Les Neuf dragons

Les membres des premiers gangs ont vieilli. Ils ont créé des entreprises, des labels de rap, des sociétés de sécurité ou ont trouvé d'autres moyens de s'intégrer dans la société. Certains sont morts, tombés dans les drogues dures, d'autres sont en prison pour de longues peines suite à des braquages ou d'autres condamnations pour trafics de stupéfiants.
Kizo & Yan Morvan - Gangs Story
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

Les Neuf dragons

Enlèvement - Mafia - Assassinat MAJ dimanche 08 janvier 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

Michael Connelly
Nine Dragons - 2009
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Robert Pépin
Paris : Le Seuil, mai 2011
404 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-02-092388-0
Coll. "Policiers"

Des retrouvailles

C'est toujours avec plaisir que l'on voit repasser un vieil ami. L'on s'aperçoit ainsi qu'il n'a pas trop changé : râleur et toujours en équilibre instable entre la loi et son propre besoin de justice. Il y a même dans Les Neuf dragons, de Michael Connelly, des troublantes similitudes entre son désarroi lorsqu'il ne peut prouver la culpabilité d'un suspect et qu'il utilise toutes les ficelles de la loi pour gagner du temps, et à la fin de l'histoire lorsqu'il se sert de ces mêmes lois pur essayer d'éviter les ennuis qui pourraient lui tomber dessus.
En fait, Harry Bosch, notre vieille connaissance, travaille au bureau des crimes avec un coéquipier qui tire au flan. Cela lui pèse et il est tout heureux de foncer sur une scène de crime. Un commerçant chinois a été abattu et tout le pousse à s'orienter vers les triades. Mais au moment où il a arrêté un suspect, sa fille qui vit à Hong Kong est kidnappée et il est même dit qu'elle mourra si Harry Bosch continue son enquête. Il a trente-six heures pour retrouver sa fille et revenir parachever l'enquête et l'arrestation du coupable.
L'avantage aussi d'être un membre ou presque de la famille, c'est que le lecteur que nous sommes laisse passer des petits défauts qu'il ne pardonnerait pas forcément à un autre. Car il faut bien le dire, l'intrigue même bien menée se fonde quand même sur une suite de malentendus et d'erreurs des personnages qui semble un peu compliquée à admettre. En effet, finalement le kidnapping et l'affaire aux États-Unis ne sont pas liés. Du coup, une avalanche de violence s'avère assez gratuite et permet de dégager un personnage qui aurait pu s'avérer ennuyeux pour la suite des aventures.
Mais Les Neuf dragons raconte une histoire assez triste où Harry Bosch se trompe, mettant en jeu la vie des siens, voyant des traitres et provoquant leurs réactions létales. Il n'est sauvé que par des analyses scientifiques de pointe et un détail qui lui permet de recentrer ses investigations. Entre sa vie personnelle et son enquête, l'on s'aperçoit que le crime se situe surtout au sein des connaissances et de la parenté.
Comme toujours, avec les vieux amis, même si la rencontre est un peu décevante, qu'ils ne sont pas totalement à la hauteur de notre attente, c'est lorsqu'ils vous quittent, que l'on s'aperçoit qu'il vous manque déjà et que l'on guette leur retour.

Citation

Après toutes les années qu'il avait passées à travailler sur des affaire, Bosch était sur d'une chose : il n'y a pas de morts faciles.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 06 janvier 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page