Dernier refrain à Ispahan

Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 15 novembre

Contenu

Roman - Noir

Dernier refrain à Ispahan

Politique - Social - Drogue MAJ vendredi 02 mars 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit



Prix: 15,3 €

Naïri Nahapetian
Paris : Liana Levi, février 2012
212 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-86746-587-1
Coll. "Policier"

Actualités

  • 23/05 Édition: Parutions de la semaine - 23 mai
    Après Francis Huster, voilà que Guy Marchand se (re)met à écrire du polar (après Le Guignol des Buttes-Chaumont en 2007 et Le Soleil des enfants perdus en 2011). Au moins, pourrait-on dire, l'homme est légitime de par sa filmographie policière et son incarnation de Nestor Burma, le personnage créé par Léo Malet, sur les petits écrans. Dans ces conditions, l'ouvrage a déjà le mérite d'être curieux. L'acteur et musicien ajoutera-t-il une autre bonne corde à son arc ? Dans une semaine aux parutions poche bien plus intéressantes que celles en grand format, la question mérite que l'on se penche sur le sujet (cette phrase est bancale). Pour le reste, il n'y a pas grand-chose à dire si ce n'est que le docteur Petiot refait son apparition, que les flics de 22 aussi, et qu'il y a des super-héros et de la guerre à outrance.
    Mais comme d'habitude : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    L'Énigme du carré de Sator : alba alchemica, de Michel Anglade (Le Mont, "Ombra")
    Le Mystère du labyrinthe : opera nocte, de Michel Anglade (Le Mont, "Ombra")
    Un mort de trop, de Alexandra Appers (Ring)
    La Marionnette, de Alex Berg (Actes Sud, "Actes noirs")
    L'Assassinat d'Hicabi Bey : Alper Kamu, 5 ans, détective, de Alper Canigüz (Mirobole, "Horizons noirs")
    La Bibliothèque oubliée, de A. M. Dean (City)
    Les Origines de l'amour, de Kishwar Desai (L'Aube, "L'Aube noire")
    Shot list, de Jean-Pascal Dumans (Les 2 Encres, "Sang d'encre")
    Le Tableau de la honte : chronique d'une ville méditerranéenne, de Laurent Gény (TDO, "Grand sud")
    L'Oubli, de Emma Healey (Sonatine)
    Le Verrou, de Laetitia Kermel (Fragrances)
    Le Règne de Saturne, de René Le Gal (Presses du Midi)
    Trois, de Sarah Lotz (Fleuve, "Fleuve noir. Thriller")
    Celui dont le nom n'est plus, de René Manzor (Kero)
    Calme-toi, Werther !, de Guy Marchand (Ginkgo)
    Meurtre chez les Magdaléniens, de Sophie Marvaud (Nouveau-Monde-Le Patrimoine, "Crimes & monuments")
    Catharsis, d'Erik Axl Sund (Actes Sud, "Actes noirs")
    La Mort sur un cheval pâle : une enquête de Victor Grumel à la Sainte-Chapelle, de Daniel Vasseur (Nouveau-Monde-Le Patrimoine, "Crimes & monuments")
    Life guard, de Chris Zois (Capricci)

    Fictions adulte poche :
    Bons baisers de l'île de Houat, de Simone Ansquer (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Jamais vue, de Alafair Burke (Points, "Thriller")
    Quiberon : à flots et à sang, de Olivier Cartier (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Les Loups de Berlin, de Philippe Cavalier (Le Livre de poche, "Thriller")
    Les Ogres du Gange, de Philippe Cavalier (Le Livre de poche, "Thriller")
    Au galop !, d'Agatha Christie (Le Livre de poche, "Policier")
    Un long moment de silence, de Paul Colize (Folio, "Policier")
    Voile épais au Conquet, de Gérard Croguennec (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Organes vitaux, de Elsebeth Egholm (10-18, "Domaine policier")
    13 morts à l'horizon : Saint-Malo : une enquête à la Belle Époque, de Alain Émery (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    La Croix des veuves, de Jean Failler (Le Palémon, "Une enquête de Mary ester")
    L'Étoffe du juste, de Hervé Gagnon (Pocket, "Best")
    La Curiosité est un péché mortel, de Ann Granger (10-18, "Grands détectives")
    La Firme, de John Grisham (Pocket, "Thriller")
    L'Affaire tequila, de F. G. Haghenbeck (Folio, "Policier")
    Presse-people, de Carl Hiaasen (10-18, "Domaine policier")
    Sans visage, de Pekka Hiltunen (Folio, "Policier")
    Une si jolie mort, de Graham Hurley (Folio, "Policier")
    L'Inspecteur est mort, de Bill James (Rivages, "Noir")
    Homeland, la traque, de Andrew Kaplan (Points, "Thriller")
    Les Tricheurs, de Jonathan Kellerman (Points, "Policiers")
    Embuscade à Saint-Malo, de Thomas Lyner (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    La Grande embrouille, d'Eduardo Mendoza (Points)
    Dernier refrain à Ispahan, de Naïri Nahapétian (Points, "Policiers")

    Fictions adulte grands caractères :
    Le Duel, de Arnaldur Indridason (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    Mauvais garçons, de Linwood Barclay (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Casanova et la femme sans visage, de Olivier Barde-Cabuçon (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    Bleu tatouage, de Marie Causse (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    À quelques secondes près, de Harlan Coben (À vue d'œil, "Collection 18-19")
    Le Printemps des enfants perdus, de Béatrice Égémar (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Fétiches, de Mo Hayder (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    Le Sang de la trahison, de Hervé Jourdain (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")

    Bandes dessinées :
    À l'ouest de l'enfer, de Ed Brubaker & Sean Phillips (Delcourt, "Contrebande")
    Panthers in the hole, de Bruno Cenou & David Cenou (La Boîte à bulles, "Contre-cœur")
    La Fin du monde, de Christopher Claremont, Alan Davis & Tom Raney (Panini comics, "Marvel Best comics")
    Nous sommes les X-Men, de Christopher Claremont (Panini comics")
    Choc, de Stéphane Colman & Éric Maltaite (Dupuis)
    Les Lucioles : résistances en Drôme des collines : 15 juin 1944, de Derry & Pago (Yvelinédition, "Au fil du Rhône")
    Bloody Mary, de Kevin Eastman & Simon Bisley (Nickel productions)
    22 : une enquête explosive. 2, de Olivier Le Bellec, David Chauvel & Thierry Chavant (Delcourt, "Machination")
    Kolia, de Valérie Lemaire & Olivier Neuray (Casterman)
    La Bataille : Arras, 1917, de Frédéric Logez (Degeorge)
    Le Mystère de la femme araignée, de Lupano & Paul Salomone (Delcourt, "Conquistador")
    Civil war, de Mark Millar & John Romita (Panini comics, 100 % Fusion comics")
    Versus, de Josep Maria Polls & José-Maria Beroy (Diabolo)
    X-Men legacy. 1, de Simon Spurrier, Tan Eng Spurrier & Jorge Molina (Panini comics, "100 % Marvel")
    Le Front d'Alsace, de Anne Teuf (Delcourt, "Encrages")
    Mission fantôme, de Joshua Williamson & Goran Sudzuka (Delcourt, "Contrebande")
    X-Men : les origines (Panini comics, "Marvel Select")

    Mangas :
    Reborn ! : mon prof le tueur. 41, Voilà le combat contre les Vendicare !, de Akira Amano (Glénat, "Shonen manga")
    Alice in Borderland. 6, de Haro Asô (Delcourt, "Také. Akata")
    Lady detective. 1, de Hey-Jin & Gi-Ha Lee (Clair de lune, "Encre de Chine")
    Lady detective. 2, de Hey-Jin & Gi-Ha Lee (Clair de lune, "Encre de Chine")
    Lady detective. 3, de Hey-Jin & Gi-Ha Lee (Clair de lune, "Encre de Chine")
    Dolls. 10, de Naked Ape (Kaze Manga, "Seinen")

    Littérature de jeunesse (documentaire) :
    Parle-moi de la Première Guerre mondiale, d'Isabelle Bournier (Ouest-France, "Parle-moi")
    À Paris sous l'Occupation, de Yaël Hassan & Ginette Hoffman (Casterman, "Des enfants dans l'Histoire")
    Au temps de la Grande Guerre, de René Ponthus & Ginette Hoffmann (Casterman, "Des enfants dans l'Histoire")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Le Mystérieux voleur de radis, (Hachette Jeunesse, "Pierre Lapin")

    Fictions jeunesse :
    Les Yeux du brouillard, de Gilles Devindilis (Anaké, "Bob Morane")
    Robin des Bois, de Stéphanie Frattini & Sébastien Pelon (Milan jeunesse, "Albums classiques")
    La Parure : et autres contes cruels, de Guy de Maupassant (Gallimard-Jeunesse, "Folio junior. Classique")
    Mystère chez les arbitres (Hachette, "Aventure")
    Oliver : d'après Oliver Twist de Charles Dickens, d'Alain Paraillous (Amaterra, "Les Grands textes à hauteur d'enfants")
    Timmy Lalouse, de Stephan Pastis (Hachette, "Aventure")
    Mystère et boule de loto, de Andreas Steinhöfel (Gallimard-Jeunesse, "Folio junior")
    Le Mystérieux cercle Benedict et le dilemme du prisonnier, de Trenton Lee Stewart (Bayard Jeunesse)

    Littérature (recueil & anthologies) :
    La Grande Guerre des écrivains : d'Apollinaire à Zweig, textes choisis et présentés par Antoine Compagnon (Gallimard, "Folio. Classique")

    Mémoires littéraires & correspondance :
    Sous l'Occupation, de Jean Grenier (C. Paulhan, "Pour mémoire")

    Biographies & généalogie :
    Ulysse dans la boue : journal des camps français : 1939-1944, de Jaume Grau I Casas (Mare nostrum)
    Un matin à Ouistreham, 6 juin 1944, de Guy Hattu (Tallandier)
    Nous n'étions pas des héros : les compagnons de la Libération racontent leur épopée, de Benoît Hopquin (Feryane Livres en gros caractères, "Histoire")
    C'était la nuit : Pedro Martin, résistant-déporté : entretiens avec Jean-Pascal Auvray et Anne Guellec, de Perdo Martin, Jean-Pascal Auvray & Anne Guellec (Cahiers du temps)

    Criminologie & prisons :
    Au voleur ! : imaginaires et représentations du vol dans la France contemporaine : XIXe-XXe siècles, sous la direction de Frédéric Chauvaud & Arnaud-Dominique Houte (Publications de la Sorbonne, "Histoire de la France au XIXe et XXe siècles")
    Les Personnalités criminelles : évaluation et prévention, de Catherine Blatier (Dunod, "Psycho sup")
    131 nuits des talibans : Kabul rock radio, de Pierre Borghi (First, "Document")
    Dans les prisons de Lyon, de Bruno Paccard, Ernest Pignon-Ernest & Michel Onfray (Delpire)
    L'Effrayant docteur Petiot : fou ou coupable ?, de Claude Quétel (Perrin, "Biographies")

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Formation des sapeurs-pompiers professionnels. Sapeur-pompier gestion opérationnelle & commandement : module 1, sous la direction de Bruno Vanehuin (Icone graphic)
    Formation des sapeurs-pompiers professionnels. Sapeur-pompier professionnel, chef d'équipe incendie : module 2, sous la direction de Bruno Vanehuin (Icone graphic)
    Formation des sapeurs-pompiers volontaires. Chef d'équipe incendie : module 2, sous la direction de Bruno Vanehuin (Icone graphic)
    Formation des sapeurs-pompiers volontaires. Gestion opérationnelle & commandement : module 1, sous la direction de Bruno Vanehuin (Icone graphic)
    Le Jihad en France, de Samuel Laurent (Le Seuil, "Essais")
    Vrai flic : mémoires d'un flic du nord, présenté par Jacques Pradel (Télémaque)
    Liens : Un long moment de silence |L'Affaire tequila |Sans visage |Une si jolie mort |Les Tricheurs |Le Duel |À quelques secondes près |Fétiches |Le Sang de la trahison |La Marionnette |Catharsis |Kishwar Desai |René Manzor |Agatha Christie |Paul Colize |John Grisham |Francisco Gerardo Haghenbeck |Carl Hiaasen |Pekka Hiltunen |Graham Hurley |Bill James |Jonathan Kellerman |Naïri Nahapetian |Arnaldur Indridason |Linwood Barclay |Mo Hayder |Hervé Jourdain |Charles Dickens |Claude Quétel |Léo Malet

Chanteuses en dérive

"Dans un royaume où les ignorants sont rois, un homme a volé la voix des femmes. Il a emporté leur chant, semé des tulipes sur leur chemin ; et la joie s'en est allée." Ces paroles d'une chanson de Roxana résonne de façon prophétique tout au long de l'enquête de Narek, le journaliste franco-iranien de Naïri Nahapétian.

Si lors de sa première apparition dans Qui a tué l'ayatollah Kanuni ? ses investigations le poussaient à comprendre une société en proie à une crise existentielle, politique et sociale, il semblerait bien que dans cette nouvelle immersion iranienne, du côté d'Ispahan, il soit plutôt sur les traces d'un tueur en série. Il y a d'abord eu Roxana, chanteuse de variété assassinée dans un théâtre désaffecté et recouverte de tulipes de soie ; puis Nadia tout autant assassinée, tout autant fleurie de soie dans le parking d'un dispensaire. C'est alors que Shadi disparait, et que l'on craint pour sa vie.
Naïri Nahapétian avec Dernier refrain à Ispahan nous immerge dans la société iranienne en plein tumulte. Elle prend soin de révéler une culture ambivalente entre religion passéiste et modernisme. La montée des ayatollahs après la chute du Shah a été la source d'une régression du statut de la femme. Dans ce roman, tout débute avec la volonté de Roxana de revenir chanter sur ses terres alors même que la République islamique interdit aux femmes de chanter en public. Elle fait quelques détours histoire de bien montrer ce que la vie leur offre de plus terrifiant : mariages forcés et convenus, poids de l'aînée sur la cadette, prostitution cachée sous des mariages blancs d'un jour. Mais Dernier refrain à Ispahan se révèle d'une plus grande subtilité que le premier roman de Naïri Nahapétian. Il est bien plus abouti. Il révèle des cassures entre l'armée et la police. D'ailleurs, le roman s'offre un véritable enquêteur forcené en la personne de Velayi, un flic tout ce qu'il y a de moins retors et de plus obstiné à démêler le vrai du faux, épaulé par une profileuse, et qui se joue de Narek de manière confondante. Car le journaliste apparait comme passif tout au long d'une trame qu'il découvre à son rythme, rythme qui semble moins élevé que le nôtre.

Si l'Iran a connu ses tueurs en série - Naïri Nahapétian nous en propose trois -, la résolution de l'enquête permettra d'aboutir à une autre cause somme toute logique de ces meurtres à répétition, avec une conclusion digne d'un roman noir, une écriture fleurie et un ton résolument poétique et mélancolique.


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°45

Citation

En Iran, nous nous inspirons davantage du comportementalisme que de Freud ou votre incompréhensible Lacan. Je ne porte que peu de foi à toutes ces histoires d'Œdipe. Un bon musulman ne saurait tomber amoureux de sa mère ! Les règles de la charia sont là pour empêcher de telles perversités.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 30 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page