3''

Le divorce était sa spécialité, et plus il était sinistre et sordide, mieux c'était. Il aimait la boue, la fange, le combat de rue, le frisson quand on pirate une conversation téléphonique, le choc quand on montre au tribunal la photo grand format de la jolie maîtresse dans sa nouvelle décapotable. Ses procès, c'était une guerre à la baïonnette.
John Grisham - L'Allée du Sycomore
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 décembre

Contenu

Bande dessinée - Noir

3''

Tueur à gages - Assassinat MAJ lundi 17 octobre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,95 €

Marc-Antoine Mathieu (scénario & dessin)
Paris : Delcourt, septembre 2011
72 p. ; illustrations en noir & blanc ; 24 x 24 cm
ISBN 978-2-7560-2595-7

Perspectives meurtrières

C'est à un exercice insensé que s'est livré le dessinateur Marc-Antoine Mathieu : celui de réaliser une bande dessinée qui dure juste le temps qu'il faut à la lumière pour parcourir neuf cent mille kilomètres soient trois secondes. Le résultat donne un album muet en noir et blanc carré de neuf cases par page hypnotique qui multiplie les mises en abyme et offre de nombreuses perspectives d'une même scène de ce qui va être un crime sans que l'on sache qui va être la victime, ni qui va être le tueur.

La bande dessinée s'ouvre sur une page noire et, si l'on devine aisément qu'une page blanche la terminera, on ne restera pas de marbre après avoir vu ce que l'on va décrypter. Un homme de dos. Un autre armé d'un pistolet le vise. L'affaire semble simple mais Marc-Antoine Mathieu joue des perspectives qu'il amplifie par l'utilisation d'objets qui reflètent de nombreux angles morts, et qui permettent d'aller d'un endroit à l'autre. Et le lecteur de voyager à travers une pupille, une montre, un hublot, des lunettes, un rétroviseur, une laque d'eau, une ampoule électrique, un satellite voire même un miroir dentaire. Le lecteur se retrouve dans la position d'une mouche placée au centre de l'action, et qui reçoit en ses yeux toute une salve d'informations circonférentielles. À peine le temps de voir qu'il y est question de football, celui des gros sous, le moche. Le résultat est saisissant tout comme l'est le film proposé sur le site des éditions Delcourt pour peu que l'on puisse connaître le code d'accès présent dans l'ouvrage physique.

Le lecteur comprend ainsi le dur travail des enquêteurs faisant face à des témoins multiples qui tous ont noté ou vu quelque chose de différent. Au final, il s'agit bien comme l'annonce Marc-Antoine Mathieu d'un zoom ludique dont ressort cependant un apprentissage, fruit de sa longue expérience dans le détournement et la déformation.

Illustration intérieure

Difficile d'imaginer ce qui peut alors se passer...


Nominations :
Prix BD Polar Expérience / evene.fr 2012

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 16 octobre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page