Vierge de cuir

Le loup solitaire recherche un chef qui lui dise quoi faire, qui lui indique la direction. Le jeune de banlieue était un loup dégénéré. Un bâtard galeux, prêt à suivre le premier meneur venu, avide de se nicher sous la domination d'un mâle plus puissant que lui.
Olivier Bocquet - Turpitudes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

Roman - Policier

Vierge de cuir

Tueur en série - Urbain MAJ jeudi 22 septembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,8 €

Joe R. Lansdale
Leather Maiden - 2008
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Bernard Blanc
Paris : Folio, mars 2011
440 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-040174-1
Coll. "Policier", 610

Twin Peaks texan

Joe R. Lansdale est un superbe conteur qui sait installer une vraie histoire avec des personnages intéressants, même s'ils vivent dans des petites villes texanes, qu'au demeurant il connait bien. S'inspirant de thèmes ou de stéréotypes populaires, il leur insuffle une vraie vivacité, avec un plaisir évident d'écriture qui gagne le lecteur, avec des retournements rarement prévisibles mais toujours logiques, où les personnages, sympathiques ou non, ont très souvent des rapports très particuliers avec la violence et la vie en société.

Dans La Vierge de cuir, Cason, est un héros, humain, avec éventuellement des fêlures mais capable de surmonter ses faiblesses. Ex-soldat des guerres d'Irak, journaliste incapable de se taire devant ses supérieurs, il a cru en un amour de jeunesse avant de se faire larguer. Il est maintenant obligé de revenir travailler dans la petite ville de son enfance, à quelques mètres de l'endroit où elle travaille.
Autour de lui des personnages secondaires attachants : une patronne de presse inflexible, une secrétaire amoureuse, un frère fier de ses études et de sa vie réussie, un chef de la police fatigué, une jeune voisine de douze ans qui vit dans les arbres, un ami ex-soldat qui est un sociopathe de première force  mais aussi une horde de méchants : des explorateurs urbains qui vivent la nuit et viennent visiter vos maisons, juste pour le fun, des prédicateurs noirs qui détestent les Blancs et des prédicateurs blancs qui exhortent à tuer les Noirs, un tueur en série qui mélange allégrement pulsions sadiques, sexuelles et découpages des corps, des maîtres chanteurs. Sans compter le nombre de pseudo-gentils qui collectionnent les cadavres dans leurs placards...

Tous les éléments sont en place. Cason écrit ces petites chroniques pour le journal local et vivote. Mais il a décidé de passer à la vitesse supérieur et de mener une enquête sur Caroline, une jeune femme très belle. C'est une étudiante qui a mystérieusement disparu. Sa colocataire, après avoir signalé la disparition a disparu à son tour. Voilà donc les ingrédients d'un polar "classique" et messianique avec un chevalier blanc revenu de tout, désabusé, qui rentre chez lui, là où il ne se passe rien. Mais comme dans Twin Peaks, les monstres rodent et sont des voisins dévoués. Il ne reste plus qu'au chevalier blanc à nettoyer la ville et aérer son moi intérieur, et au lecteur à savourer quelques heures de lecture.

Citation

L'humanité est comme un chien errant, pouilleux et affamé qui n'arrête pas de traverser l'autoroute dans un sens et dans l'autre. Tôt ou tard il se fera écrabouiller par une bagnole.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 22 septembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page