La Tristesse du Samouraï

Prenez un imbécile, donnez-lui un insigne, des armes et tous les joujoux qu'il veut pour s'amuser, et vous avez un gros potentiel d'emmerdements.
Ross Macdonald - Noyade en eau douce
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 13 août

Contenu

Roman - Noir

La Tristesse du Samouraï

Politique - Vengeance - Assassinat MAJ jeudi 26 janvier 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Victor del Árbol
La Tristeza del Samurai - 2011
Traduit de l'espagnol par Claude Bleton
Arles : Actes Sud, janvier 2012
352 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-330-00225-1
Coll. "Actes Noirs"

Actualités

  • 11/05 Librairie: Barcelone : Signature de Víctor del Árbol à Negra y Criminal
  • 29/08 Prix littéraire: Sélection 2013 du Prix Polar Sud-Ouest/Lire en poche
  • 03/05 Prix littéraire: Sélection 2013 des Ancres noires
  • 24/04 Prix littéraire: 2013 : premier tour des Trophées 813
  • 11/01 Édition: Parutions de la semaine - 11 janvier
    Cette fois-ci, c'est sûr ! La rentrée littéraire de janvier est arrivée. Face aux auteurs de thriller tendance Lee Child et Jussi Adler-Olsen, le très prolifique mais souvent brillant Thomas H. Cook. Notre coup de cœur - pour l'instant - va à Ravages d'Anne Rambach. Un roman policier d'investigation qui est une plongée glauque dans l'industrie de l'amiante. Signalons qu'à l'occasion de la diffusion en deux épisodes à partir du 21 janvier sur Canal+ de l'adaptation par Jan Kounen du roman de Jean-Christophe Grangé, Le Vol des cigognes, Albin Michel réédite le best seller en grand format (ben oui, c'est la crise... Tirage annoncé : 15000 exemplaires).
    Ceux qui préfèrent les formats poche (ou qui n'ont pas les moyens de s'offrir un Grangé réédité en grand format), peuvent tenter l'aventure Dominique Sylvain. Pocket réédite à bas prix Cobra et Vox. Sinon, au vu de ce qui se trouve dans la liste, les choix seront variés avec une constante cornélienne.
    À noter dans les publications BD le troisième volet de Agence Interpol en une escale romaine, la parution du Pogo aux yeux rouges, de Vautrin & Lavenant, que nous vous recommandons, et des super-héros en pleine forme puisqu'ils débordent même sur le rayon jeunesse. Étonnamment, c'est dans les rubriques documents qu'il y a le moins de choses. Serez-vous tentez par l'expérience Avec le diable, l'histoire vraie d'un infiltré dans une prison à la recherche d'un serial killer ?
    Faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Délivrance, de Jussi Adler-Olsen (Albin Michel, "Thrillers")
    Le Chant du strigoï, de Yvette Auméran (Lacour-Ollé, "Imaginaire")
    Zone de non-droit, de Alex Berg (Jacqueline Chambon)
    La Tête la première, de Sarah Bouzereau (Thot, "Polar")
    L'Hypothèse de Copenhague, de Oscar Caplan (Rivages, "Thriller")
    Psychose au laboratoire, de Roger Caporal (Glyphe)
    Six yaourts nature, de Henry Carey (AO-André Odemard)
    61 heures, de Lee Child (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    L'Étrange destin de Katherine Carr, de Thomas H. Cook (Le Seuil, "Policier")
    Ténèbres, de Damien Coudier (Ex æquo, "Rouge")
    RIP, de Frédéric Coudron (Ex æquo, "Rouge")
    Les Enquêtes du commissaire La Rennie, de Jacques Delatour & Robert Tubach (L'Harmattan)
    Lettres de l'au-delà, de Pascal Demeure (Kirographaires)
    Le Moine et la putain, de Jean-Bernard Fasel (Aire)
    Damné. 2, Le Fardeau de Lucifer, de Hervé Gagnon (Hugo roman)
    Le Vol des cigognes, de Jean-Christophe Grangé (Albin Michel, "Thrillers")
    Vert-de-gris, de Philip Kerr (Le Masque, "Grands formats")
    Opération Fritham, de Monica Kristensen (Gaïa, "Polar")
    Le Cœur de la jeune Chinoise, de Éric Marty (Le Seuil, "Cadre rouge")
    Ville close, de Frank Maubert (Écriture)
    Accordez-leur, Seigneur, le repos éternel, de Miguel Miranda (L'Aube, "Noire")
    Quand les vautours approchent, de Miguel Miranda (L'Aube, "Noire")
    Tu seras à moi, de Brenda Novak (Mosaïc)
    Cérémonie assassine, de Pascale Marie Quivigier (Les 2 Encres, "Sang d'encre")
    Ravages, d'Anne Rambach (Rivages, "Thriller")
    Colère noire, de Jacques Saussey (Les Nouveaux auteurs, "Thriller")
    Action ou vérité, de Sara Shepard (Fleuve noir, "Territoires")
    Tu es moi, de Sara Shepard (Fleuve noir, "Territoires")
    Les Yeux plus grands que le ventre, de Jô Soares (Les 2 Terres)
    Il coule aussi dans tes veines, de Chevy Stevens (L'Archipel, "Suspense")
    La Voie du sang, de Dominique Van Egroo & François-Xavier Vissol (Delatour France, "Textes")
    XY, de Sandro Veronesi (Grasset, "Roman")

    Fictions adulte poche :
    Miséricorde, de Jussi Adler-Olsen (LGF, "Thriller")
    La Tristesse du samouraï, de Víctor del Árbol (Babel, "Noir")
    Charitée bien ordonnée, d'Alexis Aubenque (LGF, "Policier")
    Le Pineau du pendu, de Bernard Baritaud & Daniel Laplaze (J.-P. Gisserot, "28-8 police !")
    Le Pays oublié du temps, de Xavier-Marie Bonnot (Babel, "Noir")
    La Sixième île, de Daniel Chavarría (Rivages, "Noir")
    Elle savait, de Lee Child (LGF, "Policier")
    Quand reviendras-tu ?, de Mary Higgins Clark (LGF, "Thriller")
    Au lieu-dit Noir-Étang, de Thomas H. Cook (Points, "Roman noir")
    Orange crush, de Tim Dorsey (Rivages, "Noir")
    L'Héritage des Cathares, de Hervé Gagnon (Pocket, "Best")
    La Place du mort, de Pascal Garnier (Points, "Roman noir")
    Mad dogs, de James Grady (Rivages, "Noir")
    Parcours santé, de Jean-Paul Jody (Babel, "Noir")
    Hôtel Adlon, de Philip Kerr (LGF, "Policier")
    Le Dîner, de Herman Koch (10-18, "Littérature étrangère")
    La Mort muette, de Volker Kutscher (Points, "Policiers")
    La Femme au masque de chair, de Donna Leon (Points, "Policiers")
    Double Dexter, de Jeff Lindsay (Points, "Thriller")
    Le Chinois, de Henning Mankell (Points, "Policiers")
    Le Trésor des hérétiques, de Scott Mariani (City, "Thriller)
    L'Homme de Lewis, de Peter May (Babel, "Noir")
    Comme neige, de Jon Michelet (Points, "Policiers")
    Le silence de minuit, de Denise Mina (LGF, "Thriller")
    Les Fleurs de l'ombre, de Steve Mosby (Points, "Thriller")
    Brasiers, de Derek Nikitas (10-18, "Domaine policier")
    L'Enquête russe, de Jean-François Parot (10-18, "Grands détectives")
    Le Temps de la prophétie, de S. J. Parris (10-18, "Grands détectives")
    Private Los Angeles, de James Patterson & Maxine Paetro (LGF, "Thriller")
    Par amitié, de George P. Pelecanos (Points, "Policiers")
    Le Poète de Gaza, de Yishai Sarid (Babel, "Noir")
    Terre des rêves, de Vidar Sundstol (Points, "Roman noir")
    Cobra, de Dominique Sylvain (Points, "Thriller")
    Vox, de Dominique Sylvain (Points, "Thriller")
    Depuis le temps de vos pères, de Dan Waddell (Babel, "Noir")
    Dark Revelations, de Anthony E. Zuiker & Duane Swierczynski (J'ai lu, "Thriller")

    Bandes dessinées :
    Agence Interpol. 3, Rome : Purple Cats, de Thilde Barboni & Alessio Lapo (Dupuis)
    La Sulfureuse épopée des bandits Miki & Magda. 2, Quand la croix brûle, de Fabien Bertrand & Aude Massot (Les Enfants rouges, "Coquelicot")
    La Grande évasion. 4, Fatman, de David Chauvel & Denys (Delcourt)
    Spider-Man : l'intégrale. 1974, de Gerry Conway & Larry Lieber (Panini comics, "Marvel Classic")
    Spider-Man : l'intégrale. 1975, de Gerry Conway & Archie Wein (Panini comics, "Marvel Classic")
    La Javanaise. 1, La Fille de Mata Hari, de François Debois, Cyrus & Annabel (Glénat, "Grafica")
    Daredvil, de Antony Johnston & Wellington Alves (Panini comics, "100 % Marvel")
    Two-fisted tales. 1, de Harvey Kurtzman (Akileos)
    X-Force. 1, Anges et démons, de Craig Kyle, Chris Yost & Clayton Crain (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Panthère noire. 3, L'Homme le plus dangereux du monde, de David Liss (Panini comics, "100 % Marvel")
    Batman : un long Halloween, de Jeph Loeb & Tim Sale (Urban comics, "DC essentiels")
    La Ligue des gentlemen extraordinaires : l'intégrale, de Alan Moore & Kevin O'Neill (Panini comics, "Deluxe Fusion comics")
    Le Pogo aux yeux rouges, de Jean Vautrin & Eugénie Lavenant (Sarbacane)

    Mangas :
    Arago : police investigator. 2, de Takahiro Arai (Pika, "Pika shônen")

    Fictions jeunesse :
    Batman. 6, Le Retour de l'Épouvantail, Detective comics (Albin Michel, "P'tit tome")
    Superman. 6, Combat intergalactique, Detective comics (Albin Michel, "P'tit tome")
    Les Mystères du Far West. 1, Les Trois desperados, de Caroline Lawrence (Hachette, "Aventure")
    Dark Eyes, de William H. Richter (Albin Michel jeunesse, "Wiz")

    Criminologie & prisons :
    Avec le diable, de James Keene (Points, "Thrillers")
    Scandale DSK : le procès qui aurait dû avoir lieu, de John Solomon (L'Express)
    Dans la peau de Luka Magnotta : histoire d'un Web-killer, de Karl Zéro (Fayard, "Documents")

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Terroristes : les sept piliers de la déraison, de Marc Trévidic (Jean-Claude Lattès)

    Liens : Délivrance |Ravages |Miséricorde |Charité bien ordonnée |Le Pays oublié du temps |Elle savait |Au lieu-dit Noir-Étang... |Mad Dogs |Hôtel Adlon |La Mort muette |L'Homme de Lewis |Les Fleurs de l'ombre |L'Enquête russe |Le Temps de la prophétie |Private Los Angeles |Le Poète de Gaza |Le Pogo aux yeux rouges |Il coule aussi dans tes veines |Orange crush |La Sixième île |Jussi Adler-Olsen |Lee Child |Thomas H. Cook |Frédéric Coudron |Philip Kerr |Anne Rambach |Jacques Saussey |Xavier-Marie Bonnot |Tim Dorsey |Pascal Garnier |Jean-Paul Jody |Volker Kutscher |Donna Leon |Jeff Lindsay |Henning Mankell |Peter May |Denise Mina |Steve Mosby |Jean-François Parot |S. J. Parris |James Patterson |Maxine Paetro |George P. Pelecanos |Dominique Sylvain |Dan Waddell |Duane Swierczynski | Denys |Eugénie Lavenant |Caroline Lawrence |Chevy Stevens |Daniel Chavarría |Monica Kristensen

  • 18/12 Prix littéraire: Sélection Hiver 2013 pour la SNCF
  • 27/11 Café littéraire: Récupérer la mémoire en Espagne
  • 10/07 Prix littéraire: Sélections GPLP 2012

Quand les actes de nos pères...

De l'Espagne de la Seconde Guerre mondiale aux années 1980, une saga sanglante qui marque deux générations par la transmission héréditaire des conséquences d'un crime. Un premier roman intense et noir d'un auteur prometteur.

Maria se meurt dans une chambre d'hôpital, en ce mois de mai 1981. Elle est suspectée de plusieurs meurtres et d'avoir facilité une évasion. Aux Informations télévisées, qu'elle regarde distraitement, un journaliste parle des putschistes de février. Maria ressort la photo d'Isabel Mola, point de départ de l'histoire.
En décembre 1941, Isabel attend le train pour fuir au Portugal avec Andrès, son jeune fils. Elle ne partira jamais, rattrapée par son ex-amant. Son fils retourne chez son père attiré par la promesse d'un véritable katana.
Maria vivote dans son cabinet d'avocate. Elle a quitté son mari et hésite à vivre avec Greta, sa collègue. Le procès et la condamnation du lieutenant César Alcalá, accusé de meurtre, va les propulser et leur apporter la notoriété. Les affaires fructueuses affluent alors. Son aisance financière lui permet de faire soigner son père, cancéreux, à son domicile qu'il ne veut pas quitter.
Mais cette condamnation enclenche toute une série de contrecoups, d'assassinats, de manœuvres et de menaces, orchestrées par Publio, pour étouffer les conséquences de l'assassinat d'Isabel Mola, en 1941. Celle-ci était l'épouse d'un haut responsable de la Phalange, le bras armé de Franco. Maria est loin de se douter à quel point elle est liée à ce drame !

L'auteur s'appuie, pour construire son thriller, sur le principe que les enfants paient pour les crimes des parents. Il crée un univers truffé d'intrigues, de trahisons, de stratagèmes et de mensonges où la torture et le meurtre sont monnaie courante. Il use aussi du silence, comme arme ou comme un moyen de survie, pour masquer le remords, voire la honte des actes commis à une époque. Il dote ses personnages de sentiments exacerbés tels que l'amour, la haine, l'ambition. Il utilise, comme cadre de son intrigue, les zones d'ombre de la période franquiste et le putsch de février 1981.
Le romancier explore, alors, les conséquences d'un drame sur les acteurs et sur leurs descendants et les capacités de personnes portées par des sentiments très forts.

Victor del Árbol met en scène, également, des personnages projetés dans des situations qu'ils n'ont pas voulues, leur seule faute étant de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Et de cette minute découle toute une vie bouleversée de façon tragique.
L'auteur instille, tout au long de son récit, un climat délétère, fait de peur, d'angoisse, de solitude, de souffrances physiques comme la torture et de souffrances morales comme la responsabilité de perte d'un être cher. Il illustre les conséquences des actes sur les générations futures.

Il articule une intrigue touffue et trouble, aux ramifications multiples liant les membres d'un microcosme. Il mène, de main de maître, une histoire où chaque révélation apporte son flot de questions, dévoile au compte-goutte les liens, les rapports entre les antagonistes. De plus, il joue sur deux périodes, éloignées d'une quarantaine d'années, avec des acteurs de 1941 bien différents de ceux de 1980.
Il construit, avec le personnage de Publio, qui trempe dans tous les événements, une âme damnée au service d'une ambition, puis un artisan de sa propre fortune, un être sans scrupules, un "magnifique méchant".

Si vous êtes dépressif, même légèrement, je vous conseille d'aborder ce livre avec précautions car il ne présente pas une image gratifiante de l'humanité souffrante.

La Tristesse du Samouraï est une livre sombre, âpre, écrit au couteau, avec des situations, des personnages qui vous hantent longtemps après avoir refermé le roman.


On en parle : Alibis n°43

Nominations :
Prix des lecteurs Ancres noires 2013
Prix SNCF du polar/Roman 2013
Prix du Polar Sud-Ouest/Lire en Poche 2013
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

Le pouvoir, la vengeance et la haine étaient plus forts que tout, et les hommes étaient capables de tuer ceux qu'ils aimaient et d'embrasser ceux qu'ils haïssaient, si cela pouvait les aider à réaliser leurs ambitions.

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 26 juillet 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page