Mapuche

Mock effectuait son second voyage sentimental dans le temps de la journée. Il le ramenait à l'époque où on lui donnait du 'monsieur le directeur criminel', dans ces lointaines années où il n'était pas envahi vingt-quatre heures sur vingt-quatre par des pensées amères et des bouffées de désespoir.
Marek Krajewski - La Forteresse de Breslau
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 octobre

Contenu

Roman - Noir

Mapuche

Politique - Enlèvement - Urbain MAJ jeudi 25 septembre 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,4 €

Caryl Férey
Paris : Folio, janvier 2014
548 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-045297-2
Coll. "Policier", 716

Actualités

  • 10/04 Radio: Ondes noires du 2 avril 2014
  • 07/03 Revue: Long cours : le Chili de Luis Sepùlveda
  • 18/10 Café littéraire: Vengeances tardives à trois voix
  • 24/07 Prix littéraire: Pré-sélection du Prix marseillais du polar 2012
  • 04/05 Édition: Parutions de la semaine - 4 mai
    Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est ainsi que de nombreux noms émergent de cette liste de parutions ou de remises en vente (sacré Jo Nesbø). Entre Mapuche, de Caryl Férey, La Vérité, de Peter Temple, L'Homme à la bombe, de Christian Roux et L'Heure des gentlemen, de Don Winslow, les adeptes de littérature noire vont être servis. Alors bien sûr il y a aussi pléthore de thrillers, quelques romans historiques, un certain nombre de romans policiers à la facture classique. Mais il y a aussi quelques perles anciennes comme ce Camion, de Per Wahlöö, l'édition poche du roman très Agatha Christie d'Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet. Pour le reste, le choix s'avèrera cornélien. Mais c'est un peu ce que l'on souhaiterait avoir comme choix chaque semaine...

    Grand format :
    Profanation, de Jussi Adler-Olsen (Albin Michel, "Thriller")
    Habemus papam : petits meurtres dans la cathédrale, de Robert Azaïs (TDO)
    EMP, de Christian Comanzo (Presses du Midi)
    À la vie à la mort, de Henri Courtade (Lucane)
    L'Ambassadeur d'Hippocrate, de Yves Desmazes (3D)
    Mapuche, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
    Le Relais de l'éléphant, de Gilles Guillemain (La Bouinotte, "Black Berry")
    Les Îles mystérieuses, de Frédéric lenormand (Fayard, "Littérature française")
    Carnyx, de Pierre-Olivier Lombarteix (La Bouinotte, "Black Berry")
    Accents graves, de Mary Play-Parlange (Ex æquo, "Rouge")
    Meurtres exquis au parti socialiste, de Jean-Marc Raynaud (Libertaires)
    le Méhari de Sylvie, de Fabienne Smets (Petits tirages, "Roman")
    La Vérité, de Peter Temple (Rivages, "Thriller")
    Le Crime était déjà écrit, de Jean-Max Tixier (L'Écriteau, "Polar")
    L'Espionne du Transsibérien, de Félicia Truffier-Malureanu (J. Do Bentzinger)
    L'Heure des gentlemen, de Don Winslow (Le Masque)

    Poche : Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, d'Antoine Bello (Folio)
    Le Chat qui déplaçait des montagnes, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Le Cimetière du diable, Anonyme (LGF, "Policier")
    L'Envol des anges, de Michael Connelly (LGF, "Policier")
    Prions pour la mort, d'Olivier Gérard (Lokomodo)
    Comme ton ombre, d'Elizabeth Haynes (LGF, "Thriller")
    Alex, de Pierre Lemaitre (LGF, "Thriller")
    Le Bonhomme de neige, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Les Cafards, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Le Léopard, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    Rouge-gorge, de Jo Nesbø (Folio, "Policier")
    L'Homme à la bombe, de Christian Roux (Rivages, "Noir")
    Le Bal des iguanes, de Brice Tarvel (Lokomodo)
    Un monde sous surveillance, de Peter Temple (Rivages, "Noir")
    Le Camion, de Per Wahlöö (Rivages, "Noir")
    Liens : Profanation |Comme ton ombre |Alex |Le Bonhomme de neige |Les Cafards |Le Léopard |L'Homme à la bombe |Un monde sous surveillance |L'Heure des gentlemen |Jussi Adler-Olsen |Michael Connelly |Henri Courtade |Caryl Férey |Olivier Gérard |Elizabeth Haynes |Pierre Lemaitre |Frédéric Lenormand |Jo Nesbø |Christian Roux |Brice Tarvel |Peter Temple |Per Wahlöö |Don Winslow

  • 30/04 Librairie: Caryl Férey signe à Longtemps

Un bol d'Aires

Issu de la "grande plouquerie internationale" (selon ses termes) et révélé par les éditions Baleine, Caryl Férey est peut-être le dernier de la grande tradition des écrivains voyageurs dans un monde où on a longtemps cru que l'exotisme était mort avec l'ère du voyage organisé. Or, l'on a de plus en plus besoin des auteurs pour faire toucher l'altérité et comprendre un monde de moins en moins universel... Certes, beaucoup ont écrit (en bien ou en mal) sur les dictatures diverses et leurs séquelles - ¡Viva la muerte! de Frédéric Bertin-Denis ou plus récemment L'Hiver des enfants volés de Maurice Gouiran -, mais ici, le but est tout autre : on sent qu'à travers les aventures de Jana, l'indienne Mapuche du titre, et de Ruben Calderon, l'enquêteur au service des mères de la place de Mayo cherchant encore leurs enfants, c'est l'Argentine elle-même qui est le vrai personnage du roman. L'intrigue classique, commençant par le meurtre d'un travesti, avec parfois des facilités qui feraient soupirer chez quelqu'un de moins talentueux (l'inévitable romance entre les deux rebelles, figure imposée qui prend une crédibilité inattendue) est le prétexte à un voyage dans ce pays en pleine déliquescence, aux cicatrices apparentes, ayant du mal à s'extirper de son passé. Le tout avec une langue à la fois d'une précision qu'envieraient bien des usineurs de thriller industriel et ponctuée de petits bonheurs d'écritures saisissants. Caryl Férey n'a peut-être plus sa hargne flamboyante du début, mais il n'a pas non plus cédé aux sirènes du best-seller. Pour notre plus grand plaisir...


On en parle : La Tête en noir n°157 |Alibis n°44 |Carnet de la Noir'Rôde n°55

Récompenses :
Prix Landerneau Polar 2012

Nominations :
Prix du Meilleur polar francophone 2012
Prix marseillais du polar 2012
Prix Mystère de la Critique 2013

Citation

Superposition d'immeubles, de rues pavées, de marbre, de ferraille et d'ordures, foyer de la révolution sud-américaine, vivant le coup d'État comme une seconde nature, culturelle, péroniste et hautaine, Buenos Aires savait que son âge d'or était passé et ne reviendrait plus.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 04 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page