Au lieu-dit Noir-Étang...

Lui qui détestait la musique avait trouvé dans la techno l'expression de ses émotions et de son regard sur le monde. Le chant posé et radical des machines.
François Thomazeau - Consulting
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 08 décembre

Contenu

Roman - Noir

Au lieu-dit Noir-Étang...

Social MAJ mardi 01 janvier 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Chatham tempétueux

Le nouveau roman de Thomas H. Cook nous amène à percevoir les États-Unis des années 1920 à travers les souvenirs d'un homme, Henry, et de sa jeunesse passée à Chatham, petite ville située sur le Cape Cod. Un lieu au paysage tourmenté tout comme l'histoire vécue et narrée par cet homme, alors jeune lycéen, sensible et esseulé. Le point de départ de celle-ci est l'arrivée de Mlle Channing, une nouvelle enseignante au lycée de garçons dirigé par le père d'Henry. Une femme dont le physique lui-même jure avec celui de ses collègues féminines, tout comme l'attachement qu'elle porte à son émancipation. Déjà, les tensions naissantes de cette nouvelle arrivée se font sentir, et, lorsque M. Reed un de ses collègues s'éprend de la jeune femme, celles-ci n'iront qu'en s'amplifiant. Le fait que M. Reed soit déjà marié et qu'il ne prenne que peu de précautions pour fréquenter Mlle Channing, fait jaser le village entier. Désormais dans le village tous les regards sont portés sur ces deux jeunes gens, des regards réprobateurs, induits par ce qu'ils considèrent comme un manque de moralité flagrant. Seul le regard porté par Henry sur ces mêmes personnes reste pur et idéaliste. Lui, qui rêve de fuir ce village, et par la même occasion, se libérer des espoirs et déceptions qu'il génère auprès de sa famille, voit en eux l'incarnation de ce qu'il considère comme un idéal de vie, l'affranchissement des contraintes sociales et, par la même, le seul moyen de vivre pleinement. La tension et l'intérêt suscités par ce qui ressemble de plus en plus à un couple adultère nous pousse à écouter les confessions d'Henry, mais les révélations distillées tout au long de ce récit nous laisse entrevoir une fin bien plus sinistre voire morbide que celle qu'imagine alors le jeune homme.

Ce thème de l'adultère tout comme la société dans laquelle Thomas H. Cook place son roman, fait que l'on ne peut s'empêcher de penser au roman écrit par Nathaniel Hawthorne, La Lettre écarlate. Si trois siècles séparent ces deux histoires, les lieux et les mœurs ne sont pas si éloignés. Chatham, comme Boston, se trouve sur les rives du Cape Cod, non loin de là où les pèlerins puritains du Mayflower débarquèrent et fondèrent la plus ancienne ville des États-Unis. Un puritanisme, qui trois siècles après l'arrivée de ces colons, se ressent encore et sert la trame de ce roman plus sinistre que noir, révélant son intérêt historique et social. Un roman où l'on retrouve les qualités stylistiques de l'auteur tout comme un de ses thèmes de prédilection, la filiation. Et si la gaieté n'est toujours pas au rendez-vous, Cook parvient une fois de plus à s'amuser de son lecteur, le dérouter, lui délivrer peu à peu les subtilités de son intrigue, pour en avoir une vision complète qu'une fois les dernières pages achevées.


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°45

Nominations :
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2013
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

Comme si j'étais une sorte d'agent secret que le passé envoyait en mission pour lui rapporter des nouvelles du présent, informer ses légions de fantômes de ce qu'il était advenu.

Rédacteur: Benjamin Fricard lundi 16 janvier 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page