Silence

Au début de l'année 1958, l'insubordination d'une police parisienne tentée de se faire justice pour pallier la supposée faiblesse des moyens légaux de répression et désireuse de faire pression sur un pouvoir politique dont elle menaçait de se détourner, ne fut pas seulement une parenthèse.
Emmanuel Blanchard - La Police parisienne et les Algériens (1944-1962)
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

Silence

Drogue MAJ jeudi 01 décembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 11,9 €

Benoit Séverac
Paris : Syros, septembre 2011
158 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-74-851142-0
Coll. "Rat noir"

Silence ! On ne tourne plus !

Le 30 septembre, Jules se réveille dans une chambre d'hôpital, il a quinze ans et sa vie ne sera plus jamais comme avant. Il est passé pas loin de la mort, mais au moment où s'ouvre le livre, il ne le sait pas encore, il est sujet à des migraines, des vertiges. Quelques jours plus tôt, lui, ses deux meilleurs copains, Alf et Faouzi, et sa petite amie Camille ont monté un plan machiavélique pour déjouer la surveillance de leur parents et aller à une fête foraine puis à une rave party sans leur autorisation. Sauf que ça tourne mal parce que Camille est déçue de lui et s'éloigne. Pour essayer de la reconquérir, Jules achète et consomme de l'ecstasy et se retrouve dans le coma durant quelques jours. Quand il reprend conscience, il n'entend plus rien...
Benoît Séverac écrit un premier roman pour adolescent et trouve le ton juste, avec un sujet a priori hautement délicat, la drogue, l'amour, le handicap. Il évite les écueils de la moralisation, ses phrases sont simples et directes. Le portrait du jeune homme pris à la fois dans un conflit moral et dans une tourmente de sentiments contradictoires dus à ses actes et leurs conséquences est décrit sans pathos. Le roman pose de bonnes questions : comment vivre avec un handicap qui nous coupe des autres et de nous-même ? Comment arriver à l'accepter ? Comment ne pas se trahir soi-même et dénoncer ses amis ? Silence dit simplement que consommer de la drogue, même une fois n'est pas sans danger, c'est une réalité qu'il vaudrait mieux savoir avant d'en faire la cruelle expérience.

Récompenses :
Prix adolescent de la ville de Balma 2012

Citation

La littérature, il n'y a que ça de vrai. Lire t'aidera.

Rédacteur: Valérie Sebag mardi 29 novembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page