La Sibylle et le marquis

Je dois accepter la réalité : pour une raison que j'ignore je suis devenue une proie et, tant que je ne saurai pas pourquoi, je serai incapable de me défendre et j'ai tout intérêt à rester avec Georges
Marine Carteron - Génération K
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 21 septembre

Contenu

Roman - Policier

La Sibylle et le marquis

Historique - Assassinat - Complot MAJ mercredi 06 juin 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Nicolas Bouchard
Paris : Belfond, mai 2012
312 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7144-5236-8
Coll. "Littérature française"

Actualités

  • 29/08 Prix littéraire: Sélections 2013 des Prix Interpol'Art
  • 11/05 Édition: Parutions de la semaine - 11 mai
    Tout pareillement que la semaine dernière, les nouveautés qui nous sont promises foisonnent de surprises. Il y a tout d'abord ces rééditions des romans de Ross McDonald par les éditions Gallmeister, qui s'accompagnent d'une nouvelle et intégrale traduction signée Jacques Mailhos. Il y a ensuite, et là nul besoin d'une nouvelle traduction, Omnibus qui nous replonge dans le monde de ce gentleman cambrioleur qu'est Arsène Lupin. Les amateurs du héros de Maurice Leblanc pourront également se délecter de sa dernière aventure pour la première fois publiée en livre chez Balland. Voilà pour les vieilleries avec ou sans naphtaline. Pour les nouveautés très contemporaines, nous vous conseillons (modérément ) le nouveau Megan Abbott. L'auteur d'Adieu Gloria, qui sort dans le même temps en poche, s'éloigne du roman noir qui a fait sa force. Son éditeur ne s'y trompe pas. Elle change ainsi de maison (Le Masque pour Jean-Claude Lattès). Il y a ensuite les auteurs que l'on attend : Arnaldur Indridason, Michael Connelly, le duo Preston & Child, Keigo Higashino & James Carlos Blake. Il y a enfin ceux qui poursuivent des sagas historiques : Nicolas Bouchard & Michèle Barrière. Et, comme d'habitude, tous ceux que vous allez peut-être découvrir en cette liste :

    Grand format :
    La Fin de l'innocence, de Megan Abbott (Jean-Claude Lattès)
    La Muraille de lave, d'Arnaldur Indridason (Métailié, "Noir")
    Red grass river, de James Carlos Blake (Rivages, "Thriller")
    La Sibylle et le marquis, de Nicolas Bouchard (Belfond)
    Ghost recon, de Tom Clancy (City, "Thriller")
    Bleu comme la peur, de Ann Cleaves (Belfond, "Noir")
    Volte-face, de Michael Connelly (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Maudite soit-elle, de Vincent Desombre (Scrineo)
    Sur le fil du rasoir, de Oliver Harris (Le Seuil, "Policiers")
    Burma club, de Daniel Hervouët (Le Rocher, "Thriller")
    Un café maison, de Keigo Higashino (Actes sud, "Actes noirs")
    Meurtre sur invitation, de Christian Jacq (J.)
    Paris mutuels, de Jean-Marie Laclavetine (La Branche, "Vendredi 13")
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 1, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 2, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 3, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Le Dernier amour d'Arsène Lupin, de Maurice Leblanc (Balland)
    Femme de neige, de Leena Lehtolainen (Gaïa)
    Le Mystère de Roccapendente, de Marco Malvadi (Christian Bourgois, "Littérature étrangère")
    Serenitas, de Philippe Nicholson (Carnets Nord, "Roman noir")
    Les Sortilèges de la cité perdue, de Douglas Preston & Lincoln Child (L'Archipel)
    Vengeance à froid, de Douglas Preston & Lincoln Child (L'Archipel)
    L'Art du crime ; Scandale du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Grand format")
    Le Bon hiver, de João Tordo

    Poche :
    Adieu Gloria, de Megan Abbott (LGF, "Policier")
    Le Syndrome picard, de Daniel Auna (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Meurtre au café de l'Arbre sec, de Michèle Barrière (LGF, "Policier")
    Le Clandestin de Ré la Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Le Dernier bac pour Ré la Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Dans la peau, de James Carlos Blake (Rivages, "Noir")
    Le Traité des supplices, de Nicolas Bouchard (10-18, "Grands détectives")
    La Blonde en béton, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Darling Lilly, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Les Neufs dragons, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Enquête champenoise, de Patrick Drouot (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    La Gigue du pendu, de Ann Featherstone (10-18, "Grands détectives")
    L'Arche d'alliance, de Sarah Frydman "LGF, "Policier")
    La Princesse des glaces, de Camilla Läckberg (Babel, "Noir")
    Les Enquêtes de Brunetti, de Donna Leon (Points, "Policiers")
    Rapt à la flamande, de Jean-Christophe Maquet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Maelström, de Stéphane Marchand (J'ai lu, "Thriller")
    Cible mouvante, de Ross McDonald (Gallmeister, "Totem")
    Noyade en eau douce, de Ross McDonald (Gallmeister, "Totem")
    Fièvre mutante, de Douglas Preston & Lincoln Child (J'ai lu, "Policier")
    Morvan mauvais, de Laurent Rivière (Sirius Paris, "Régiopolice")
    Dans ses yeux, de Eduardo Sacheri (10-18, "Littérature étrangère")
    Mélanges de sangs, de Roger Smith (LGF, "Policier")
    Coq en toc, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué, "Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou")
    Liens : Adieu Gloria |Meurtre au café de l'Arbre Sec |Dans la peau |Red Grass River |Le Traité des supplices |Les Neuf dragons |Maudite soit-elle |Maelström |Cible mouvante |Noyade en eau douce |Le Clandestin de Ré la Blanche |Les Sortilèges de la cité perdue |Megan Abbott |Arnaldur Indridason |Michèle Barrière |Nicolas Bouchard |Ann Cleeves |Michael Connelly |Daniel Hervouët |Keigo Higashino |Camilla Läckberg |Maurice Leblanc |Donna Leon |Jean-Christophe Macquet |Stéphane Marchand |Ross Macdonald |Lincoln Child |Laurent Rivière |Gordon Zola |Robert Béné

La Sibylle combat le sadisme.

Pendant le Directoire, sous la férule de Barras, l'homme le plus corrompu de sa génération, la Sibylle est mêlée à une série de meurtres abominables qui ne sont pas sans rappeler les supplices imaginés par l'auteur de Justine ou les Malheurs de la vertu. Elle obtient, non sans peine, que Fouché sollicite son aide et s'engage sur la piste d'assassins et de comploteurs.
Elle se confronte au marquis de Sade qui mène, lui-même sa propre intrigue sous le couvert de la commande, par un trio de mystérieuses femmes, d'un opéra-comique où il peut donner libre cours aux dérèglements de son imagination.

Avec le personnage authentique de Marie-Adélaïde Lenormand, Nicolas Bouchard tient une héroïne hors-pair qui lui offre la possibilité d'imaginer des intrigues tout en virtuosité. Le don de prescience qu'il prête à la Sibylle autorise des développements attrayants avec l'imprécision liée à des visions, par nature, parcellaires.
Son héroïne partage la vedette avec Louis Sade, comme se fait appeler, en cette période peu faste aux titres de noblesse, Donatien Alphonse François, marquis de Sade. L'auteur brosse de ce personnage un portrait d'une grande véracité, alors qu'en 1797, âgé de cinquante-sept ans, il est obèse et n'a plus rien d'un fringant séducteur.
Nicolas Bouchard pratique, avec un sens aigu de l'intrigue, l'art de la chute. Cette fois encore, il ne déroge pas à sa réputation.
Ce troisième volet des enquêtes de la Sibylle marque un point culminant dans la violence des meurtres. L'auteur avait déjà secoué ses lecteurs avec des traitements particulièrement cruels dans Le Traité des supplices (Belfond, 2011 ; 10-18, 2012). La présence du "divin marquis" comme il fut surnommé, en référence au "divin Arétin", le premier auteur érotique des temps modernes, amène-t-elle une surenchère qui évoque le sadisme ?
Mais l'auteur innove en revisitant une partie de l'œuvre de Sade, modifiant les points de vue en se plaçant sous l'angle d'une vision féminine.

Nicolas Bouchard signe, avec ce nouveau titre, un superbe roman policier historique, mettant tout son talent d'écrivain de fiction au service de la Grande Histoire.

Nominations :
Prix Interpol'Art "Roman" 2013

Citation

D'après ce système les plaisirs des sens, au lieu de consister dans la réciprocité des sensations agréables, doivent se fonder au contraire sur la plus grande douleur de l'objet choisi pour assouvir ses passions.

Rédacteur: Serge Perraud lundi 01 juin 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page