Dérives

Au même instant, il réalisa que, pour la première fois de sa carrière, il s'apprêtait à annoncer un décès. Cette perspective l'avait toujours effrayé.
Henning Mankell - La Faille souterraine et autres enquêtes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Roman - Noir

Dérives

Enlèvement MAJ dimanche 26 décembre 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Pas si belle que ça, la vie...

Près de Marseille, la chaleur, un vignoble. À sa tête un couple bien sous tous rapports qui organise une fête. Mais les fêlures sont là : le mari a épousé plus le domaine que la femme, et il couche avec sa secrétaire ; la femme est devenue la maitresse d'un ami d'enfance ; la grande fille se drogue et le petit frère cache son homosexualité. Quant aux meilleurs amis du couple, ils s'enfoncent dans les dettes.
Lorsque l'épouse modèle se sauve pour rejoindre son amant et filer à l'étranger, elle est kidnappée... Mais qui se cache derrière ce rapt ?
Les décors, les personnages, tout semble concourir pour donner à ce roman des aspects de version prédigérée d'un futur format télévisé. Même le style de l'écrivain semble conserver une distance comme si elle novélisait un film.
Quelques éléments de l'intrigue sont intéressants : Nathalie Chacornac a tressé quelques fils subtils qui se dévoilent peu à peu. L'un des gendarmes sort avec la secrétaire maitresse et lui donne des informations qu'elle transmet innocemment à son frère (bras armé du kidnapping). Elle multiplie également les fausses pistes, les indications qui entrainent le lecteur dans une direction qui s'avère être une impasse.
Une partie du livre se passe sur un bateau et développe les rapports entre la kidnappée et son geôlier qui s'avère être un brave type coincé là par une bizarrerie du sort plus que par un réel goût de la truanderie. Il y a là dans la relation qui se noue un début de bonne idée, entre deux personnes que tout oppose, ne serait-ce que parce que l'une a été enlevée par l'autre (syndrôme de Stockholm ?), mais aussi parce qu'il y a ces deux mondes sociaux opposés qu'ils représentent : la grande bourgeoisie avec une cuillère dans la bouche et un petit jeune des quartiers urbains pauvres.
Les amateurs noteront également que la couverture est signée Jean-Claude Claeys.

Nominations :
Prix du roman policier de Serre-Chevalier 2011

Citation

Après avoir adopté l'attitude d'un monstre sanguinaire, il s'était mué en infirmier doux et prévenant.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 16 décembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page