Dernière piste

L'énorme cafard aux reflets de cuivre trottinait sur la dalle en ciment - ok c'est un début identique au paragraphe précédent, et en même temps je suis toujours en cabane et la bête se balade toujours, alors pourquoi ça changerait ?
Marc Falvo - Nouvelle donne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 mars

Contenu

Roman - Thriller

Dernière piste

Économique - Ethnologique MAJ lundi 12 septembre 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Taylor Stevens
The Informationist - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Frédéric Grellier
Paris : Presses de la Cité, septembre 2011
350 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-08517-6
Coll. "Sang d'encre"

Pompe Afrique

Tout le monde se souvient de l'émotion légitime qui s'était emparée du monde lorsqu'un puits de pétrole s'était mis à fuir au plein milieu du Golfe du Mexique. Or cette même situation perdure en Guinée depuis près de cinquante ans. Le long des pipelines, des petits malins font des trous, détournent une partie du pétrole qu'ils raffinent alors à ciel ouvert.

Il est bien évident que ces comportements induisent des réactions politiques du même ordre et que la Guinée oscille entre les coups d'État, les tentatives de putsch et la corruption à tous les échelons du pouvoir. C'est là une situation que Vanessa Munroe connait bien. Collecter des informations, même infimes, les recouper, leur donner corps afin de créer le tableau le plus précis d'un pays, d'une société, d'un individu et de permettre à ses clients de s'y retrouver dans le fouillis des coutumes locales, des passes-droits implicites, des situations les plus tordues, c'est justement son métier.

Le coin, elle le connait également car c'est là qu'elle a vécu adolescente, qu'elle a été livrée à elle-même, offerte à l'un des pires instructeurs de survie ayant jamais existé et qu'elle lui a survécu. Pour rester en vie elle a même dû quitter le pays en catastrophe, laissant deux amis proches sans nouvelles. Et voilà que l'occasion lui est donnée de chasser ses vieux démons avec pour mission complexe de retrouver une héritière américaine disparue quatre ans plus tôt.

Récit très empreint de survivalisme, cette doctrine qui ne laisse que les plus forts se développer grâce à leurs instincts de survie, Dernière piste a une double approche. La moins réussie est dans la description de son héroïne, pourvue de toutes les qualités physiques, mentales et morales nécessaires. Même dans les moments les plus pénibles, l'on sait qu'elle va s'en sortir et du coup l'on adhère moins. En revanche, la vision politique, sociologique, humaine, ethnologique de ce pays africain, miné par la corruption à tous les niveaux, où les ministres viennent dans les ministères le jour où le président passe dans la Capitale, où les opposants disparaissent plus facilement qu'une glace laissée au soleil, où des solidarités subsistent par-delà la peur vaut amplement que l'on s'intéresse à ce roman d'un écrivain à suivre.

Citation

Il est très rare qu'une personne d'importance se déplace sans coterie, un chauffeur au grand minimum. Le président a fait une apparition en ville hier, ce qui signifie que la plupart des ministres, en bons courtisans, sèchent aujourd'hui.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 24 août 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page