Le Livre de la mort

Ils ont donc encore gagné sur le dos des éprouvés, comme au tout premier temps à Olduvaï, toutes ces vies négligées, ces corps évaporés sous l'excuse de la survie de l'humanité, cette élite qui reste seule, hilare et goinfrée de cette suffisance qui fait les gagnants de toutes les guerres.
Patrick de Friberg - Nous étions une frontière
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Le Livre de la mort

Fantastique MAJ jeudi 17 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,3 €

Anonyme
The Book Of Death - 2012
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Diniz Galhos
Paris : Sonatine, avril 2012
400 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-35584-126-2

Santa Mondega sous les nuages

Santa Mondega, Amérique latine. Si le nom de la ville ne vous dit rien, c'est que vous n'avez pas lu les précédentes aventures du Bourbon Kid. Et si vous ne l'avez pas fait, n'imaginez même pas entrer dans ce quatrième tome comme une fleur. Donc, impératif : lire, dans l'ordre, les deux explosifs Le Livre sans nom et L'Œil de la lune. À la limite, vous pouvez vous passer du Cimetière du diable, mais ce serait quand même dommage. On se retrouve donc dans trois jours (eh oui, chaque livre se lit dans la nuit, impossible de les lâcher quand vous avez commencé) pour cette chronique.
Reprenons : nous sommes toujours à Santa Mondega, en Amérique latine. Et tous ceux croisés au cours des précédents épisodes sont là : Dante, "l'abruti téméraire" et Kacy, qui ne pensent qu'à redevenir humains (et on les comprend). Sanchez, qui va se retrouver flic (il n'y en a plus un seul au poste) épaulé par la somptueuse Flake (ce n'est pas non plus un hasard si Sanchez est devenu auxiliaire de police, mais c'est une autre histoire). Le Bourbon Kid, toujours amoureux de Beth. Il a perdu son immortalité pour elle et compte bien quitter la ville qui est de plus en plus malsaine. Et Gaïus, qui a récupéré L'œil de la lune et qui compte bien se servir de sa puissance pour lever une armée, prendre la ville et être "à même d'étendre notre empire et d'augmenter notre domination" – rien que ça. Mais Gaïus va perdre Le Livre de la mort, qui va se retrouver dans les mains de Sanchez – toujours là au mauvais moment. Il va tenter un plan foireux qui va mettre le BK de mauvaise humeur et... tout va se barrer en couilles (il n'y a pas d'autre expression pour résumer le ton du livre) pour votre plus grand bonheur !
Il se murmure que ce nouvel épisode de folie pourrait être le dernier de la série, ça serait vraiment dommage tellement on s'amuse à la lecture de ces livres complètement barrés. Le Bourbon Kid, bien propre sur lui au début et plein de bonnes intentions, va – malheureusement pour lui – redevenir celui qu'on aime (et là on mesure le talent de l'auteur pour réussir à provoquer une telle addiction) et les choses sérieuses (un vrai bain de sang) vont pouvoir commencer. C'est diablement bon. Qu'il est fort cet Anonyme.

Citation

Avec le chaos et le carnage qui faisaient rage dehors, il régnait une atmosphère de fin du monde.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 02 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page