La Dame noire 2 : Le Trésor des Stuart

Et faites pas l'esprit de bottine s'ils ne vous comprennent pas ou s'ils parlent autrement que nous. Ils sont pas plus branleux que vous autres !
Fred Vargas - Sous les vents de Neptune
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Thriller

La Dame noire 2 : Le Trésor des Stuart

Ésotérique MAJ mardi 01 septembre 2009

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Tony Gheeraert
Le Plessis Robinson : Le Polar, octobre 2008
246 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 978-2-35568-026-7

Vagina dentata…

Nous retrouvons Arnaud en fâcheuse posture : le vieux professeur Collins le tient en joue. Mais sans conviction : il veut moins le tuer que le forcer à parler. Comment diable un étudiant aussi médiocre a-t-il pu mettre la main sur des documents aussi pertinents ? Las, Arnaud se révèle toujours aussi peu à la hauteur de ses trouvailles, et en guise de confessions, nous obtenons celle de Collins, inutilement retranché derrière son calibre. Il y est question d'un mystérieux lot d'inventaire portant le numéro 14325, qui recèlerait un bien lourd secret. Un secret au nom duquel, trois cent ans plus tard, on tue encore. Que contient donc ce lot 14325, dont beaucoup ont payé sa consultation de leur vie ? Placé sous scellé, seul un ayant droit de la famille Backwater et le Président de l'université peuvent y donner accès. Archives familiales dépositaires de vilains secrets de famille touchant à, l'histoire britannique ? Le mystère enveloppe ces quelques pages rancies, tout comme la mort qui vient faucher les intrigants curieux de le déflorer. Les spéculations vont donc bon train : pour les uns, il révèle l'emplacement du trésor de Stuart, pour les autres, un crime d'État.
Entre le vaudeville et le roman ésotérique, voici un roman historique à la construction baroque à souhait. Les dernières lignes nous délivrent du lourd secret de la Dame en noire qui n'était autre que… Mais motus : la malédiction plane toujours...

Citation

L'alcool de genièvre est injustement méprisé, de nos jours.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 22 janvier 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page