Les Trente-neuf marches

Nous saisirons ses biens. Nous le ruinerons et le forcerons à rendre la terre !
Lesley Selander - L'Heure de la vengeance
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 27 novembre

Contenu

Roman - Espionnage

Les Trente-neuf marches

Géopolitique - Guerre MAJ mardi 23 octobre 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6,2 €

John Buchan
The Thirty-Nine Steps - 1915
Traduit de l'anglais par Théo Varlet
Paris : Le Masque, octobre 2012
156 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7024-3821-3
Coll. "Le Masque poche", 1

Actualités

  • 01/09 Jeux: k-libre 12-21 : thématique de septembre
  • 12/10 Édition: Parutions de la semaine - 12 octobre
  • 02/10 Édition: Le Masque fait peau vieille
  • 25/11 Édition: Parutions de la semaine - 25 novembre
    Sans vouloir faire offense aux auteurs dont les ouvrages sortent cette semaine, force nous est de constater que nous avons affaire à une semaine très tiède. Storyteller, de James Siegel et L'Elixir du diable, de Raymond Khoury ressortent plus aisément du lot. Nous tenterons de vous en parler très prochainement. Les divines non-surprises sont à découvrir dans les rééditions de San-Antonio, Simenon et John Buchan, mais nous ne saurions passer sous silence les deux anthologies de nouvelles proposées par Maxime Gillio et Frédéric Prilleux qui hantent trop rarement nos pages de leurs chroniques avisées.
    Pour le reste, c'est bien entendu à vous de faire votre choix :

    Grand format :
    L'Évangile des assassins, de Adam Blake (MA, "Roman thriller")
    Le Complexe du spaghetti, de Viviane Campomar (D'un noir si bleu, "Les Noirs...")
    Miao, ou Le Chant des chan, de Charley (L'Harmattan)
    Meurtre à Provins, de Rachel Fleurotte (Le Manuscrit, "Polar")
    Nostradamus. 1, L'Immortalité, de Jean-Claude Guégan (Presses du Midi)
    L'Œil sous la terre, d'Olivier Janvier (Édilivre, "Coup de cœur")
    L'Elixir du diable, de Raymond Khoury (Presses de la Cité, "Grands romans")
    Une rose sur ta tombe, de Robert Manuel (Campanile)
    Travail au noir, de Marc S. Masse (L'Harmattan)
    Storyteller, de James Siegel (Le Cherche Midi, "Thriller")
    Tout Maigret, de Georges Simenon (Omnibus, "Simenon")
    Merde in France, de Farida Tahi (L'Or des fous)
    Le Silence des corps, de Helene Tursten (Michel Lafon)

    Poche :
    Le Bassinet maudit, de Marie-Pierre Billioud & Lucien Vargoz (J.-P. Huguet)
    Le Chat qui parlait aux fantômes, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Les Trente-neuf marches, de John Buchan (Ombre, "Les Classiques de l'aventure et du mystère")
    L'Exquise nouvelle, sous la dir. de Maxime Gillio (La Madolière, "Monade")
    L'Énigme du paravent des enfers, d'Ingrid J. Parker (10-18, "Grands détectives")
    Robert est de retour, sous la dir. de Frédéric Prilleux (Terres de brume, "Granit noir")
    De l'antigel dans le calbute, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Du sable dans la vaseline, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Mystèrieuse série noire sur Morlaix, de Laurent Ségalen (Astoure, "Breizh noir")
    La Nuit glaciale du Kaamos, de James Thompson (10-18, "Domaine policier")
    Le Guérisseur, de Inger Ashe Wolfe (10-18, "Domaine policier")
    Liens : La Nuit glaciale du Kaamos |Georges Simenon | San-Antonio |John Buchan |Maxime Gillio |I. J. Parker |James Thompson

Dévouement & courage

C'est parce qu'il s'intéresse au type d'histoires primaires que les Américains baptisent "romans à quatre sous", et qu'un ulcère le cloue au lit alors qu'il n'attend que de servir son pays en pleine Première Guerre mondiale, que John Buchan écrit Les Trente-neuf marches. Le roman qui allait devenir une dramatique immortalisée par Alfred Hitchcock est un des premiers romans d'espionnage britanniques. Et quel roman !
Un homme, appelons-le Richard Hannay, aventurier sud-africain sans aucun souci financier, s'est installé à Londres. Il s'ennuie ferme et songe à repartir quand soudain, son voisin lui rend visite et lui raconte une histoire incroyable. Des ennemis de la Nation envisagent d'assassiner une figure politique d'Europe centrale lors de son passage en Angleterre. Lui-même se sait surveillé, il a tout noté dans un calepin de cuir noir et a organisé sa propre mise à mort avec l'aide d'un cadavre qu'il a défiguré et couché dans son lit. Quelques jours plus tard, l'homme est assassiné dans l'appartement de Richard Hannay, qui avait accepté de l'héberger. Celui-ci comprend qu'il est le prochain sur la liste, que la police ne croira pas à son histoire, et il se décide à partir en Écosse pour mieux se fondre dans les terres de ses ancêtres afin de réfléchir à ce qu'il convient de faire. Bien entendu, le terrain est semé d'embûches, mais en Écosse plus que partout ailleurs, l'autochtone est amical, serviable et honnête... bref pavé de bonnes intentions.
C'est bien entendu un roman qui s'appuie sur des faits historiques. L'assassinat de l'archiduc d'Autriche-Hongrie qui plongera l'Europe dans la guerre. John Buchan est annonciateur d'Eric Ambler et John Le Carré , deux auteurs qui dévoileront les dessous géopolitiques d'un continent où rien n'est anodin. Mais l'intrigue des Trente-neuf marches est simplissime à souhaits avec une linéarité qui ferait fuir plus d'un lecteur si elle ne s'accompagnait d'un véritable talent de conteur agrémenté de descriptions qui aujourd'hui fleurent bon la naphtaline. Bien sûr, il s'agit également d'un roman de propagande - le héros qui se dévoue corps et âme à sa nation, mais c'est plus que ça. D'ailleurs, Richard Hannay comprend les motivations de ses ennemis car il les sait patriotes. Roman court, efficace, à la limite de l'empirisme, avec une montée en puissance et des petits tours de passe-passe psychologiques sur l'art du déguisement qui prêtent aujourd'hui à sourire. L'influence de Conan Doyle ? Peut-être... Une perle littéraire à découvrir.

Citation

Oh que non, je ne vais pas vous livrer ! Mes amis et moi avons un petit compte à régler en particulier avec vous, et voilà tout. Vous en savez un peu trop, monsieur Richard Hannay. Vos talents d'acteur sont corrects, mais il vous reste des progrès à faire.

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 20 décembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page