Private Los Angeles

Il ressemblait à un ange déchu. Son corps musclé, dénudé, paré d'ailes argentées, se balançait d'avant en arrière dans les airs au bout de l'épaisse chaîne qui pendait du plafond. Les doigts tendus vers le sol, où il tentait d'attraper à tâtons la clé qui le libérerait mais qui restait cruellement hors de portée.
M. J. Arlidge - Oxygène
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 16 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Private Los Angeles

Tueur en série - Mafia MAJ mardi 13 décembre 2011

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

James Patterson & Maxine Paetro
Private - 2010
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Romain Duchesnes
Paris : Archipel, septembre 2011
336 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-8098-0544-4

Professionalisme à l'extrême

Il existe un parallèle frappant entre un auteur et son héros. Avec Jack Morgan, c'est même un parallèle entre un héros et ses auteurs : être un professionnel à plein temps, et ainsi faire son travail de la manière la plus correcte possible. Pour le héros de Private Los Angeles, comment gérer au mieux les différentes enquêtes qui peut-être se recoupent ? Car il se doit d'enquêter sur un tueur en série aux méthodes étranges, et de chercher si des matches de football américain sont truqués et par qui. C'est alors qu'un patron de la Mafia veut l'engager, qu'il refuse car c'est contraire à son éthique, et qu'il prend donc l'énorme risque de le froisser. En même temps, des affaires plus personnelles le perturbent car un de ses meilleurs amis est accusé du meurtre de sa femme, sombre dans la dépression avant que sa mort lui soit annoncée au téléphone par quelqu'un qui lui veut du bien. Évidemment ce serait trop simple et il faut ajouter un problème œdipien mal réglé, des difficultés avec son frère, ses relations amoureuses tumultueuses, et un cauchemar lié à la guerre...

Ces informations un peu longues sur l'intrigue montrent aussi le travail des romancier (car ils sont deux sur le coup) : multiplication des points de vue, des sous-intrigues, virevoltant d'éléments très individuels sur une des enquêtes ou le profil d'un personnage, zoom sur les pensées du coupable... Chapitres courts et nerveux, résolution rapide. Jack Morgan est à la fois un professionnel et un homme riche. Son agence peut s'introduire dans les milieux, a un laboratoire plus performant que celui de la police, des experts plus compétents car mieux payés. Ce côté très professionnel et américain, s'il montre le sérieux et la compétence, laisse douter du suspense car comment perdre avec une telle équipe ? À l'instar du personnage, l'intrigue est fortement balisée, comme pré-programmée pour une adaptation en série télévisée. Ce n'est pas mauvais, les intrigues ne laissent pas de temps mort, les deux auteurs maintiennent le rythme mais cela reste très calibré, maitrisé, professionnel... à l'image de Jack Morgan !

Citation

La voilà ma théorie : le tueur souffre d'un trouble de la personnalité multiple. Et chacune de ses personnalités est psychotique.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 13 décembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page