The Mannequin and the Monkey

j'ai toujours voulu tuer. Je hais vraiment les femmes. J'ai simplement attendu le bon moment.
Stéphane Bourgoin - La Totale : crimes et faits divers
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 octobre

Contenu

Roman - Policier

The Mannequin and the Monkey

Huis-clos MAJ dimanche 06 novembre 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Public connaisseur

Prix: 7,5 €

R. N. Morris
The Mannequin and the Monkey - 2011
Paris : Didier, novembre 2011
120 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-278-06960-6
Coll. "Paper planes"

Actualités

  • 04/11 Édition: Parutions de la semaine - 4 novembre
    Les parutions de la semaine proposent leur lot de surprise et de résurgences de héros. Ainsi, Anthony Horowitz propose le retour de Sherlock Holmes alors que Don Winslow s'intéresse à celui de Nicholas Hel (l'espion assassin est bien moins connu que le détective anglais). Il en est de même pour Eric van Lustbader avec Jason Bourne, et Frédéric Lenormand avec le juge Ti mais ils n'en sont pas à un coup d'essai. Pour le reste, il y en a pour tous les gouts. Folio policier réunit en un seul volume les principaux romans de Caryl Férey. Omnibus propose une séléction essentielle de Maigret. Rayon poche, l'on ne saurait manquer de vous conseiller la réédition du Crépuscule des stars, de Robert Bloch. Coup de cœur de la semaine.
    Faites votre choix :

    Grand format :
    Pièces détachée, de Pieter Aspe (Albin Michel, "Romans étrangers")
    Vilaine fille : une plongée dans l'enfer du décor, d'Olivier Bonnard (Michel Lafon)
    Le Testament des abeilles, de Natacha Calestrène (Albin Michel, "Thrillers")
    Le Vin des Maures, de Sylvie Callet (Presses du Midi)
    Le Crabe vert vous salue bien, de Roger Coupannec (D'Orbestier, "Carbone")
    San-Antonio. 9, de San Antonio (Robert Laffont, "Bouquins")
    Instinct de survie, de Jeffery Deaver (Les 2 Terres)
    Le Premier appelé, de Christian Ego (Le Toucan)
    L'Enfant du premier matin, de Nicolas Estienne d'Orves (XO)
    Le Chat dans l'horloge, de Xavier Gardette (D'Orbestier, "Noir")
    La Maison de soie, d'Anthony Horowitz (Calmann-Lévy)
    Le Troisième pôle, de Guillaume Lebeau (Marabout)
    Meurtre sur le fleuve Jaune, de Frédéric Lenormand (Fayard, "Policier")
    La Poursuite dans la peau : objectif Bourne, d'Eric van Lustbader (Grasset, "Grand format")
    La Ville des enfants perdus, de Jennifer MacMahon (Belfond, "Noir")
    Les Confessions du diable, de Hubert Monteilhet (De Fallois)
    Jude R., de Shake Mouradian (XO)
    Mortel management. 2, La Valse des souris, de Christian Oyarbide (Pascal, "Nero")
    Le Sabre du condamné, de Ingrid J. Parker (Belfond, "Noir")
    La Faute du cochon, de Leif G. W. Persson (Rivages, "Thriller")
    Les Essentiels de Maigret, de Georges Simenon (Omnibus)
    Jeu de piste, de Marcel Theroux (Plon, "Feux croisés")
    Le Livre noir des mythes et légendes modernes, de Alasdair Wickham (Original Books)
    Satori, de Don Winslow (Jean-Claude Lattès)

    Poche :
    INRI. 3, Illuminati nantais, de Jean-Pierre Bathany (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    L'Assassin du canal, de Sandrine Berthier (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Le Crépuscule des stars, de Robert Bloch (Rivages, "Noir")
    Triple meurtre à Hazebrouck, de Philippe Declerck (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    L'Empoisonneuse de Ptah, de Paul Charles Doherty (10-18, "Grands détectives")
    Saga maorie, de Caryl Férey (Folio, "Policiers")
    Theodore Boone : enfant et justicier, de John Grisham (Pocket)
    Ask No Question, de Janice Hally (Didier, "Paper planes")
    Le Projet Bleiberg, de David S. Khara (10-18, "Domaine policier")
    L'Africaine du Havre, de Léo Lapointe (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Rennes au galop, de Firmin Le Bourhis (Alain Bargain, "Enquête & suspense")
    The Mannequin and the Monkey, de R. M. Morris (Didier, "Paper planes")
    Dernière escale, de James Patterson (LGF)
    Un Noël plein d'espoir, de Anne Perry (10-18, "Grands détectives")
    Comme dans un rêve, de Leif G. W. Persson (Rivages, "Noir")
    Nice mafia song, de Genevève Roussel (Baie des anges, "Noir Méditerranée")
    Pas de pitié pour Martin, de Karin Slaughter (LGF)
    Liens : Le Projet Bleiberg |Satori |Pieter Aspe |Robert Bloch |Sylvie Callet | San-Antonio |Jeffery Deaver |Philippe Declerck |Paul Doherty |Caryl Férey |Xavier Gardette |David S. Khara |Léo Lapointe |Guillaume Lebeau |Frédéric Lenormand |R. N. Morris |I. J. Parker |James Patterson |Anne Perry |Leif GW Persson |Georges Simenon |Don Winslow |Jean-Pierre Bathany |John Grisham

Énigme, tasse de thé et leçon d’anglais

On connaît le principe de la collection "Paper Planes", qui consiste à faire écrire par des auteurs reconnus des textes inédits à la fois d'une bonne tenue littéraire et en anglais accessible afin d'aider l'apprentissage de la langue. Un pari osé, qui a trouvé son public...

R.N. Morris a fait plus fort, puisque délaissant sa série russe consacrée au commissaire Porphyri Pétrovitch, il lance un nouveau personnage récurrent à l'intérieur même de cette collection !
Après The Exsanguinist, cette autre enquête de Silas Quinn reprend un genre boudé par l'édition, celui du roman à énigme, dont Paul Halter est un des derniers représentants. Autre figure classique, celle du meurtre en chambre close ; en l'occurrence celle d'un mannequin français dans sa loge, d'où s'échappera un petit singe !

L'intrigue est plutôt bien menée dans un nombre limité de pages, et la langue, pour simple qu'elle soit, n'évite pas les petites touches bien senties menant à une conclusion satisfaisante ; et le tout a un ton délicieusement british, jusque dans ses locutions, qui permet en effet d'apprendre le charme de la langue anglaise et non juste ses termes.
Contrat rempli !

Citation

The odour of strong liquor went before him. It was often that way with police doctors, who seemed as a trible incapable of proceeding directly from their surgeries to a crime scene without first stopping off at a public house. Perhaps it was the anticipation of their appontment with death that obliged them to take such a fortifying detour.

Rédacteur: Thomas Bauduret samedi 29 octobre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page