Le Jaguar sur les toits

Drôle d'histoire. Trop extraordinaire pour être vraie. Des sarbacanes et des fléchettes empoisonnées dans un avion ! C'est faire injure au bon sens.
Agatha Christie - La Mort dans les nuages
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 avril

Contenu

Roman - Thriller

Le Jaguar sur les toits

Médical - Assassinat MAJ mercredi 11 mai 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

François Arango
Paris : Métailié, février 2011
371 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-86424-760-9
Coll. "Noir"

Un félin au Mexique

1996. À Coyoacán, au Mexique, on est à la recherche de Daniel Castillo, un homme d'affaires qui a été enlevé. Quelques jours plus tard, une boite en fer est livrée à son domicile. À l'intérieur se trouve le cœur du disparu ainsi qu'un socle en bois sur lequel il y a un message caché. Un grand journal parisien, intéressé par ce crime qui semble s'inspirer d'anciens rituels aztèques, dépêche sur place Alexandre Gardel, un de ses meilleurs journalistes. Aux côtés de Catarina Marin, anthropologue à l'Institut National, ses investigations vont le mener sur la piste du jaguar, surnom donné au meurtrier qui sacrifie ses victimes selon d'anciennes traditions. Qui est-il ? Et pourquoi ne s'en prend t-il qu'à des anciens employés d'une grande firme pharmaceutique ? Des questions qui vont les amener aux secrets de la jeunesse éternelle.
En ouvrant ce roman, on embarque pour une virée à la découverte du Mexique. Une balade en "livrorama" durant laquelle François Arango nous raconte ce pays, son histoire par le truchement d'une intrigue savamment orchestrée. Les amateurs de belles et longues descriptions seront comblés plus que de raison. L'auteur signe son entrée dans le monde du thriller en nous offrant un roman soigné, une plume travaillée mais jamais pompeuse. Bien que souffrant de quelques longueurs, Le Jaguar sur les toits est bien parti pour réconcilier les détracteurs du genre si décrié ces derniers temps.


On en parle : L'Indic n°23

Nominations :
Prix Polar Michel Lebrun 2011

Citation

La machinerie du monde, le mouvement des astres, la succession des saisons ne pouvaient perdurer qu'en nourrissant les dieux de "l'eau précieuse", autrement dit le sang humain.

Rédacteur: Fabien Hérisson jeudi 10 février 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page