Deux histoires policières : Le Rapt du cacatoès & Des assassins au paradis

Il y a des choses qu'on ne peut pas tuer avec un fusil, parce que ces choses-là sont déjà mortes.
Pascal Garnier - L'A26
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Nouvelle - Policier

Deux histoires policières : Le Rapt du cacatoès & Des assassins au paradis

Corruption MAJ vendredi 06 avril 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 7 ans

Prix: 7,5 €

Philippe Barbeau
Eth : Airvey jeunesse, novembre 2011
64 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-9162-7952-7
Coll. "Kid'police"

Crimes exotiques

Dans sa première nouvelle, "Le Rapt du cacatoès", Philippe Barbeau nous présente Lucie, une petite fille qui habite Singapour. Ses parents travaillent et c'est un grand jour de fête pour la communauté hindoue. Se retrouvant seule chez elle après la classe, elle se rend compte que son cacatoès Tchoutchou a disparu. Sans trop d'hésitations, elle part à sa recherche à travers la jungle et la ville. Elle n'imagine pas entre quelles mains son cher animal est tombé, mais la peur de le perdre lui donne un courage incroyable pour le sauver.
La deuxième nouvelle, "Des assassins au paradis" nous amène sur la magnifique îlle Maurice. Nazlin et Ah-Lee trouvent à l'aube sur la plage où elles ont l'habitude de se rencontrer un corps flottant dans l'eau.... Mort. Il semblerait que cela soit un accident, mais Nazlin a des soupçons et suit de maigres indices qui vont bien sûr la mettre en grand danger....
Les deux histoires courtes de Philippe Barbeau ont des odeurs exotiques qui font rêver, elles initient les plus jeunes aux histoires policières avec plaisir et dépaysement, elles se lisent avec volupté et ne sont pas dénuées de suspense, une petite lecture agréable au goût de vacances.

Citation

Oui mais, même au paradis, il y a parfois des assassins....

Rédacteur: Valérie Sebag mercredi 14 mars 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page