Non Stop

Ils firent volte-face. La vision de Rocambole sortant du mur par une porte dérobée leur causa une si vive émotion qu'ils portèrent la main aux pistolets qu'ils avaient à la ceinture.
Michel Honaker - Rocambole et le spectre de Kerloven
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Non Stop

Géopolitique - Terrorisme MAJ vendredi 04 novembre 2011

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 15 ans

Prix: 18 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Frédéric Mars
Paris : Hachette, novembre 2011
624 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 978-2-01-202085-6
Coll. "Black Moon"

L'arme de demain

Dire d'un roman qu'il est "Téléphoné" n'est a priori pas une qualité. Pourtant, Frédéric Mars nous offre avec ce Non Stop une lecture qui semble puiser des inspirations dans le répertoire du groupe mythique des années 1980. L'auteur nous entraine à New York avec lui, onze ans après les évènements du 11-Septembre. 48 heures avant la célébration de la date anniversaire pour être plus précis, et de l'inauguration de la Tour de la Liberté à l'emplacement de l'ancien World Trade Center. Un autre monde pour les américains et les multiples services gouvernementaux qui vivent dans l'angoisse de nouvelles attaques terroristes. Angoisse qui ne va faire que s'accentuer, puisqu'un peu partout dans le pays, des hommes et des femmes explosent quelque temps après avoir reçu une enveloppe kraft. 1 homme + 1 homme +... Qui sont-ils ? Des kamikazes ? Des pions sur un échiquier ? Sam Pollack, flic au NYPD, et Liz McGeary, haute responsable du Homeland Security, mènent l'enquête et constatent que les terroristes ont franchi un pas dans l'ignominie. Les pacemakers de milliers d'implantés ont été trafiqués faisant de leurs porteurs de véritables bombes humaines, contraints de marcher non stop jusqu'à un objectif défini sous peine d'exploser. Mais quel est le but de la manœuvre ? Et qui tire les ficelles ?
Superbement documenté, Non Stop est un roman qui, malgré ses 624 pages, ne souffre d'aucun temps mort. Frédéric Mars réussit à maintenir un rythme soutenu, digne des meilleures saisons de la série "24 heures chrono". Lors de la lecture de ce thriller géopolitique, ces paroles n'ont pas quitté mon esprit :  La bombe humaine - tu la tiens dans ta main - Tu as l'détonateur - Juste à côté du cœur - La bombe humaine - c'est toi elle t'appartient - Si tu laisses quelqu'un - prendre en main ton destin - C'est la fin. Sans doute grâce à ce tour de force réussi par l'auteur : l'apport via des descriptions fines et toujours opportunes d'un univers visuel qui nous plonge dès la première page dans l'ambiance et nous laisse imaginer le blockbuster que serait une adaptation cinématographique. Frédéric Mars joue le vaudou, nous envoûte et en fermant le roman, on n'aspire à une chose. Que tout ceci soit juste une illusion.

Nominations :
Prix Plume libre : La Plume du thriller francophone 2013

Citation

Tous les journaux télévisés, tous les éditorialistes ne parlaient que de ça : les marcheurs n'étaient pas des kamikazes, mais bien les premières victimes d'un gigantesque coup monté.Une machination à côté de laquelle le 11-Septembre ressemblerait à un bricolage d'amateurs.

Rédacteur: Fabien Hérisson dimanche 30 octobre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page