Les Fils d'Icare

Avant de se coucher, il accomplit le rituel de l'istiqara, qui consiste à réciter des prières spéciales en vue d'obtenir une réponse sous la forme d'un rêve.
Zoë Ferraris - Les Mystères de Djeddah
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

Roman - Espionnage

Les Fils d'Icare

Anticipation - Religieux - Guerre MAJ jeudi 16 décembre 2010

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Alexandre Barthélémy
Boulogne-Billancourt : Timée, septembre 2009
354 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-35401-206-9

Comment créer la Troisième Guerre mondiale ?

Nous sommes à la fin 2012. Un agent secret français, d'origine iranienne, est chargé d'entrer en contact avec un général qui a pris ses distances avec la révolution islamique. L'agent doit fuir le pays avec des informations importantes, mais il est pourchassé à la fois par les services iraniens et par de mystérieux personnages qui, en même temps, s'en prennent à son chef, à Paris. Les soubresauts en Iran provoquent des réactions dans les groupes musulmans en Europe. Le monde peut s'enflammer mais peut-être ce conflit naissant est-il voulu ?
Voici un roman au projet ambitieux. Roman de politique fiction : comment va réagir le président français, fraichement réélu face à la menace d'une confrontation nucléaire ? Les Fils d'Icare du titre sont sans doute la partie la plus décevante du roman car il fait référence au groupe mystérieux caché derrière le complot. Or ce groupe, mis à part passer son temps à liquider ses propres membres, n'est pas très défini dans ses buts et ses motivations.
Cet élément écarté, le roman qui part d'un postulat que Luc Besson avait développé dans son film Nikita, prend le temps de présenter quelques personnages, principalement français, emblématiques, dont les traits psychologiques sont esquissés à gros coups de pinceaux, des différents courants de la société : une fille de bonne famille, son père haut fonctionnaire, des jeunes beurs qui essayent de s'en sortir - l'un par des activités criminelles, un autre par la réussite sociale, un troisième par la contestation et un dernier devient militaire. Très impliqué dans le suivi des ces personnages, Alexandre Barhélémy a créé une empathie telle qu'il les fait déplacer des montagnes et courir malgré le danger et les balles dans le cœur, au dépit d'une vraisemblance mais au profit d'une action qui ne s'arrête jamais. L'agent secret notamment passe d'une épreuve angoissante à une autre. C'est dans cette suite rapide de changements de points de vue, d'actions qui se répondent pour essayer d'empêcher l'apocalypse nucléaire que le roman trouve son véritable intérêt et constitue le ressort d'un honnête divertissement.

Citation

Transmettre les informations contenues sur cette clef ne sauvera ni votre femme, ni vote fille, Marcellin ! Vous le savez ! Pire, vous risquez de condamner des milliers... des millions de personnes.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 24 novembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page