Le Voyeur

Depuis qu'elle avait mis le pied sur le sol péruvien, elle ne pouvait se débarrasser de ce sentiment de mort imminente. La vie paraissait fragile. Le destin de ces hommes et ses femmes appartenaient à d'autres, aux chefs, aux patrons.
Thierry Brun - Les Rapaces
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 janvier

Contenu

Roman - Policier

Le Voyeur

Social - Assassinat MAJ jeudi 03 mars 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Brian Freeman
The Watcher - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Patrick Dusoulier
Paris : Presses de la Cité, février 2011
500 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-258-08046-1
Coll. "Sang d'encre"

Les noces d'Eros et Thanatos

Tout tourne toujours autour de l'enfance et du passé. C'est ce dont aurait dû se douter Jonathan Stride, policier de Duluth quand il y a trente ans, Laura, une jeune fille belle et attirante, a été massacrée à coups de batte de base-ball. C'est ce fait divers qui a déterminé son entrée dans la police et son mariage avec Cindy, la sœur de la victime. Mais le crime, lui, est resté impuni. Tish, une journaliste qui était présente à l'époque revient pour écrire un livre sur le sujet. Et le roman, construit avec le soin, de revenir sans arrêt au fil des chapitres et de l'avancée de l'action sur ce crime inaugural, car chaque détail, chaque souvenir d'un des protagonistes, ouvre une nouvelle piste. Le crime dans un lieu désert devient l'endroit où tous se trouvaient : le policier, son épouse, un riche notable (dont la famille a corrompu un autre policier pour qu'il fasse disparaitre les indices), un clochard céleste, la journaliste...
Une sombre histoire de voyeurisme. Un homme se promène la nuit et observe de jeunes filles blondes se déshabiller. L'enquête entraine une recherche classique sur la découverte de ce voyeur et bascule très vite lorsqu'il s'avère que ce même voyeur a laissé des traces ADN sur le lieu du crime trente ans plus tôt ! Et les deux intrigues vont se recouper sans arrêt dans une construction bien menée où l'auteur manipule avec grand soin les rebondissements et les descriptions psychologiques de ses personnages tout en multipliant les effets comme lorsqu'un orage couve sur la ville, qu'il éclate, et qu'il correspond à une scène de violence qui ne laissera pas indemne protagonistes et lecteurs. Constamment l'eau vient de même nettoyer les péchés de la ville ou sert de cadre aux crimes.
Sous le couvert d'une petite ville de province où tous se connaissent et où tout se tait, Brian Freeman déploie des trésors d'imagination pour nous montrer un repaire tendu de secrets familiaux, de liaisons cachées, car dans ce roman, toute aventure sentimentale ou sexuelle est condamnée à sombrer dans la perversion. Et lorsqu'il n'y a plus rien à découvrir, la journaliste fait encore un saut en arrière pour découvrir d'autres lourds secrets d'un des suspects, enfouis dans un passé encore plus lointain, chronologiquement et géographiquement.

Citation

Clark serra le manche humide de sa batte. Il remarqua un grain de beauté sur la nuque de Finn, et c'est là-dessus qu'il se concentra. C'était sa cible.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 02 mars 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page