Les Mystères romains T.03 : les pirates de Pompéi

Il se tint longtemps au bar, tout au fond de la salle. Il était devenu l'homme qui regardait la femme sur la scène, avec la sensation d'être un mot déjà lu dans un livre de prières.
Franck Bouysse - Vagabond
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Aventure

Les Mystères romains T.03 : les pirates de Pompéi

Historique MAJ mercredi 26 octobre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 10 ans

Prix: 6,7 €

Caroline Lawrence
The Pirates of Pompeii - 2011
Aline Bureau (illustrateur de couverture)
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Toulouse : Milan jeunesse, janvier 2011
224 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-7459-4757-4
Coll. "Milan poche junior. Histoire"

Pompéi entre catastrophe et mystère

Pompéi, année zéro. Il ne reste plus rien de la ville, dévastée par l'irruption du Vésuve, le 24 août 79 après Jésus-Christ. Tous les paysages alentours sont couverts de cendres, les corps figés dans l'urgence de la fuite, prisonniers à jamais de la lave qui durcit. Comme toujours dans ces situations de chaos post-catastrophe, des pilleurs risquent leur vie et tentent le tout pour le tout afin de récupérer quelque chose de valeur. Flavia, Jonathan, son père le docteur Mordecaï, Nubia et Lupus habitent dans un camp de réfugiés et secourent les survivants. Le travail ne manque pas et Jonathan est très affaibli. Comme si ce n'était pas assez, de mystérieux êtres masqués enlèvent des enfants. À cela s'ajoute une visite extraordinaire de l'empereur Titus, venu soutenir les réfugiés et leurs apporter vivres et médicaments. Son bras droit, Felix, invite les enfants à venir se reposer dans sa villa à l'écart. Mais ne sont-ils pas en train de se jeter dans la gueule du loup ? Car ils apprennent que l'homme qui dirige la disparition des enfants est très puissant et pourrait bien être ce fameux Felix.

On retrouve avec plaisir les quatre amis, Flavia, Nubia, Lupus et Jonathan, dont l'amitié est rudement mise à l'épreuve dans cet épisode. On découvre beaucoup de choses sur le mode de vie antique, en particulier sur le statut des esclaves ou la manière de manger en société. Les romans de Caroline Lawrence sont instructifs sans être ennuyeux, même si quelques incohérences s'immiscent dans l'intrigue. Cette série peut tout à fait accompagner les élèves de sixième dans leur découverte de l'Antiquité.

Citation

La couleur mettait en valeur sa peau foncée et Flavia se sentit fière d'avoir une aussi jolie esclave prête à la servir.

Rédacteur: Valérie Sebag vendredi 16 septembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page