Nous les maîtres du monde

- Tu es venu pour m'emmerder, Mr Frankie ? - Qu'est-ce que tu crois ? - Je crois que oui.
Carlos Zanón - J'ai été Johnny Thunders
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 janvier

Contenu

Roman - Insolite

Nous les maîtres du monde

Anticipation MAJ mercredi 11 mai 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Nicolas Jaillet
Paris : Après la lune, novembre 2010
250 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-35227-052-2

Un ovni littéraire

Dans les années 2010-2020, inspirés des super-héros, certains humains ont lutté contre les forces du mal. Ainsi, un jeune instituteur confronté à la mort accidentelle de son fils a poursuivi les chauffards sous le nom de Mad Max. Mais les temps ont passé et les capes ont été remisées dans les placards... l'une des plus célèbres super-héroïnes vit même en Bretagne où elle utilise sa propriété pour accueillir des célébrités en mal de relations sado-maso.
Le seul super-héros réel est un Suisse ! Né d'expériences chimiques, Lartigue est capable de multiples exploits. Il travaille pour le bien de la Confédération helvétique mais est quand même surveillé de près.
Voilà que des extra-terrestres ont décidé d'attaquer la Terre ! Deux minuscules particules sont tombées sur la planète et se sont emparées de deux corps : l'un en France, l'autre en Suisse. Les deux corps doivent se rejoindre pour s'accoupler mais ne comprenant pas les règles de fonctionnement du monde, ils vont attirer l'attention des autorités compétentes.
Il y a quelques années, Berthelot et d'autres avaient lancé une nouvelle catégorie littéraire la trans-fiction. Il s'agissait de ces textes inclassables qui mélangeaient avec plus ou moins de bonheur les différents genres littéraires. En bande dessinée, Moore avec sa "Ligue des gentlemen extraordinaires" ou les "Watchmen" avaient montré la voie. C'est en se basant dans cette même lignée que Nicolas Jaillet démarre son intrigue. La sauce prend de suite et l'auteur nous installe dans le quotidien de ses personnages, les rendant crédibles en quelques lignes, alors qu'au départ, l'idée d'un super-héros suisse...
En parallèle, l'histoire science-fictive devient fantastico-gore rapidement, car les extra-terrestres ne maitrisent pas les corps et les codes de notre monde : ils n'hésitent pas à s'auto-mutiler, à rouler à contresens sur l'autoroute, avec une inconscience jouissive. La distance de ces intelligences par rapport aux activités humaines crée un effet d'éloignement qui permet de faire passer de l'humour.
La couverture annonce la couleur : des personnages normaux, portant des masques ou des loups, dans une configuration qui ressemble à celles des voyageurs du métro. Tout un savant bricolage, à la Marcel Aymé, où le fantastique et la SF se mâtinent de fantaisie, où les espions helvétiques se déplacent en caravanes volantes pour aller tuer un chirurgien possédé par un extra-terrestre, et le dézinguent en pleine opération, où un extra-terrestre se demande à quel rite religieux correspond le cloutage d'un pénis sur une table...
Les éditions Après la lune continuent, malgré de multiples rebondissements, à publier la littérature qui plait à Jean-Jacques Reboux, le maitre de maison : un mélange d'univers populaires, des intrigues inspirées par le polar, des personnages décalés, souvent tendres et attachants et une proximité avec la littérature générale. Selon son bon plaisir. Un plaisir qu'il fait partager au lecteur.

Citation

Alors, Fred Véloce, on fait moins son malin, pas vrais, demanda le professeur Schlügs, en tirant sur son gros cigare. Et Fred Véloce ne pouvait pas répondre, entravé qu'il était avec des chaines autour du son corps, et bâillonné aussi très serré.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 29 décembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page