À l'orient du monde

Je suis un ami de Sarah Connor. On m'a dit qu'elle était ici. Je peux la voir ?
Leonardo Oyola - Chamamé
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 mars

Contenu

Roman - Thriller

À l'orient du monde

Historique - Géopolitique MAJ jeudi 28 mars 2013

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 8,2 €

Viviane Moore
Paris : 10-18, novembre 2010
384 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-05141-7
Coll. "Grands détectives", 4388
L’Épopée des Normands de Sicile, 7

Ce qu'il faut savoir sur la série

Viviane Moore place sa série dans le cadre authentique, mais fort méconnu, du royaume bâti par une famille de petite noblesse normande. Les Hauteville ont conquis, au début du XIIe siècle, la Sicile et le sud de la botte. Ils fondent une monarchie qui règnera jusqu'en 1860, quand Garibaldi rattachera ces territoires au royaume d'Italie.
La série est construite autour de deux personnages principaux : Tancrède d'Anaor et Hugues de Tarse. L'auteur fait vivre le périple des deux héros, du Cotentin, en 1155, jusqu'au désert de Syrie, en 1163.
Tancrède et son maître doivent lutter dans des batailles navales en Méditerranée, faire front dans des procès, mener des enquêtes, déjouer emprisonnements et empoisonnements et ce, de la lande de Lessay jusqu'aux confins du royaume d'Antioche en passant par Palerme. Tancrède se mesure aux pires criminels évoluant aussi bien dans les sociétés chrétiennes que musulmanes, byzantines et arméniennes.

Enquête dans les États latins d'Orient

Tancrède d'Anaor et Rafik se sont échappés de la prison sise sous la citadelle d'Alep la Blanche et cherchent à fuir la ville. À Antioche, le Provençal, à la tête de sa patrouille, découvre, au détour d'une venelle, le corps d'un homme n'empestant pas l'alcool et ne portant pas de blessure expliquant sa mort. Le prévôt fait examiner le cadavre par maître Ambroise, un mire renommé pour sa science et... son sale caractère. En route pour le désert, Rafik révèle à Tancrède qu'il est le cheik d'une tribu de plus de quatre cents tentes. Lui étant redevable de la vie et de la liberté, il s'engage à l'aider par tous les moyens. Ambroise reconnaît les symptômes d'un empoisonnement par la "poudre des cavernes" un produit très violent.
À Vahga, la princesse arménienne Naïri ne décolère pas depuis que son oncle lui a annoncé qu'il la mariait. Cette décision la révulse d'autant que son père, tué par les Grecs voici un an, l'a éduquée comme un garçon, avec une grande autonomie dans la gestion de sa vie. Mais, sa rencontre avec le promis, Roger de Saône, un jeune et beau seigneur, la fait changer d'avis. Son mariage est cependant reporté car les princes arméniens et francs doivent prêter main-forte au patriarche d'Antioche, menacé par les armées du sultan Noureddin, qui font le siège du Crac des Chevaliers. Pendant le voyage, Naïri tombe amoureuse de Roger, qu'un malentendu éloigne. Tancrède, pour qui elle concrétise la femme de ses rêves, rentre à Antioche où le prévôt lui demande d'enquêter sur des événements qui risquent de remettre en cause la tranquillité de la ville. Des Vénitiens sont empoisonnés, des maisons ont été dévastées dans le quartier pisan, une embarcation génoise a été détruite...
Le destin de Tancrède, devenu Tancrède d'Anaor, est gouverné par la prophétie d'un moine qui lui a prédit, en substance, qu'il deviendrait mendiant et prince parmi les princes.
Viviane Moore place l'intrigue de À l'orient du monde, le septième et dernier volet de sa fresque, dans les États latins d'Orient, une succession de royaumes et de principautés situés sur des territoires des actuels Turquie, Syrie, Liban, Palestine et Israël.
Le héros, peu après son arrivée dans le pays, est fait prisonnier par les Turcs. Il s'évade et, avec l'homme à qui il a sauvé la vie, tente de concilier les deux civilisations, les modes d'existence des deux sociétés. Cet écartèlement, qui le place à part, lui donne le rôle d'un lien entre deux mondes et permet de ne pas faire mentir la prophétie.
L'auteur fait de ce personnage un héros magnifique, à la fois chevalier, défenseur de valeurs d'honneurs et de probité, enquêteur mettant son talent au service de la société. Elle l'entoure d'une galerie de protagonistes tant authentiques que de fiction, les fait se côtoyer, se répondre dans la plus grande cohérence. Elle met en scène toutes les ambitions, toutes les motivations qui peuvent animer des individus. Elle joue alors avec les personnalités pour élaborer un complot complexe aux multiples ramifications.
À l'orient du monde clôt de façon surprenante un cycle romanesque passionnant, à la fois pour la richesse de son cadre historique, l'attrait des intrigues et l'attachement pour les personnages.

Citation

- Vous êtes al malik al dilik, messire. Et un jour, vous reviendrez sous la khaima. Alors, je vous en dirai davantage.
- Expliquez-vous ! Que veut dire al malik al dilik ?
- Malik est le roi, mais...

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 25 novembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page