Le Septième Templier

Le misanthrope ne lui jettera pas la pierre. Il sait très bien ce que c'est que d'épouser le défaitisme. Il en connaît les conséquences.
Michaël Moslonka - Cette personne qui n'aimait pas les chiens
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 août

Contenu

Roman - Policier

Le Septième Templier

Historique - Ésotérique - Assassinat MAJ vendredi 22 juillet 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Éric Giacometti & Jacques Ravenne
Paris : Fleuve noir, mai 2011
576 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-265-08852-8
Coll. "Thriller"

Le Franc-maçon et le Templier.

En 1307, sept Templiers avaient anticipé la volonté de Philippe le Bel et de Clément V d'anéantir l'Ordre. Antoine Marcas, le commissaire franc-maçon, se trouve mêlé à un ultime complot qui décapiterait définitivement l'Ordre. Une nouvelle enquête, à l'intrigue tendue et riche en théories ésotériques.

Un groupe se réunit clandestinement dans le sous-sol d'un immeuble parisien. Les participants, réunis par un Grand Maître du Temple secret, sont trahis par lui et assassinés. Un seul réussit à s'enfuir.
Antoine Marcas est en République tchèque, invité par le comte Jan Potocki, quand il reçoit, sur son téléphone portable, un appel angoissé. Son interlocuteur lui livre trois phrases avant qu'un coup de feu ne l'interrompe. Intrigué, Antoine fait faire des recherches. Quand il arrive sur les lieux, à Paris, un collègue lui montre la trace d'un corps... décapité.
Le Grand Maître veut s'emparer du secret dont les indices sont disséminés dans des implants fixés dans le crâne de chaque chevalier du Temple secret.
À Rome, la situation est critique. Avant sa bénédiction de la foule massée sur la place Saint-Pierre, le Pape apprend que le Vatican est en état de faillite. Les services de sécurité, bien qu'ayant repéré une anomalie, ne peuvent empêcher un terroriste de tirer sur le vicaire du Christ. La foule, tétanisée voit la silhouette s'effacer brusquement de la fenêtre.
Antoine est enlevé par les sbires du Grand Maître. Il leur échappe grâce à un embouteillage. Il découvre que son correspondant est un jésuite... franc-maçon.

Antoine Marcas est commissaire à l'Office central de lutte contre le vol des biens culturels français. Il est entré en franc-maçonnerie par conviction et s'attache à en suivre les grands principes directeurs. Autour de ce héros, à la dimension humaine, très humaine, les auteurs animent une galerie riche en personnages hauts en couleurs.
Éric Giacometti et Jacques Ravenne nourrissent leur intrigue avec nombre d'événements d'actualité, s'inspirant, entre autres, pour ce roman, de la spoliation par les nazis des propriétaires d'œuvres d'art, de l'effondrement du système mis en œuvre par Madoff. Ils décrivent, avec précision et réalisme, le système de sécurité du Vatican et les moyens mis en œuvre contre les attentats. Ils donnent une vision peu angélique des membres de l'Église catholique et des membres de leurs services. Ils insèrent une part de mystère flirtant avec le fantastique.
Ils font état de nombre d'anecdotes, de réflexions, remarques en lien direct avec l'actualité ou notre vie quotidienne, ainsi ils évoquent, en passant, la suspicion de plagiat d'un ex-présentateur de télé ou une façon : "de se débarrasser de tous les démarcheurs en portes et fenêtres et autres vendeurs de forfaits discount". Ils citent, parmi les auteurs présents dans la bibliothèque d'Antoine, Raoul de Warren, un remarquable romancier de fantastique, bien injustement oublié.

Les auteurs assurent à leur intrigue un rythme frénétique, séquençant leur récit en courts paragraphes, faisant voyager le lecteur d'un acteur à un autre, entre les nombreux lieux de l'action. Ils impulsent ce rythme à la partie du livre qui se déroule à notre époque, mais aussi à celle qui retrace, de façon érudite en 1307, toutes les menées, les intrigues, les tractations et les pressions qui ont abouti à la disparition de l'Ordre des Templiers.

Il résulte, de la conjugaison de ces différents volets, un récit vif, nerveux et... plein d'humour.
En plus de l'intrigue proprement dite, les auteurs "sèment" quelques bévues comme, par exemple, une identification de niveau 1 qui devient de niveau 2 quelques phrases plus loin, des cadavres "voyageurs"...

À partir des enquêtes d'Antoine Marcas, Éric Giacometti et Jacques Ravenne écrivent une encyclopédie de l'ésotérisme et de ses doctrines connexes. Ce septième volet est particulièrement attrayant, par son intrigue tonique, la variété des situations, des acteurs et son ton humoristique.

Citation

Il avait voulu rendre service et aider ce pauvre bougre de mort et voilà qu'on l'impliquait dans une affaire de meurtre... C'était absurde, un jésuite franc-maçon, ça n'existait pas ou alors peut-être au Siècle des lumières et encore ils ne devaient pas courir les loges...

Rédacteur: Serge Perraud mardi 19 juillet 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page