Le Projet Shiro

Rien. Rien du tout. C'est une simple succession d'événements. Vous êtes arrivée en ville et vous avez rencontré les Henshaw. Ensuite vous avez quitté la ville. Ensuite vous êtes revenue. Ensuite j'ai vu Amberly avec des hématomes. Ensuite vous avez tué son mari avec une voiture.
Jake Hinkson - Sans lendemain
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Projet Shiro

Géopolitique - Terrorisme MAJ lundi 14 novembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Terrorisme à tout va

En Occident, fascinés par la Deuxième Guerre mondiale et principalement par le nazisme, (très égocentriques), les Européens ont porté leur attention sur les crimes commis par le IIIe Reich, ont déjà moins évoqué les "partenaires criminels" que furent les Italiens, les Espagnols, etc. Les gens oublient rapidement que les maitres de l'Europe avaient un partenaire asiatique de taille : le Japon, et que ce pays n'avait pas été en reste pour se livrer à des crimes contre l'humanité, grandeur nature.

Le sujet avait été esquissé, outre des publications historiques pointues, par quelques films ou livres. Ne citons que Le Pont de la rivière Kwai, et Furyo avant les romans de Romain Slocombe et David Peace, ou des informations répandues dans plusieurs épisodes de la série X-Files. Mais il n'est pas mauvais de dresser là aussi quelques piqures de rappel. Il va servir de rapide point de départ au Projet Shiro.
David S. Khara connait bien les ficelles du thriller, et il sait en user de manière consommée. Différentes actions, à différentes périodes historiques ou sur des lieux divers, permettent de présenter la situation, de lancer le complot mondial contre lequel devra se dépatouiller le personnage principal. Des personnages secondaires, présentés en quelques lignes, développent le côté humain tout en faisant avancer l'action - ici, un journaliste tchèque, là un soldat des forces spéciales. Les intrigues s'emboitent avec justesse et des pauses proposent des éléments qui rendent humains les héros, que ce soit l'agent israélien ou la femme que les kidnappeurs placent à ses côtés.

Tout commence avec deux attaques terroristes en Russie puis en Tchéquie. Cela ne devrait pas concerner Morgenstern, le super-agent secret du Mossad, mais on kidnappe son chef et on lui propose de le libérer s'il aide à percer le mystère qui entoure ces attaques. Voilà donc notre héros obligé de travailler avec ses meilleurs ennemis.
Ainsi tout en présentant une situation complexe, David S. Khara pose des personnages crédibles, instaure une intrigue qui ne se satisfait pas d'un manichéisme primaire et offre ainsi une suite plus qu'intéressante au Projet Bleiberg.

Citation

Alors qu'elle s'apprêtait à plonger à travers l'ouverture, elle sentit un bras s'enrouler autour de sa taille et une grande main se plaquer sur son visage, le recouvrant presque intégralement.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 14 novembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page