Flic c'est pas du cinoche

Y avait-il une vraie raison de sentir que son frère était en danger et qu'il avait besoin de son aide ?
Anders Bodelsen - Septembre rouge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Mémoires - Policier

Flic c'est pas du cinoche

Politique - Social - Superhéros MAJ lundi 12 mars 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,95 €

Marc Louboutin
Paris : Le Moment, décembre 2010
286 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-35417-086-8

Starsky et Hutch vont en bateau

Ex-lieutenant, jeune retraité de la police, Marc Louboutin se rappelle cet imaginaire américain qui a bercé ses jeunes années. Starsky et Hutch en héros mythiques, le désir d'aventure, l'engagement dans la police, l'adrénaline et les désillusions bientôt, ce passé de cinéma où s'est épuisée la réalité, souvent pitoyable, d'une carrière de flic. Dur, ensuite, de faire le chemin à rebours : les premières interpellations ratées, le grand n'importe quoi des bastons au contact de délinquants surentraînés où les flics, sans technique, en prennent plein la figure. Et à la galère des interpellations, il faut encore rajouter les chevilles pétées dans les courses poursuites rageuses, les fusillades improvisées au cours desquelles on ne sait jamais sur qui on tire, quand on tire, car c'est le tableau d'une police désarmée, littéralement, que nous brosse l'auteur, quand sortir son arme équivaut à s'exposer à un blâme des plus solennels... Pointant les interdits, les comptes à rendre qui lestent d'une masse de plomb le quotidien des flics rafistolé à la va comme je te pousse, voici l'image la plus désolante qui ait jamais été dressée de la situation dans laquelle se trouve notre police nationale... Une police sans moyen, pourtant particulièrement exposées sur le devant d'une scène que le motif sécuritaire n'a jamais quitté. Bref un tableau pétrifiant, écrit dans une langue efficace et construit en opposition aux catégories qui bercent le cinéma d'action, pour mieux en souligner l'écart.

Citation

Ce que nous appelons tous l'article 22 : démerdez-vous et surtout pas de vagues.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 31 mars 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page