L'Histoire vraie du gang des lyonnais

J'aimerais pouvoir parler, mais j'ai la langue bétonnée par des années de silence, la bouche collée par la honte. De temps en temps, du coin de l'œil, elle me regarde pleurer et ne rajoute rien. Le silence est encore plus incisif que ses phrases.
Victor Rizman - 40 ans, 6 morts et quelques jours
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 janvier

Contenu

Essai - Policier

L'Histoire vraie du gang des lyonnais

Braquage/Cambriolage - Gang - Faits divers MAJ jeudi 08 mars 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Richard Schittly
Paris : La Manufacture de livres, octobre 2011
320 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-026-9

des postiches en pat'def...

Un milliard en cinq minutes. Et des enquêteurs intrigués par un sachet de Treets traînant aux abords des coffres... Une page invraisemblable du grand banditisme français vient de s'écrire. Le gang des postiches, en salopettes d'ouvriers, file doucement entre les mailles du filet tendu par une police désopilante, qui n'établit aucun barrage sur les routes départementales au prétexte, peut-être, qu'elle-même ne les fréquente plus guère... Hélicos, barrages musclés, le gang des potiches file sur les routes des campagnes, stoppant sagement aux feux rouges, respectant les limitations de vitesse, les priorités à droite... Leur marque de fabrique, cette balade sur les petites routes départementales. Méthodiques. Le toupet en plus. Il faudra deux ans et demi de traque à la police pour leur mettre la main dessus. Pas trois. Quand on y songe, c'est peu. Ce peu que contourne l'ouvrage, très largement hagiographique. Une équipe pas si insaisissable que cela en somme. Des années de préparation et moins de trois ans d'active. Il en faut du temps pour former un gang, réussir quelques coups ! Et très peu pour se faire pincer. Deux ans et demi, c'est l'autre versant du conte. Vous parlez d'une morale... Éludée ici : l'ouvrage porte en grande partie sur l'archéologie du gang, sa formation, les années de jeunesse, à l'époque de la Guerre d'Algérie et de l'OAS, qui inaugura d'une sale histoire française, libérant dans la campagne les voyous par dizaines. Celle aussi d'une République récupérant ensuite tout ce beau monde pour l'enrôler dans ce fameux SAC, l'officine paramilitaire gaullienne chargée d'épurer les comptes crapuleux de la République. Le meilleur de l'ouvrage, sympathique par ailleurs, avec son écriture quelque peu désuète, nostalgique des années 1970, romançant des braquages d'une autre époque.

Citation

Un milliard en cinq minutes.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 24 novembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page