Le Passager

Il l'examina sans la déplacer. C'était un semi-automatique Beretta 9 mm. Le même calibre que celui utilisé dans les meurtres précédents.
David S. Khara - Les Vestiges de l'aube
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 19 août

Contenu

Livre sonore - Insolite

Le Passager

Psychologique - Médical - Assassinat MAJ jeudi 17 mai 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 26,4 €

Jean-Christophe Grangé
jean-Christophe Lebert (lecteur)
Paris : Audiolib, octobre 2011
2 CD 19 x 14 cm
ISBN 9782356412515
Extrait audio :


Être ou ne pas être le tueur

Un cauchemar. Il ne sait plus, la plupart du temps, qui il est... Une mémoire de poisson. Il oublie tout. Devient un autre. Clochard, peintre, faussaire... Psychiatre ? Est-il Mathias ou bien un autre ? Mathias le psychiatre ou bien son propre patient amnésique ? Où chercher ? Comment chercher ? Comment enquêter sur soi ? Qu'est-ce que la Loi nous apprend à ce sujet ? Ou bien faut-il se défaire de tout cadre légal et enquêter sur soi sans concession ? N'est-il pas finalement ce tueur bestial, sauvage, qui défraie la chronique ? Un tueur, cela semble vraisemblable, sinon souhaitable... Un cauchemar. De ces cauchemars dont on ne se relève pas. Des ces cauchemars que l'on ne peut partager, sinon à voix basse, très basse, inaudible à soi-même aussi bien. C'est peut-être la raison de cette interprétation de Jean-Christophe Lebert, chuchotant, donnant plus à entendre les petits bruits de la bouche à l'effort de produire un son que le sens des sons qu'elle produit. Une lecture physique, lente, labiale, de sons comme retenus dans la bouche, avec de longs silences entre les mots, entre les phrases, l'élocution comme suspendue et la voix qui se reprend encore, se suspend de nouveau elle-même avant de finir en petits bruits obscurs. Une interprétation toute corporelle, en mots poussés, lâchés, essoufflant la voix en live. Inspiration. Expiration. Un mot l'autre, difficile. Juste un mot pour se raccrocher à quelque chose, en attendant d'aller au bout de la phrase, du sens, impossible dans cette quête de soi si lourde de sens.

NdR - 2 CD MP3, 22 h 50 d'écoute.

Citation

Le corps nu d'Anne-marie se balançait au-dessus du lit.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 07 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page