie avec qui il a monté des restaurants à l'époque où l'alcool coulait à flots la nuit. Charlie et lui étaient inséparables. Les princes de la nuit. Même les ministres venaient chez eux. La grande époque... Avant la "La grande enquête – une investigation portant sur la corruption dans les rouages de l'État du Queensland. Cette enquête a duré de 1987 jusqu'à la chute du gouvernement de l'État en 1989." Enquête qui a vu plonger Charlie et bon nombre d'amis, qui a été la raison de la mise au vert de George qui n'a jamais revu Charlie – ni personne – depuis qu'il a quitté Brisbane dix ans plus tôt. Alors pourquoi Charlie est-il venu jusqu'à lui ? Et qui l'a tué ? Tout le monde aimerait le savoir. Surtout la police, pour qui il est le parfait suspect... George va devoir descendre à Brisbane, pour se confronter à son passé.
Disons-le tout de go, Derniers verres est un excellent bouquin. La qualité de l'histoire, qui mêle astucieusement l'enquête Fitzerald (mais le livre reste une fiction) et les descriptions du Queensalnd de l'époque : "Nous étions évidemment au courant de certaines choses, celles que tout le monde connaissait – entre autres que le Queensland était différent du reste de l'Australie, que rien n'y fonctionnait comme ailleurs" est redoutable, et Andrew McGahan sait accrocher son lecteur. La galerie de personnages, amenée progressivement en succession de flash-back, le contexte politique australien, rien ne manque pour faire un grand polar. Ajoutez un style ample et très posé, fourmillant de détails sans être assommant et vous ne voyez pas passer ces quatre cent cinquante pages qui se lisent d'une traite un dimanche après-midi pluvieux.


On en parle : L'Indic n°9

Citation

Depuis trente ans, les gens au pouvoir et leurs amis s'étaient préoccupés avant tout de leurs intérêts et avaient figé Brisbane hors du temps.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 17 novembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page