Mortelle hôtesse

Et une après-midi pluvieuse de septembre celle à qui il a offert il y a sept ans un bouquet de lilas blanc se jette sous l'express. C'est dans l'ordre des choses. Car les choses se font dans l'ordre qui leur est donné, tout le temps.
Noëlle Renaude - Les Abattus
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 04 avril

Contenu

Roman - Noir

Mortelle hôtesse

Médical - Trafic MAJ mercredi 08 juin 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Bernard Pasobrola
Paris : La Vie du rail, septembre 2011
318 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-918758-27-3
Coll. "Rail noir", 20

Droit de cécité

Dans un monde complexe, les situations sont complexes, les données parfois incompréhensibles et les solutions souvent peu satisfaisantes. C'est sans doute le cas du monde actuel. Si l'on évoque souvent les filières de la drogue, si les médias consacrent des articles aux critiques de la société et aux tentatives de boycott pour lutter contre le commerce des fourrures animales, rarement l'accent est mis sur l'absence d'intégrité du marché des diamants. Or Dieu sait que celui-ci est source de violence, d'illégalité et de meurtres cachés derrière les façades bourgeoises des immeubles cossus hollandais.
Tout débute singulièrement avec une société de protection qui envoie un de ses meilleurs agents pour enquêter sur la disparition de Katz. Cet homme est au cœur de l'intrigue : diamantaire chargé de nettoyer les pierres précieuses, il a été hospitalisé car un mystérieux virus provoque la cécité au sein de cette auguste profession. Visiblement Katz a développé des anticorps résistants. Mais qui a bien pu le kidnapper ?
Un diamant a de multiples facettes, ce que restitue cette intrigue qui suit les différents protagonistes d'une histoire ponctuée de morts dans des wagons TGV pour coller à la collection "Rail noir". Mortelle hôtesse abandonne souvent un personnage pour en suivre un autre, s'attachant ainsi à la complexité du monde. En refusant également de donner toutes les solutions - même si les esquisses dessinent une réalité tangible -, et en renvoyant dos à dos les forces en présence, aussi manipulatrices aussi dénuées de sens moral les unes que les autres, Mortelle hôtesse présente ce monde où lorsque cela nous arrange, nous sommes tous prêts à accepter les compromissions, à ne voir que la beauté des bijoux et pas les souffrances qu'endurent ceux qui vont les chercher dans les entrailles de la terre, pour financer des guerres absurdes et blanchir l'argent des trafics. En punissant les diamantaires par un virus qui les rend aveugles, Bernard Pasobrola rétablit une forme de justice.


On en parle : L'Indic n°12

Citation

Il fournissait en hommes et en armes toutes les parties belligérantes. Ses soldats luttaient les uns contre les autres. Les vaincus continuaient à toucher leur misérable solde, les vainqueurs gagnaient des sommes supérieures.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 03 juin 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page