Le Salaire de la violence

Dans le sol humide, on distinguait partiellement un crâne, les os d'une main fragile, cassée, ne rendaient pas les spectacle plus joyeux.
Kate Watterson - Secrets enterrés
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 août

Contenu

DVD - Noir

Le Salaire de la violence

Western MAJ mardi 15 février 2011

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 17 €

Phil Karlson
Gunman’s Walk - 1958
Paris : Sidonis, novembre 2010
Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Mort accidentelle dans un far west civilisé

La Conquête de l'Ouest appartient presque au passé. On ne porte plus d'arme en ville. Les Indiens cohabitent avec les Blancs. Les immigrants arrivent en nombre. La civilisation s'impose peu à peu et la justice essaie de fonctionner. Mais, elle a du travail car voila que l'un des deux fils Hackett est accusé du meurtre d'un cow-boy au sang indien. Un Indien, autant dire pas un être humain, pense-t-on encore. Et puis les Hackett, c'est pas n'importe qui : cette famille puissante d'éleveurs de chevaux était là avant les autres, quand on dormait avec son Colt sous l'oreiller et que la loi était un mot cantonné aux dictionnaires. Alors Lee, le patriarche a du mal à se plier aux nouvelles règles de vie en communauté, surtout qu'il n'a pas le tempérament d'un gars dont on conteste les décisions. Le Salaire de la violence est un western mais c'est surtout un film noir dont les thèmes abordés sont multiples : justice, racisme, droit du sol, éducation, amitié... Tout cela est extrêmement bien condensé en une heure trente. Écrit par Frank Nugent, le scénariste de John Ford, et tourné par Phil Karlson, spécialiste du film noir, ce western "western rare et méconnu", comme dit la jaquette, est d'une rare efficacité. On approuve, en espérant que cette sortie DVD, aide à le sortir de l'oubli et on vous le dit tout net : la fin est bouleversante !

Extrait du film en américain



Le Salaire de la violence : 97 min. avec Van Heflin, Tab Hunter, James Darren...
Bonus. Présentation du film par Patrick Brion. Présentation du film par Bertrand Tavernier.

Citation

- Savoir tirer est moins important que savoir quand on doit tirer.
- C'est pas du tout la même chose quand t'as un homme armé en face de toi...

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 14 février 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page