La Poursuite des Tuniques bleues

Je décidai d'aller à l'hôpital, aux urgences. Je connaissais le symptômes, grande faiblesse, sueur froide, et je ne voulais pas créer plus de problème à l'hôtel, je ne souhaitais pas qu'ils me considèrent comme le pire client de leurs annales.
Clara Sánchez - Ce que cache ton nom
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

DVD - Noir

La Poursuite des Tuniques bleues

Western - Enlèvement MAJ mercredi 02 mars 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Phil Karlson
A Time For Killing - 1967
Paris : Sidonis, janvier 2011
Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Indy cow-boy et Glenn énervé

Il n'est pas encore le mythique Indiana Jones. Mais pourtant, c'est lui : Harrison Ford dans un de ses tout premiers rôles ! Il incarne un officier nordiste qui va être victime du guet-apens préparé par des Sudistes évadés d'un camp de prisonniers. Exit Harrison Ford qui portait pourtant déjà un beau chapeau et place à une intrigue très intéressante : nos Sudistes en fuite liquident un messager nordiste (oui, ces gars-là ne font pas de détails) et découvrent que la guerre civile est finie. Est-ce une raison pour stopper les hostilités ? Que nenni, décide leur chef, revanchard à souhait. Avec la fiancée (kidnappée) de Glenn Ford sous le bras, ils décident de poursuivre la guerre si on leur cherche des noises. Et comme Glenn Ford est à leur poursuite, le voyage ne va pas être de tout repos... Le film ne l'est pas non plus. Il alterne séquences splendides et scènes inutiles, décors somptueux et situations invraisemblables. N'empêche, ce western reste très intéressant à voir car il montre l'influence grandissante du western européen sur Hollywood, rappelle que Glenn Ford pouvait être très bon en vengeur galonné raide comme la justice, et a l'excellente idée de mettre en avant les Sudistes hauts en couleurs aux dépens des Nordistes. Et on sait bien que souvent, ce sont les méchants qui donnent toute leur grandeur à un film !

La Poursuite des Tuniques bleues : 88 min. avec Glenn Ford, Richard Slattery, Inger Stevens, George Hamilton et Harrison Ford.
Bonus. Présentation de Patrick Brion.

Citation

Mon garçon, personne ne t'a jamais dit qu'on peut devenir un salaud juste pour le plaisir de l'être ?

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 01 mars 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page