Fanch Karadec - Le mystère Saint-Yves

Je me suis dit, en regardant Charly, que dans la vie, on ne sait pas avec qui l'on va devenir ami. Un ami, ça ne se dessine pas de quelques coups de crayons, avec le corps, le visage qu'on voudrait leur donner, et même la voix pourquoi pas ?
Ahmed Kalouaz - La Chanson pour Sonny et autres nouvelles sportives
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Bande dessinée - Policier

Fanch Karadec - Le mystère Saint-Yves

Religieux - Braquage/Cambriolage MAJ lundi 31 janvier 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 14,5 €

Stéphane Heurteau (scénario), Sébastien Corbet (dessin)
Stéphane Heurteau (coloriste)
Saint-Malo : Vagabondages, août 2010
64 p. ; illustrations en couleur ; 29 x 22 cm
ISBN 978-2-918143-08-6

De l'art d'occuper sa retraite...

Fanch Karadec est un paisible retraité de l'Éducation Nationale, qui partage sa retraite entre les parties de tarot avec les copains de Paimpol, la cueillette des champignons et les sorties galantes avec Soizig, la patronne du "P'tit bistrot", son bar préféré. Ce train-train paisible va être bouleversé quand le cadavre d'un de ses anciens élèves, Bernard Le Hénanff, est retrouvé dans un champ, crucifié à une roue de charrette... et que Fanch se rend compte qu'il a chez lui une lettre postée par Le Hénanff, alors que celui-ci était déjà mort ! Le mystère s'épaissit quand le retraité ouvre l'enveloppe et découvre une clé, accompagnée de ces quelques mots "Saint Yves a la Palud Saint Anne est en grève". Et peu de temps auparavant, la statue dudit Saint Yves a été dérobée... Fanch Karadec se lance aussitôt sur les routes costarmoricaines, et de Lannion à Tréguier, en passant par l'île Iliec, pour tenter de résoudre cette étrange énigme.

Estampillée par l'éditeur "premier enquêteur Breton en bande dessinée", et placée sous le parrainage des illustres Loisel et Kraehn, la première aventure policière de Fanch Karadec tient toutes les promesses de l'emballage, côté couleur locale. Le lecteur est en effet convié à découvrir une Bretagne où il ne manque ni crachin, ni fest-noz, et où le marin est plutôt bourru. Mais les auteurs évitent le piège de la caricature régionaliste et leurs personnages n'ont pas que leur bretonitude à mettre en avant. Au premier chef, Fanch Karadec est solidement campé, en enquêteur perspicace et déterminé. Graphiquement, sa silhouette bonhomme de fumeur de pipe, et sa bonne bouille à lunettes rondes font un peu penser à un Jérôme K. Jérôme Bloche qui aurait pris de l'âge... Amusant. Les autres personnages importants sont féminins, et l'album repose en grande partie sur un trio "petite amie" du héros / bibliothécaire / sœur de la victime. L'intrigue à dénouer est assez plaisante, et l'enquête se déroule à un rythme assez tranquille, loin des péripéties spectaculaires souvent de mise dans la bande dessinée polar. C'est peut-être ce qui a séduit le jury du festival de Cognac, qui a décerné à ce premier volume le Prix Polar 2010 de la meilleure série.

Citation

Pourquoi Saint-Yves a-t-il la palud ? Cette statuette a la tremblote ? Et Sainte Anne en grève, ça veut dire quoi ? Et cette légende bizarre, quelle est sa signification ? Bah ! Je ne trouverai rien aujourd'hui, je verrai ça plus tard.

Rédacteur: Frédéric Prilleux dimanche 30 janvier 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page