Le Chat et les pigeons

Vous savez quoi ? Plus on s'enfonce dans ce monde, plus il est difficile de s'en affranchir...
Carmelo Sardo & Giuseppe Grassonelli - Malerba, vengeance et rédemption d'un criminel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

Roman - Policier

Le Chat et les pigeons

Braquage/Cambriolage - Assassinat MAJ dimanche 04 décembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 5,2 €

Agatha Christie
Cat among the pigeons - 1959
Traduit de l'anglais par Jean-Marc Mendel
Paris : Le Masque, novembre 2011
230 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7024-3634-9
Coll. "Agatha Christie"

Meurtres au collège

Le Chat et les pigeons. Étonnante aventure d'Hercule Poirot écrite en 1959 par Agatha Christie. D'abord, parce que son détective belge n'apparait qu'à la page 233 d'un roman qui n'en compte que 328, ensuite parce que comble du mauvais goût c'est un peu comme un cheveu sur la soupe qu'il s'invite à une intrigue classique et linéaire.

L'histoire est des plus simples. Dans le sultanat de Ramat, riche État du Moyen-Orient, la révolte gronde à l'encontre de son monarque trop occidental au goût de ses détracteurs (rappelez-vous, c'est le même cas de figure dans Le Tigre du Bengale, roman de Thea von Harbou adapté et immortalisé au grand écran par Richard Eichberg en 1938 et surtout par Fritz Lang en 1959). Ali Youssouf demande à son ami, le squadron leader Bob Rawlison, de mettre en lieu sûr une bourse contenant pour 750000 livres sterling de pierres précieuses de tous genres. Ensemble, ils s'enfuiront ensuite en avion avant de s'écraser dans les montagnes. Rawlison cache les pierres dans la raquette de tennis de sa nièce Jennifer avant de laisser un message sibyllin à sa sœur sans se douter que dans la chambre voisine de l'hôtel où il se trouve une femme, par le truchement d'un miroir, observe ses faits et gestes.
Changement de décor. Meadowbank. Un collège pour jeunes filles fortunées. On y retrouve Jennifer, son amie Julia, une petite centaine d'autres collégiennes, et quelques professeurs féminins qui comme à l'accoutumée dans les romans d'Agatha Christie sont des archétypes de la bourgeoisie anglaise (sauf en ce qui concerne Mlle Blanche qui, elle, est française). Le nouveau pavillon des sports où est entreposée la raquette convoitée va devenir le lieu à répétition de crimes nocturnes. Pas d'inquiétude pour les élèves, ce sont les professeurs qui se font agresser. Heureusement pour la raquette, elle tombe dans les mains de Julia, qui finit par deviner qu'elle contient un secret. Cette même Julia a l'idée d'aller voir Hercule Poirot, qui n'aura plus qu'à dénouer tous les fils d'une intrigue que la Reine du crime s'est ingéniée à rendre quelque peu plus complexes par le biais d'une jalousie fort à propos.

Sûrement pas le meilleur Hercule Poirot. Agatha Christie tenait en effet en Adam Goodman, un agent du Foreign Office infiltré dans le collège en qualité de jardinier, un héros à même de résoudre cette enquête. D'ailleurs, il s'en approche dangereusement, alors, vite, le détective belge doit se précipiter au chevet de l'intrigue comme si, en un ultime rebondissement ironique, il se trouvait être, lui, Hercule Poirot, "le chat au milieu des pigeons, ou le loup dans la bergerie, quelque chose comme ça". Mais ne nous y trompons pas. Le style est là, l'intrigue très plaisante quoi que sans trop d'intensité, l'humour omniprésent, et surtout la classe et l'atmosphère de ces romans que l'on adore dans une traduction de Jean-François Mendel entièrement révisée - pourquoi pas dans une nouvelle traduction ? -, alors ne gâchons pas notre plaisir.

Citation

Mort d'un professeur de sport dans le gymnase. Ça nous fait un crime tout ce qu'il y a d'athlétique.

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 04 décembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page